Féd. 1 – Saint-Sul coupe les ailes de Blagnac

0

Dimanche de fête à Saint Sulpice qui recevait l’illustre voisin blagnacais pour un derby haut-garonnais, haut en couleurs. Le temps bien que venté et froid n’a pas découragé pas les spectateurs, et ce sont plus de mille personnes qui ont répondu présents…(pat Tonton Coach – Photos Itata’é)

usss-blagnac-itatae-4
La défense de l’USSS a fait bonne garde

En lever de rideau, la B locale remporte son match au courage 16 à 10 en faisant plaisir à son chaleureux public.
Au coup d’envoi des équipes Une, Saint Sulpice démarre avec le vent et veut marquer son territoire. Après le traditionnel round d’observation, la première attaque, initiée par le perce muraille Roquebert sur un ballon de récupération, conduit à une pénalité suite à une brutalité signalée par le juge de touche. Double sanction pour Blagnac, carton jaune pour son ailier et pénalité réussie par Doussain (3-0 à la 3’). Saint Sulpice veut imposer une épreuve de force avec ses avants, Blagnac lui propose en retour une défense agressive et très efficace. La première mêlée du match intervient au bout de six minutes, pour finalement ne pas être jouée et donner une pénalité non transformée par le buteur local. Le jeu est pauvre techniquement, on assiste à un jeu petit périmètre. Saint Sulpice est très lent dans ses sorties de balle et laisse la défense de Blagnac prendre le dessus. Pas de quoi réchauffer l’atmosphère même si Blagnac égalise par son buteur Brun sur une pénalité (3-3, 18’). Saint Sulpice remet la main sur le ballon, impose des percussions mais à force d’insister toujours au ras, Blagnac repousse toutes les attaques des joueurs de la Lèze avec une grande efficacité. Sur ses temps forts, l’USSS ne marque pas et malgré un carton bla contre eux, ce sont les Blagnacais qui remettent la main sur le ballon pour imposer plusieurs séquences, mais toutes stériles. Saint Sulpice souffre en mêlée, Caujolle hérite d’un carton blanc pour fautes répétées. Brun ne se fait pas prier pour porter le score à 3-6 à la 32ème minute. A 14, Saint-Sulpice va produire plus de jeu. Une action partie d’une touche, suivie de pilonnages successifs, arrive sous les poteaux visiteurs. Cabot s’extirpe alors du regroupement par un trou de souris et marque entre les pagelles. 10 à 6 après transformation de Doussain à la 40ème, le stade est en délire et part ravi à la buvette.

usss-blagnac-itatae-3
Les gros ont eu l’occasion de s’expliquer maintes fois

Après le passage par la case vestiaire, changement de décor suite aux consignes des coachs, le jeu devient plus intéressant dès le coup d’envoi. Saint Sulpice prend les choses en mains. Une attaque rondement menée avec du jeu déployé balaie tout le terrain et un petit coup de pied astucieux au-dessus de la défense de Doussain permet à Gardey d’aplatir entre les poteaux. La transformation est une simple formalité pour Doussain (17-6, 45’). On se dit que le match est presque plié mais malheureusement, mener au score semble annihiler les velléités locales. Blagnac remet la main sur le ballon et prend d’assaut les 22m de Saint Sulpice. A force de tenter et de mettre de la vitesse au jeu, sur une touche à 5 mètres, prise de balle propre, puis retour intérieur sur Tolofua qui, avec sa puissance, n’a plus qu’à aplatir. Blagnac revient à 17-11 à la 52’ et relance le match. Le ballet des remplacements commence d’un côté comme de l’autre. Saint Sulpice compte énormément sur la puissance de Benjamin “Bastaraud” Roquebert qui à chaque prise de balle, franchit le rideau défensif de Blagnac. Mais l’exploitation des locaux n’est toujours pas appropriée. Les touches ont du mal à être assurées côté Saint Sulpice, signe peut être de fatigue et qu’il va falloir piocher dans ses réserves. Chaque incursion blagnacaise dans le camp adverse, est aussitôt renvoyée dans son camp grâce à la puissance du pied de Roquebert, qui ne semble pas gêné par le vent de face pourtant. Des pénalités se succèdent, Saint-Sulpice ne veut pas les tenter, joue la touche et s’installe dans les 22 mètres adverses à partir de 70’. Blagnac va-t-il craquer sous les nombreux coups de butoirs des locaux ? Touches puis mêlées à 5 mètres continuent de s’enchaîner. L’USSS se sent fort car Blagnac est en infériorité numérique suite au carton blanc de son pilier remplaçant. Au bout de trois pénalités transformées à chaque fois en mêlée, Saint Sulpice grâce à son pack va enfin franchir cette ligne tant désirée pour un dernier essai, signe de l’hallali blagnacaise. Un effort collectif pour la délivrance de tout un peuple de la Lèze. Score final 22 à 11 qui permet aux locaux d’engranger 4 points bien mérités sans en laisser un seul à leurs adversaires du jour. Un tour d’honneur des joueurs de la Lèze vient combler de bonheur leurs nombreux supporters. Oui Gaston Sauret est bien une citadelle à l’ambiance si particulière et surtout imprenable.

usss-blagnac-itatae-1
Blagnac sera sanctionné à plusieurs reprises sur des ballons portés. Suscitant l’incompréhension de son banc…(photos Itata’é)

Les réactions :

Eric Mercadier, entraîneur Blagnac : « Déçu de nous car on a beaucoup subi, on les a regardés en première mi-temps et en seconde, nous n’avons pas pu jouer notre jeu. Nous avons été souvent sanctionnés que ce soit sur mêlée ou sur ballon porté car l’arbitre nous sanctionnait pour contact. Soit je ne comprends plus la règle ou alors ce n’est plus possible mais je n’arrive pas à comprendre ces décisions arbitrales. Nous avons joué beaucoup de temps à 14 (3 cartons blancs) et quand il fallait jouer au pied pour occuper le terrain nous n’avons pas réussi, on a loupé les coups de pieds et on se met tout seul en difficulté. Je suis très déçu. »

Bruno Raynaud, pilier de Blagnac : « Nous sommes tombés sur une bonne équipe de Saint- Sulpice qui sûrement en voulait plus que nous. Nous n’avons pas fait ce qu’il fallait pour gagner et nous avons été beaucoup sanctionnés sur les mêlées notamment, et quelques fois nous avions l’impression que l’arbitre était avec eux mais c’est comme cela et cela fait partie du jeu. A nous de nous adapter. »

Xavier Déjean, n°9 de Saint Sulpice : « Grand plaisir car on gagne contre une grosse équipe de la poule sans qu’ils prennent le point bonus. De toute façon pour le maintien, il nous faut tout gagner chez nous. En première mi-temps, nous n’avons pas su jouer avec le vent et scorer, on voulait resserrer leur défense car ils ont une bonne troisième ligne très mobile et très active en défense. En seconde mi-temps nous arrivons à mettre plus de rythme, ce qui nous a permis de l’emporter. »

Jocelyn Authier, entraîneur de Saint Sulpice :« Heureux, comblé, beaucoup de bonheur et fier de mes joueurs car toute la semaine nous avons bien bossé pour ce match et le résultat est là. En première mi-temps on ne déplace pas assez le jeu, notre jeu est trop lent pour être dangereux. Après on a décidé de déplacer la zone d’impact en donnant de la vitesse et plus de rythme. On transperce plusieurs fois et on marque 3 essais à une défense aussi agressive de Blagnac c’est encourageant pour la suite. On gagne pour la deuxième fois un gros de la poule, ce n’est plus un exploit, mais une confirmation. Je ressens une satisfaction personnelle car gagner contre mon ancien club cela fait du bien et demain dans mon camion je vais rouler avec un drapeau rouge et vert.»

Yohan Meneghel, capitaine et talonneur de Saint Sulpice : Ca fait du bien de gagner contre une grosse équipe de Blagnac qui joue le haut du tableau. On s’est promis que Gaston Sauret devait rester imprenable et lever les bras à la fin devant ce public si chaleureux. C’est notre seul derby de la Haute Garonne et cette victoire est encourageante. Belle soirée en perspective (rires). »

La feuille de match 

Score 22/ 11 (MT 10/6) – Arbitre : Janicot Quentin (IdF) assisté de Bouvier JM et Viven B(Languedoc).

Saint-Sulpice : Caujolle- Meneghel Y(cap)- Meneghel M- Raturat- Swiadek- Destarac- Cabot- Kalouchi- Déjean- Doussain- Beilles- Roquebert- Brioux- Vaysse- Gardey. Remplaçants : Brunet- Fabre- Webley- Fourthies- Olié- Dupuy- Finotto- Courbières. Entraîneurs : Authier Jocelyn et Denechaud Damien.
3 essais : Cabot (39’), Gardey (45’) et pack (80’) – 2 transformations : Doussain (39’ et 45’) et 1 pénalité Doussain (3’)
1 carton blanc (32’)

Blagnac : Raynaud- Piffero- Belhouani- Fono- Mignonat- De Freitas- Vachan(cap)- Cazabat- Brun- Fuentes- Villenir- Tolofua- Laguerre- Charrueau- Daurau Bedin-. Remplaçants : Sahli- Pariel- Barrière- Jouve- Pages- Ducousso- Ferré- Martin. Entraîneurs : Deylaud Christophe et Mercadier Eric.
1 essai : Tolofua (52’) – 2 pénalités (18’ et 32’) Brun
1 carton jaune (3’) et 2 cartons blancs (24’ et 72’).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here