Fédérale 1 – Castanet-Blagnac, chaud le derby

5

C’était LE Derby, LE match que tous les Haut-Garonnais attendaient depuis le début de la saison. Dans un contexte certes différent, Blagnac solide leader, Castanet, 5ème, les tensions restaient bien présentes, et ce, depuis un certain match il y a deux ans. Blagnac n’avait plus gagné à Castanet depuis belle lurette, et n’imaginait sûrement pas un tel final. Thierry Fossat, l’entraîneur castanéen, non plus… (par Beud Spencer).    

IMG_2874

Un match qui démarre timidement, peut-être à cause du froid. On relève déjà certaines tensions sur le bord du terrain. Tout est fait pour déstabiliser les joueurs et le banc blagnacais depuis les tribunes, juste au dessus du staff caouec, la banda joue à chaque fois que Blagnac a le cuir, et même pendant les tentatives au but du buteur Ducousso. Pas très fair play, mais folklorique.

C’est pourtant Blagnac qui va ouvrir le score sur…une pénalité de Ducousso, un joueur castanéen ne s’étant pas sorti de la zone de plaquage (6′, 0-3). Le buteur blagnacais sera imité par son homologue Folliot (9′, 3-3) suite à une faute identique. Castanet est dans le bon tempo, bonne conquête, bonne mêlée, bons lancements de jeu, Blagnac ne peut que défendre et se mettre à la faute. Nouvelle pénalité pour « Aldo » Folliot (14′, 6-3). Blagnac, à l’expérience, se contente de jouer sur les fautes adverses. Une opportunité se présente pour Ducousso mais la pénalité passe de peu à droite des poteaux (20′). L’action qui suit résume le début de rencontre des visiteurs : un ballon perdu en touche, une attaque des locaux jusqu’à l’aile, mais le ballon est échappé… et récupéré par l’ailier rouge et bleu Gaignard, file à l’essai (23′, 6-8). Le chassé croisé continue. Une petite discussion énergique s’instaure entre Thierry Fossat, l’entraîneur de Castanet, et l’arbitre du match quand un joueur reste au sol pendant trois minutes sans que personne n’intervienne. le mentor castanéen s’en prendra aussi au délégué pour les mêmes raisons. Beaucoup d’animation sur la touche donc, plus que sur le terrain parfois. Folliot redonnera l’avantage aux siens sur pénalité consécutive à un maul écroulé (30′, 9-8). Le même Folliot aura la possibilité de rajouter des points aux pieds mais ratera la cible.

jeremy ducousso blagnac
Jeremy Ducousso n’a pas eu trop l’occasion de se concentrer en silence lors de ses coups de pied, mais le buteur blagnacais a eu le dernier mot (photo PC)

Retour des vestiaires : Castanet a de nouveau la main sur le cuir et la gardera longtemps. Le seul inconvénient c’est qu’à ce jeu, il faut marquer. Il faudra également beaucoup de réalisme à Blagnac s’ils veulent s’imposer, et ça part mal. Van Blerk est pris par la patrouille: à peine entré, immédiatement sorti, carton blanc (55′). Il sera suivi quelques minutes plus tard par le pilier de Castanet Perles (62′). La pénalité qui suit est convertie par Ducousso, plus sourd que jamais à la banda (9-11), il récidive après mise une mêlée enfoncée (67′, 9-14). Beaucoup de petites imprécisions de part et d’autre donneront lieu à une fin de match hachée. Folliot ramènera les siens sur pénalité pour maul écroulé (72′, 12-14). On se rapproche de la fin et le leader est en mauvaise posture. Castanet fait le forcing, Blagnac est sur la défensive, suite à un plaquage haut d’un joueur visiteur, Folliot le canonnier local, fait passer les siens en tête (76′, 15-14).

Le public castanéen croit dur comme fer à l’exploit, mais en face le leader de la poule y croit aussi. Une mêlée chahutée, pénalité pour Blagnac à droite des poteaux devant les bandas. Ducousso (79′), manque de distance pour atteindre les barres, le ballon est récupéré, puis dégagé en touche, le temps est écoulé, fin du match…Et non ! Pas selon l’arbitre qui fera du coup, une nouvelle fois, sortir Thierry Fossat de ses gongs. La touche est gagnée par l’alignement blagnacais, le ballon est au chaud et la cocotte s’enclenche. Le maul est effondré. Pénalité à la même distance que la précédente mais de l’autre côté du terrain. Cette fois-ci, Ducousso aura le bon pied pour envoyer le cuir entre les perches : 15-17, à la 80ème + 3, Score final.

Heureusement que le service d’ordre aura été efficace au coup de sifflet final, car autant sur le terrain on aura vu deux équipes très respectueuses s’affronter, autant on ne peut en dire de même du banc castanéen (Thierry Fossat prendra d’ailleurs un carton rouge dans le couloir du vestiaire). Une rencontre qui ne restera pas forcément dans la mémoire des supporters des deux camps, qui se plaisaient à répéter à qui voulait l’entendre « qu’un derby ça ne se joue pas, ça se gagne ».


Les Réactions:

Eric Escribano (entraîneur Blagnac): « Cela fait des années que Blagnac n’avait pas gagné à Castanet. C’est un derby et un derby ça se gagne. Castanet a produit plus de jeu que nous, ils perdent deux éléments clefs en début de match. C’est peut être pour ça qu’ils n’ont pas gagné, c’est une victoire qui peut être bénéfique pour plus tard. Jérémy Ducousso n’a pas eu le pied tremblant, c’est bien pour lui, car il nous sera utile plus tard. »                           

Christophe Deylaud (entraîneur Blagnac): « Le scénario pour nous était idéal. On aurait pu et dû perdre, mais ça démontre que les joueurs ont été chercher la victoire avec certaines valeurs, tout en ayant vu le match le plus médiocre de notre saison. Nous avions vu dans la semaine un manque de concentration et d’implication, et face à une équipe de Castanet qui s’était bien préparée, notre qualité de jeu n’était pas au rendez vous. Il faut gagner ce genre de match, ça fait du bien. » 

  Deylaud-Fossat, l’autre match dans le match (photo archive DD)   

Thierry Fossat (entraîneur Castanet): 

 

Quentin D’Aram De Valada (capitaine Castanet): « Cela se joue à rien. Ils ont profité de nos erreurs. Nous avons été efficaces en première période pourtant. C’était un match qu’il fallait gagner pour basculer dans la première partie du tableau, maintenant on se retrouve dans le ventre mou. » 

 

Les compositions:  

Castanet: Cazes, Bonnot, Perles, Mbodji, Allard, D’Aram De Valada, Brody, Caillau, Verdier, Quarendon, Martin, Folliot, Belieres, Vernet, Duplan, De Lagaisie, Laffont, Benistant, Libes, Vergé, Salut, Ghirardo, Tarroque

Blagnac: Martin, Tourreau, Pointud, Banière, Fono, Medves, Vachon, Ilisescu, Pages, Ducousso, Villemur, Delibes, Laguerre, Gaignard, Duffour, Rocca, Piffero, Van Blerk, Manas, Brun, Augustin, Tolofua, Lebrequier

Aucun article à afficher

5 Commentaires

    • Notre correspondant relate des faits, sans prendre partie. Il note une faute ici, ou là, le temps réglementaire écoulé, validé sur le bord de touche par un délégué officiel, résume le match, prend les réactions juste après. Un camp se plaint de l’arbitre, l’autre moins, une vieille rengaine en somme. Mais il est certain que chacun voit un match à sa façon. Merci de votre fidélité en tout cas 😉

  1. on n a pas lu le meme article…je voulais simplement soulever le fait que votre correspondant n est pas neutre et que son papier est à charge, car je le répète hormis les fautes d arbitrages ,ce fut un match engagé et loyal.et tout cela je ne le vois pas apparaitre…

  2. j étais présent au match et je ne me retrouve pas du tout dans le résumer qui en est fait.En effet c est castanet qui a fait le jeu tout le long de la partie,c est vrai aussi que l entraineur de castanet s en ai pris à l arbitre car il y a eu des fautes non sifflés et je pense que pour ces raisons… l arbitre à peser de tout son poids pour faire pencher la balance du coté de blagnac.J ai assisté à un match très agréable et très engagé ,à noter la bonne rentré du coté de castanet du petit pierre salut en numéro 10 à la 9 e en remplacement du titulaire blessé ,je peux en effet etre clair et neutre car j habite blagnac,salutations à vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here