Fédérale 1 – Lavaur arrache sa demi-finale à Blagnac

0

Quart de finale retour entre Lavaur et Blagnac. Au match aller en terre tarnaise, les deux équipes s’étaient quittées par le plus petit écart en faveur des blagnacais (24-25). L’issue du match retour semblait incertaine malgré l’avantage du terrain pour les Caouecs… (par Beud Spencer, photos Joey Sherriff)

blagnac lavaur quart 2017 (4)

On peut dire qu’il y avait foule en ce dimanche après-midi ensoleillé au stade Ernest Argeles. Pour l’ambiance, les bandas et la voix des jeunes des écoles de rugby des deux clubs faisaient le boulot. Quelques personnalités sont venues admirer ce match alléchant. Pour ce qui est du terrain, Blagnac jouera en rouge et bleu tandis que les visiteurs arboreront une tunique blanche. Il ne fallait pas surtout pas arriver en retard au coup d’envoi car dès la première minute, Sirven ouvre le compteur avec une pénalité obtenue suite à une brutalité des locaux(0-3). Mais la réaction ne se fait pas attendre puisque Ducousso recolle au score après une faute au sol de la part des tarnais. (3-3). Blagnac garde la possession du ballon et produit un jeu très dynamique par le biais de ses trois-quart qui ont des fourmis dans les jambes. Cependant Lavaur fait le dos rond et attend que l’orage passe.

Mais cela ne suffit pas, puisque grâce à une cocotte après une touche, Van Blerk aplatit derrière la ligne d’en-but et permet aux siens de prendre l’ascendant dans ce début de match. L’essai ne sera pas transformé.(8-3). Plaquages appuyés, vitesse d’exécution, attaques placées et défense solide, les deux équipes pratiquent du très beau jeu. D’ailleurs, dès la douzième minute, on se demande comment les 30 acteurs vont pouvoir tenir les 68 prochaines minutes tant le rythme est intense. Après, une faute au sol haut-garonnaise, l’ASV, par le biais de Sirven, inscrit une pénalité qui leur permet de revenir à deux de points de Blagnac.(8-6). On observe une certaine sérénité dans le camp vauréen, qui inscrit ses points sur les fautes adverses. Tandis qu’à l’inverse Blagnac commet beaucoup de fautes. Même si à la 16ème minute, Lavaur commet une faute dans un ruck et permet à Ducousso de creuser l’écart.(11-6). La défense est intraitable de part et d’autre. Côté visiteur, c’est le troisième ligne Durand qui orchestre le jeu. Tous les ballons d’attaques passent entre ses mains, de plus, il est omniprésent défensivement. A la 29ème minute, Burtila est sanctionné d’un carton jaune après avoir voulu se faire justice lui-même. Vu l’intensité du combat qu’imposent les équipes, jouer à 14 pendant dix minutes risque d’être préjudiciable pour les tarnais.

blagnac lavaur quart 2017 (3)

Un carton rouge qui change tout…

Alors qu’on aurait pu penser que la suite du match allait être compliqué pour Lavaur,  le scénario n’était pas celui qu’on aurait pu croire. En effet, à neuf minutes de la mi-temps, le troisième ligne blagnacais Jouve prend un carton jaune. Jusque-là rien d’exceptionnel, mais ce dernier le conteste et l’arbitre lui inflige donc le rouge. Pour ce qui semble être le match le plus important de la saison pour les deux équipes, Blagnac se retrouve à quatorze jusqu’à la fin de la rencontre. Et les mouches ont donc changé d’âne. Lavaur, qui n’en demandait pas tant, obtient dans le même temps une pénalité. Sirven, l’artilleur des visiteurs ne se fait pas prier et permet à Lavaur de revenir à trois points des locaux.(11-9). Forcément comme disait, Oscar Wilde « un seul être vous manque et tout est dépeuplé ». Et l’adage est respecté puisque Lavaur prive de ballons les hommes de Deylaud et pilonne les avants haut-garonnais. Cependant, dominé n’est pas gagné. Nous sommes à la 36ème minute et alors que les locaux étaient proches de céder à 5 mètres de leur ligne, turnover en faveur de Blagnac. Pas de couverture adverse suite à un coup de pied à suivre, Dauraubedin récupère l’ogive après un rebond favorable, ce dernier transmet à Laguerre qui lui décale à Vernetti pour le second essai. Transformation réussie par Ducousso qui permet de prendre neuf points d’avance sur Lavaur.(18-9). Nouveau coup de tonnerre dans ce match complètement fou. Mais très loin d’abdiquer, les visiteurs repartent de l’avant. Burtila revient sur le terrain après avoir passé dix minutes au frigo. Le scénario va vite changer. Sur la sirène annonçant les citrons, Lavaur récupère la balle sur un lancer en touche dans les 22 adverse, Hecker ira aplatir en coin pour le premier essai tarnais à la quarantième minute. Un essai qui ne sera pas transformé et fixe le score à 18-14 à la mi-temps.

Un de moins sur le terrain, ajouté à cela la chaleur étouffante, le staff blagnacais est confronté à une complexe gestion du banc. Les organismes sont mis à rude épreuve. Mais même avec un joueur de moins devant, Blagnac montre qu’il a du répondant. Preuve en est à la 47ème, après un effondrement du pilier gauche vauréen, Ducousso donne un peu d’air à Blagnac grâce à une pénalité.(21-14). Lavaur repart au combat et le pack tarnais va cabosser les avants rouges et bleus pour bénéficier d’une pénal touche. Un lancé propre capté par les visiteurs qui vont enchaîner une série de pick&go pour mettre à la faute des blagnacais en difficulté. L’arbitre se précipite sous les barres et offre un essai de pénalité qui sera transformé par Sirven.(21-21). Les affaires ne s’arrangent pas pour les garonnais. Suite à plusieurs fautes consécutives, le blagnacais Mignonat va récolter un carton jaune à 15 minutes de la fin. Et Lavaur obtient une nouvelle pénalité qui décide de prendre à nouveau la touche, ce qui est logique avec deux joueurs de plus devant. Le cuir est bien capté et les tarnais vont enchainer par un groupé pénétrant qui aboutira sur un nouvel essai. Sirven fait le boulot et transforme.(21-28). A la 67ème, le vauréen Lasme récolte un carton blanc. Fuertes prend le but, valide cette pénalité et dans le même temps redonne espoir aux siens. (24-28). Les joueurs sont éprouvés, des deux côtés. Les locaux vont se jeter à corps perdu dans cette bataille mais Lavaur va gérer la fin de match au mieux. Ils auront même la possibilité de marquer trois points de plus mais la fatigue du buteur leur fera défaut. L’arbitre met le sifflet à la bouche et renvoi les deux équipes aux vestiaires. Ce sera donc le club tarnais qui aura la chance de disputer les demi-finales du trophée Jean Prat.

Hommes du match côté Lavaur: Durand, Sirven
Hommes du match côté
Blagnac: Mignonat, Van Blerk

blagnac lavaur quart 2017 (5)

Les réactions:

Mathieu Bonello (entraîneur Lavaur): On a joué comme on sait jouer et comme souvent, quand en plus, on ajoute la générosité, ça paye. Un grand bravo à Blagnac. Nous avons eu un très bon niveau de jeu proposé par les deux équipes. Les joueurs écrivent une belle page du livre de l’AS Lavaur. Un grand bravo à Blagnac aussi.

Léo Durand (troisième ligne Lavaur ): Nous avions une revanche à prendre sur Blagnac qui était venu nous battre chez nous. Même a quatorze ils nous ont mis en difficulté et je tiens à les féliciter. Beaucoup de supporters et de familles étaient venus pour nous soutenir. Nous avons eu besoin de leur soutien, et c’est aussi grâce à eux aussi que l’on gagné.

Christophe Deylaud (entraineur Blagnac): L’enjeu l’a emporté sur le jeu. Nous avons trop souvent été pénalisé. On prend des points sur deux grosses fautes de notre part. Nous avons été indiscipliné et ça nous coûte le match. Il faut que cela nous serve de leçon pour l’avenir.

Matthieu Vachon (capitaine Blagnac): Nous avons été réduit à quatorze et l’indiscipline a fait pencher la balance en faveur de Lavaur. C’était compliqué de répliquer physiquement en seconde mi-temps avec un joueur de moins.

blagnac lavaur quart 2017 (2)

Les compositions :
Blagnac:
Raynaud, Pifferd, Belhaouari, Van Blerk, Mignonat, Jouve, Vachon, De Freitas, Pages, Ducousso, Dauraubedin, Tolofua, Laguerre, Charrueau, Vernetti.
Banc : Sahli, Otal, Baniere, Cazabat, Fono, Fuertes, Ochoa, Lebrecher

Lavaur:
Taumoepeau, Galy, Burtila, Gauthier, Potente, Marsoni, Galinier, Durand, Mouysset, Sirven, Lasme, Lenfant, Hecker, Migayrou, Atche.
Banc :  Ardiaca, Giraudeau, Maury, Clergue, Bertrand, Norkowski, Diez, Bertrand F

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here