Fédérale 1 – Lavaur, invincible à domicile, se qualifie pour les demies contre Vienne

0

Vienne, équipe surprise de ces phases finales, ne partait pas résignée, malgré la courte défaite subie à domicile de la semaine passée (15-22). Mais l’objectif vauréen était double pour ce quart de finale retour : conserver son invincibilité au Stade des Clauzades bien sûr, et se qualifier pour la deuxième année consécutive dans le dernier carré du championnat de France Fédérale 1… (résumé et photos par Fidel OpHost )

Mathieu Bonello avait mis en garde son équipe contre le plus gros risque dans ce type de rencontre : essayer seulement de gérer le maigre avantage et ne pas jouer suffisamment. Les consignes étaient donc claires, marquer rapidement. Et les Vauréens ont appliqué au pied de la lettre. 10ème minute, percée de Sirven, travail de sape des avants, décalage de Lenfant pour Hallinger qui s’en va marquer entre les poteaux. 20ème minute : nouvelle percée de Sirven qui trouve Lenfant, passeur décisif de cette rencontre, pour une croisée avec Queheille qui file aussi entre les poteaux. Comme les visiteurs se voyaient pénaliser en plus pour des fautes dans la zone de marque du buteur vauréen, après 28 minutes, la messe était dite (23-0).

LAVAUR VIENNE 2
Grégory Hallinger file à l’essai

Une équipe de Vienne avec du coeur

Bien que la qualification était désormais utopique pour les isérois, ils allaient montrer qu’ils avaient du coeur et de l’honneur dans une rencontre d’excellente facture. Grâce à Petelat d’abord, qui après un astucieux coup de pied par dessus, n’était rattrapé qu’à cinq mètres de l’en-but. Les visiteurs essayaient d’attaquer de toute part, mais la défense vauréenne veillait au grain sur toutes les tentatives adverses. Peu avant la pause, Trautmann parvenait néanmoins à franchir le rideau de fer pour ramener le score dans des proportions plus raisonnables (23-7).

LAVAUR VIENNE 3
Une défense vauréenne attentive

Après les citrons, c’est encore l’indiscipline qui allait pénaliser les Viennois et Queheille ne faisait pas prier pour augmenter l’avantage de Lavaur (29 à 7). Il restait alors 30 minutes, à jouer, Vienne dominait territorialement pour sauver l’honneur. Après de nombreuses occasions infructueuses (annihiléed par une excellente défense tarnaise, ou par un excès de précipitation), ils allaient être récompensé de leurs efforts à cinq minutes de la fin par un essai de l’excellent Vernissat.

A la fin de cette rencontre d’une très grande correction, les supporters des deux équipes pouvaient jubiler et remercier les acteurs pour le spectacle offert. Côté viennois : Un jeu agréable et vivant au terme d’une excellente saison, qui plus est, pour un promu. Côté vauréen, ne qualification pour les demi-finales et une invincibilité toujours d’actualité à domicile. 

LAVAUR VIENNE 4
Jojo Gauthier pour sa dernière aux Clauzades

Les réactions :

Mathieu Bonello, (Entraîneur ASV Lavaur) : “Notre équipe a été consciencieuse et sérieuse durant la partie. Avec beaucoup de vitesse et d’intention de jeu, nous avons fait une très belle première mi-temps. Par la suite, ça a été plus compliqué mais tout le mérite en revient à Vienne qui n’a jamais fermé le jeu. L’aventure se poursuit, savourons la victoire du jour et préparons cette demi-finale. Face à Mâcon, finaliste la saison passée, nous ne serons pas favoris, mais sur un match tout est possible”

Frédéric Gauthier  (2ème ligne ASV Lavaur) : ” Cela fait treize ans que je joue à Lavaur et pour ma dernière rencontre à domicile, on s’offre une qualification pour les demi-finales, c’est incroyable. Même si tout le monde est à féliciter pour la prestation du jour, je n’ai pas envie que ça s’arrête là, et je donnerai tout pour aller au bout de cette belle aventure.”

Mathieu Lazerges (Entraineur Vienne) : “On savait qu’avec le retard pris au match aller, ce serait très difficile pour nous.  Dès l’entame, ils nous pris à la gorge et ont très vite marqué. On a été meilleurs en seconde mi-temps et mon équipe a montré jusqu’au bout une volonté de produire du jeu. La qualification de Lavaur est tout à fait logique mais pour notre part, cette saison restera une franche réussite. N’oublions pas que nous venons de monter de Fédérale 2. On va pouvoir désormais préparer sereinement la saison prochaine, avec pratiquement le même groupe”


 

FICHE TECHNIQUE

LAVAUR –VIENNE 29-14  – Mi temps (23-07).
Arbitre : Cédric Clave – Comité Armagnac-Bigorre

LAVAUR : 15.Sirven, 14.Migayrou, 13. Lenfant, 12.Hallinger (21.Zanarelli 59″), 11.Lasme; 10. Mouysset (22. Atché 70″), 9.Queheille (20.Norkowski 55″); 7.Lane (Cap.), 8.Maciotta (19.Bortolozzo 76″), 6.Auvergnas; 5. Gauthier, 4.Falga (18.Potente 64″); 3.Bertrand (23. Burtila 72″), 2. Trassoudaine (16. Galy 62″-79″), 1. Taumoepau (17.Grolleau 62″)

Les points : 2 E : 10″ Hallinger et 21″ Queheille, 2 T et 4 P 5″, 25″, 28″, 45″, 50″ Queheille

VIENNE : 15.Petelat ; 14.Faure, 13.Massot V., 12.Puyo, 11.Vernisat : 10.Trautmann, 9.Cambarrabero; 7. Burat (21.Montagnat 68″), 8.Guillot , 6.Massot CA (20.Lebas 69″); 5.Louchard (19.Chevrier 69″) , 4.Short (18.Moestus 69″); 3.Pivot (23.Durand 45″-60″), 2.Bobryk (17.Crozat 59″), 1.Jgenty (16. Reynaud 45″)

Les points : 2 E : Trautman 38″ et Vernissat 75″, 2 T de Vernissat

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here