Fédérale 1 – Nîmes enfonce Castanet dans le doute

1

Dernier, aucun point pris, et des questions plein la tête. Castanet n’a jamais connu pareil début de saison en fédérale 1. Le groupe, largement remanié, avec un nouveau staff également, n’a jamais vraiment démérité non plus. Julien Sidobre, co-entraîneur de l’Avenir, déplorait cependant que son équipe soit sur courant alternatif, après sa défaite à Mazamet dimanche dernier. Il espérait bien voir la lumière en continue samedi soir pour les 50 ans du club. Mais les Nîmois, eux aussi, en proie au doute lors des deux premières rencontres, sont sortis de l’ombre après deux succès, sans être éblouissants, mais deux victoires tout de même. La confiance et le doute ont choisi leur camp… (par GR Vin)

Mêlée chahutée de Castanet
Mêlée chahutée…

Nous avons assisté à un match serré, entre deux équipes de niveau sensiblement équivalent, qui se sont accrochées au score jusqu’au dernier quart d’heure. Mais l’expérience et la gestion du vent ont fait basculer la victoire du côté de Nîmois plus en confiance, et sûrs de leur jeu, grâce à une ossature solide, dont Sparano (8), Roche (10) et Darmon (15). A l’inverse Castanet pour ces mêmes postes présente de jeunes, voire très jeunes joueurs, talentueux et en devenir certes, mais pas encore rompus à ce niveau. Folliot, Libes, Abescat et Martin ont quant à eux, souvent été à leur avantage et se sont beaucoup investis, mais cela n’a pas suffit. Ce sont finalement des fautes sous la pression adverse qui ont données les occasions de scorer à l’excellent buteur gardois, Roche, auteur d’un 100%. Folliot pour Castanet n’a pas été en reste, avec un 100% également, il a longtemps maintenu les siens dans ce match indécis, mais n’a pas eu les mêmes munitions en deuxième période.

Nîmes enchaîne une troisième victoire de rang, la deuxième hors de ses terres, et espère engranger des points contre Céret ce weekend. Pour rester à une sixième place synonyme de qualification certes, mais surtout de prise de distance avec tous les concurrents directs au maintien. Le tout avant un déplacement à Narbonne qui rappellera des souvenirs aux anciens. Pour Castanet en revanche, la situation commence sérieusement à se compliquer. Le premier bloc de matchs n’était pas un cadeau, avec les réceptions de Nice et Bourgoin, plus un déplacement à Bourg en Bresse. Le déplacement à Mazamet devenait un objectif prioritaire pour ramener des points. Mais la défaite dans le Tarn (33-25), cumulée à ce troisième revers à domicile, laisse les Rouge et Blanc, englués à la dernière place, avec un zéro pointé, en cinq matchs. L’Avenir a la chance de recevoir à nouveau pour se refaire une santé et un moral, mais le visiteur du jour sera le RC Narbonne, qui vient de passer près de 60 points contre Mazamet. L’objectif a clairement changé pour les Haut-Garonnais, et ce sera le maintien. Une chance pour eux, il devrait se jouer à quatre équipes, Mazamet, Céret et Chateaurenard (qui a remporté sa première victoire dimanche contre Bourg) complétant le quatuor. Pour voir la lumière au bout du tunnel, il faudra battre ces équipes. La réception de Chateaurenard le 8 novembre et le déplacement à Céret le 8 décembre seront donc deux moments clés de la saison. Une sorte de grand 8 à sensations fortes donc…

Abescat
Abescat et Castanet ont bien tenté, en vain

Les réactions

Cédric Martin, ailier Castanet : « Dans le collectif, on n’y est pas du tout, même si individuellement il y a de bonnes choses. On fait trop d’erreurs et ça nous coûte des points au pied. A l’inverse, les Nîmois ont un très gros jeu au pied et ils nous ont fait reculer. Après dans l’agressivité, on y a été au début… et puis progressivement on a lâché. On a su recoller au score (10-10 à la mi-temps) mais ensuite, on commet encore de grosses fautes individuelles qui nous coûtent encore des points. On se fait aussi prendre un peu en touche et en mêlée. En clair, on ne maîtrise pas le match. Il y a beaucoup de jeunes talentueux qui peuvent se laisser emporter par le jeu, par manque de maturité, mais on ne peut pas leur reprocher cette envie de jouer. Il faut recaler tout cela pour rebondir, et vite.

Samuel Roche, N° 10 et buteur de Nîmes : Content car c’est une victoire importante à l’extérieur. Il fallait se racheter de la semaine dernière avec une victoire compliquée contre Bédarrides. En seconde mi-temps on revient avec des ambitions et beaucoup de jeu. En première mi-temps avec vent de face ça a été un peu compliqué, même si on a été devant au score souvent. On a dominé en mêlée et marqué des points au pied ensuite. On a plutôt bien maîtrisé le match il me semble. On est très heureux.Heo, Wil

Julien Sidobre, co-entraîneur Castanet : « On savait que ça allait être compliqué, et ça l’a été. On ne peut pas empêcher les mecs de jouer, mais parfois il faut maîtriser les choses. Il faut mettre la main sur le ballon, ne pas s’en défaire. Devant, globalement, on n’a pas été mal même si on se fait bouger sur une mêlée importante. On ne domine pas, ça a été plutôt une guerre de tranchées sur les ballons ouverts. On n’a pas su être réaliste. Je pense qu’on perd le match en première mi-temps, avec le vent, on n’occupe pas assez et on ne concrétise pas. Eux, ont des joueurs d’expérience à des postes clés et ils ont su nous tenir à distance. Il n’y a pas trop de génie, mais c’est propre. C’est compliqué pour nous, mais on va se resserrer.

Julien Sidobre
Julien Sidobre fait le dos rond avec son équipe
nimes
La joie légitime des pirates nîmois

Aucun article à afficher

1 COMMENTAIRE

  1. La f1 va commencer a devenir « dur dur » pour certains clubs… D’ailleurs on y retrouves progressivement des ex-nationaux et les ex-pro… Auch va y revenir… Etc… La montée progressive des budgets va licer les niveaux. Reste que beaucoup ont tendance a… Oublier la formation locale ou de leur secteur… Et comme ils ont deja pêches sur on aurait tendance a penser qu’ils en prennent leçon… Et bien non.
    Ils recrutent iliens, tongiens, georgiens et fiidjuiens pour aller plus vite. A terme ils deront condzmnes idem. Dommage certains feraient mieux de recruter des specialistes en marketing, commerciaux.. Etc… Ou de prendre un agence specialisee… Les pros le font deja…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here