Discipline : Carbonne dans l’attente

0

Le 19 avril dernier, Labruguière et Carbonne étaient face à face pour un 8ème de finale de Coupe des Pyrénées. Un match comme tant d’autres. Si ce n’est qu’un joueur de Labruguière va sortir du terrain après dix minutes de jeu, blessé très sérieusement à l’oreille. Un incident qui a pris des proportions insoupçonnées dans les semaines qui ont suivies. Une plainte au commissariat, une suspension à titre provisoire par le Comité, et une affaire défendue par avocats interposés. Celui de Carbonne était entendu hier à Paris. Rappel des faits et explications…

10329291_776925459092925_5718918175955295658_n
Carbonne a été privé de demi-finale de Coupe des Pyrénées, mais peut craindre une sanction plus importante hors du rectangle vert.(photo RCL)

Nous avons contacté le joueur blessé et le président de Carbonne pour avoir les avis des principaux intéressés. Commençons par Malik Djellilahine, pilier de Labruguière : “Dans une mêlée, le pilier de Carbonne m’a mordu l’oreille. Le plus surprenant c’est qu’il m’a mordu au bout de la 2ème mêlée, moins de 10 min après le coup d’envoi. Et c’est la première fois que je jouais contre lui. Quand il a commencé à me mordre, je pensais qu’il me taquinait, et puis d’un coup il s’est mis à serrer et tirer l’oreille. Je suis vite sorti de la mêlée et en voyant tout le sang, j’ai quitté de suite le terrain pour me faire un point de compression. Peut être trop vite car l’arbitre n’a rien vu du coup, et ne l’a pas sanctionné. Je suis de suite allé à l’hôpital, et le joueur de Carbonne a pu finir son match tranquillement. Bilan une quinzaine de points à l’oreille droite. Le lendemain, j’ai déposé une plainte au commissariat de Castres, d’où je suis originaire”.

“Mon joueur me certifie qu’il na pas mordu son adversaire…”

Jean-Pierre Dupuy (président de Carbonne) a répondu à nos questions, pour nous donner sa version des faits. En voici le résumé : “Les gens de Labruguière sont venus à la réception d’après match, comme si de rien n’était. On est dans l’incompréhension depuis. Si un joueur s’était mal comporté, on nous l’aurait signalé de suite. Nous, on a rien vu, comme l’arbitre d’ailleurs, qui n’a rien notifié sur la feuille de match, et qui surtout, n’a pas mis de carton. Le joueur blessé s’est fait soigner à Castres. S’il avait saigné aussi abondamment que ce qu’il dit, on aurait appelé les pompiers pour venir sur place. Et puis, si un gars est mordu au bout de 10 minutes, je crois que ses copains auraient réagi aussi. On nous a laissé jouer le quart de finale, à l’Isle-en-Dodon 15 jours après. Et alors que l’on devait disputer la demi, on nous annonce qu’on nous retire de la compétition. On est passé en conseil de discipline au comité qui nous a demandé de dénoncer notre joueur, sous peine de sanctionner le club. Mon joueur me certifie qu’il n’a pas mordu son adversaire, je le crois. S’il s’avérait qu’il était coupable, on le sanctionnera. Mais je tiens à préciser que ce joueur n’a jamais pris un seul carton rouge de sa vie, et il a 27 ans. On a donc pris un avocat pour être bien défendu. On ne sait pas jusqu’où peut aller la sanction, si sanction il y a.”

Malik Djellilahine, qui nous a transmis des photos de son oreille ouverte (mais qui servent à l’instruction donc nous ne pouvons les diffuser), nous a déclaré récemment que la cicatrisation était bonne. Carbonne de son côté, reste donc dans l’attente d’une décision des instances nationales. Une décision qui devrait tomber dans les heures qui viennent…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here