Fédérale 1 – Limoges – Périgueux, deux bonus qui comptent

0

En ce samedi soir à la météo typique d’un mois de décembre en Haute-Vienne, l’USA Limoges recevait le CA Périgueux, leader de la poule 1. Les locaux, qui restaient sur cinq succès de rang, dont le dernier probant en terre rennaise, espéraient bien chahuter le voisin de Dordogne. De son côté, le CAP, avec un beau contingent d’ex-Usalistes dans ses rangs, arrivait avec la ferme intention de confirmer son statut de favori et visait un nouveau succès à l’extérieur. Sous le regard du président périgourdin de la Ligue Nouvelle-Aquitaine, Michel Macary, et d’un public venu en nombre malgré la fraîcheur ambiante, retour sur ce choc qui a tenu ses promesses… (Résumé et photos par Jérémy VdC)

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les retardataires ont dû se mordre les doigts. En effet, après seulement quelques secondes, les visiteurs obtiennent une touche sur les cinq mètres adverses. Le maul en sortie n’avance pas, mais le ballon est écarté jusqu’à Fouillade, qui inscrit le premier essai de la soirée (0-7, 2’). Dans la foulée, l’USA Limoges tente de réagir, avec notamment des percées de Samisoni puis Boudot, sans réussir à conclure. À l’inverse, le pragmatisme périgourdin est de sortie, avec une pénalité passée par Tallet après la deuxième offensive d’envergure dans le camp local (0-10, 16’).

Avec quatre essais inscrits (dont deux par l'ancien Usaliste Fouillade), Périgueux a décroché le bonus (crédit photo Jeremy VdC)
Fouillade franchit la ligne. Il va remettre ça plus tard… (crédit photo Jeremy VdC)

Dans le dur pendant ce premier acte, Limoges tente des relances, comme celle de Vea remontant quarante mètres, mais ne parvient pas à construire de séquences offensives sur la durée. Au contraire, le CAP s’offre plusieurs occasions de mettre K.O les Rouge et Bleu, mais Scholes est trop court pour aplatir après un coup de pied par-dessus. Dans les secondes qui suivent, l’USAL se refait une petite santé et profite d’un long dégagement pour mettre sous pression l’arrière nord-irlandais passé par l’Ulster et Brive. Périgueux finit par se mettre à la faute dans un ruck, et Pedro Soto débloque enfin le score des siens (3-10, 29’).

Pedro Soto a été précieux face aux perches pour Limoges (crédit photo Jeremy VdC)
Pedro Soto a été précieux face aux perches pour Limoges (crédit photo Jeremy VdC)

Piqués à vif, les Ciel et Blanc pilonne la ligne adverse sur le renvoi durant de longs temps de jeu. Arrivé lancé de son aile opposée, Ouchene trouve une faille dans la défense pour finir derrière la ligne (3-15, 32’). Les dernières minutes de cette première période sont rythmées, et malgré une nouvelle pénalité passée (6-10, 35’), les locaux vont subir le réalisme des visiteurs. De nouveau sur une séquence « essuie-glace », Scholes est trouvé à l’entrée des vingt-deux adverse ; après un raffût sur son vis-à-vis, il fait parler sa vitesse pour plonger dans l’en-but limougeaud et punir l’USAL (6-20, 38’, score à la pause).

Périgueux a puni Limoges en fin du premier acte, avec deux essais venus des lignes arrières, comme ici celui de Scholes (crédit photo Jeremy VdC)
Périgueux a puni Limoges en fin du premier acte, avec deux essais venus des lignes arrières, comme ici celui de Scholes (crédit photo Jeremy VdC)

Limoges se réveille, croit à l’exploit, mais…

Les murs du vestiaire Rouge et Bleu ont dû trembler à la pause, car Limoges débute la deuxième période avec de bien meilleures intentions. Sur une nouvelle faute visiteuse dans un regroupement, Couturier est envoyé dix minutes au frigo pour contestations, tandis que P. Soto enchaîne avec une pénalité longue distance (9-20, 43’). L’USAL occupe le camp périgourdin, et revient dans la partie par ses trois-quarts. Sur un coup de pied par-dessus de Marchand, le capitaine Boissière est trouvé à la retombée ; le ballon termine jusqu’à l’aile, où Mendy aplatit en coin malgré le retour défensif (16-20, 52’).

Avec cet essai dès la reprise, l'USAL s'est remis sur les bons rails (crédit photo Jeremy VdC)
Avec cet essai dès la reprise, l’USAL s’est remis sur les bons rails (crédit photo Jeremy VdC)

Sur le renvoi les deux formations se chauffent avec quelques amabilités, mais une fois la pression retombée, chacune tente de développer du jeu, en alternant avec de l’occupation au pied. À l’usure, les locaux font plier les visiteurs et obtiennent une nouvelle pénalité : à presque soixante mètres, Lopez Bontempo la tente mais la rate de peu. Ce n’est que partie remise avec une nouvelle tentative réussie dans la foulée après un plaquage haut (19-20, 57’).

Dans une ambiance électrique, et poussée par son public, l’USAL tente le tout pour le tout dans les dernières minutes. Mais Périgueux douche ces espoirs de victoire, en inscrivant un quatrième essai. Sur une touche bien construite à l’entrée des vingt-deux adverses, le ballon est écarté vers Couturier, qui décale son compère du centre Fouillade pour son doublé personnel, dans cet essai estampillé « anciens de l’USAL » (19-27, 72’). Les ultimes offensives sont pour Limoges, qui réussit sur la sirène à obtenir une pénalité bien positionnée, P. Soto se chargeant de décrocher un bonus défensif mérité (22-27, 80’).

Les débats ont été plus âpres dans la deuxième période (crédit photo Jeremy VdC)
Les débats ont été plus âpres dans la deuxième période (crédit photo Jeremy VdC)

Avec cette dixième victoire en onze rencontres, Périgueux termine de la meilleure des manières sa phase aller, avec le bonus offensif dans la poche, et compte désormais huit longueurs d’avance sur Niort, nouveau dauphin après sa victoire contre Rennes. Pour Limoges, le bonus défensif face au leader incontesté vient récompenser les efforts, avant un match crucial pour les places qualificatives contre Beauvais le weekend prochain.

Après avoir tremblé à l'heure de jeu, le trio Bado-Dubois-Hill pouvait sourire au coup de sifflet final (crédit photo Jeremy VdC)
Après avoir tremblé à l’heure de jeu, le trio Bado-Dubois-Hill pouvait sourire au coup de sifflet final (crédit photo Jeremy VdC)

Les réactions

Vincent Fouillade (centre du CA Périgueux) : «Elle fait plaisir cette victoire ! C’était un gros match, on a bien bossé pendant deux semaines. Limoges était sur une belle lancée avec cinq victoires d’affilée. On s’est focalisé sur nous, on a fait une très bonne première mi-temps, une deuxième un peu plus compliquée où on est un peu sorti du match. Mais bon, au mental on a réussi à tenir et à gagner avec le bonus offensif. On ne peut pas rêver mieux. Être premier à la fin de la phase aller c’est bien, mais il reste encore la deuxième moitié à faire, avec notamment un gros match contre Rennes le weekend prochain. Finissons sur une victoire cette année, et on pourra bien profiter des fêtes ! »

Auteur d'un match plein, Fouillade était tout sourire à l'issue de la rencontre (crédit photo Jeremy VdC)
Auteur d’un match plein, Fouillade était tout sourire à l’issue de la rencontre (crédit photo Jeremy VdC)

Sebastien Danovaro (co-entraîneur de l’USA Limoges) : «Je suis un peu déçu de la première mi-temps, on ne rentre pas dans le match, on est spectateurs. L’enjeu, la pression ? Je ne sais pas. On a un groupe qui est très jeune, vingt-trois ans de moyenne d’âge, on jouait le leader qui n’a qu’une défaite et qui met quarante points à tout le monde, On gagne la deuxième mi-temps, on a des arguments à faire valoir, l’équipe est en constante progression. Le bonus défensif est mérité, mais j’ai un goût d’inachevé. À la maison, on doit mettre dès l’entame de la furie, de l’agressivité, du jeu, et là je nous trouve inhibés pendant quarante minutes, avec des erreurs dès le coup d’envoi et un essai dans la foulée. On ne va pas taper sur la tête de nos joueurs, on va débriefer tranquillement, regarder ce qui n’a pas été bon. On ne s’est pas cru arrivés après nos cinq victoires, dont celles à Rennes ou Marcq-en-Baroeul qui sont magnifiques. On est conscient de notre potentiel, et on sait qu’on doit encore beaucoup travailler. Le groupe peut être félicité vu le match proposé contre le leader, avec du beau jeu. Désormais place à Beauvais, et si on gagne, on pourra dire que la première partie de championnat n’est pas si mal que ça. »

Malgré la défaite, le duo Buononato-Danovaro peut tirer du positif de cette rencontre (crédit photo Jeremy VdC)
Malgré la défaite, le duo Buononato-Danovaro peut tirer du positif de cette rencontre (crédit photo Jeremy VdC)

Julien Marchand (demi d’ouverture de l’USA Limoges) : « On est plus que déçus, on est frustrés. On montre de belles choses en deuxième mi-temps, après être passé à côté en première. Au retour des vestiaires, ça va beaucoup mieux, on montre ce dont on est capable. On s’est mis un peu la pression, on n’arrive pas à mettre en place notre système défensif comme on a pu le faire ces dernières semaines. Ce bonus défensif fait quand même plaisir, peu d’équipes l’ont fait contre Périgueux, donc ça met un peu de satisfaction sur la fin de match. »

Malgré une bien meilleure deuxième période, Marchand et les siens n'ont pu s'imposer (crédit photo Jeremy VdC)
Malgré une bien meilleure deuxième période, Marchand et les siens n’ont pu s’imposer (crédit photo Jeremy VdC)

Maxence Boissière (troisième-ligne et capitaine de l’USA Limoges) : « On a de la frustration… Malgré notre première mi-temps difficile, on arrive à revenir à un point à l’heure de jeu. Mais leur dernier essai nous met un coup derrière la tête. On prend quand même le bonus défensif. On encaisse moins de trente points contre eux, alors que c’est leur tarif minimum depuis le début de saison. Il va falloir qu’on continue à bien bosser, pour espérer gagner ces matchs-là dans le futur. Maintenant on se tourne vers le dernier match de 2021 contre Beauvais, à domicile. On va bien se préparer, et on espère rectifier le tir ! »

Le capitaine limougeaud (ici au saut) se concentre désormais sur la venue de Beauvais pour bien finir l'année (crédit photo Jeremy VdC)
Le capitaine limougeaud (ici au saut) se concentre désormais sur la venue de Beauvais pour bien finir l’année (crédit photo Jeremy VdC)

La feuille de match

Au Stade Beaublanc de Limoges (87) : Union Sportive Athlétique Limoges 22-27 Club Athlétique Périgourdin (mi-temps : 6-20)

Arbitres : M. Sylvain Desvaux (Ligue Normandie), assisté de MM. Vincent Larivière et Clément Jossier (Ligue Nouvelle-Aquitaine)

Représentant fédéral : M. Thierry Coteret (Ligue Nouvelle-Aquitaine)

Pour Limoges : un essai de Mendy (52’), cinq pénalités (29’, 35’, 43’, 57’, 80’) et une transformation (52’) ,de Pedro Soto

Pour Périgueux : quatre essais de Fouillade (2’, 72’), Ouchene (32’), Scholes (38’), une pénalité (16’) et deux transformations (2’, 72’) de Tallet

Carton jaune : Couturier (43’, contestation)

USA Limoges

Soto P. ; Poprawa, Russell S., Lopez Bontempo, Mendy ; Marchand (o), Soto B. (m) ; Boissière (cap), Vea, Russell L. ; Masima, Glénisson ; Serra, Vieira, Boudot

Remplaçants : Bonnefont, Touraud, Chabrier, Kavabioko, Lachaux, Estevenet, Drelon, Buisson

Staff : Buononato, Danovaro, Numitor, Caradonna

Buteurs : P. Soto (pénalités : 5/5, transformation : 1/1) ; Lopez Bontempo (pénalité : 0/1)

CA Périgueux

Scholes ; Ouchene, Fouillade, Couturier, Yarde ; Tallet (o), Blanc (m) ; Konate, Lambert, Vialle (cap) ; Iftimiciuc, Rousserie ; Tawake, Marijon, Tindiliere

Remplaçants : Arvouet, Hoare, Pace, Tixier, Dischant, Caillat, Avezou, Simioni

Staff : Hill, Dubois, Bado

Buteur : Tallet (pénalités : 1/2, transformations : 2/4)

Quelques clichés du match (l’album complet est à retrouver en cliquant ici)

(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here