Coronavirus et ses conséquences – Dean van der Westhuizen, imbroglio autour d’un visa

0

Arrivé en France à l’été 2018, Dean van der Westhuizen avait signé au SC Rieumois (Fédérale 2) dans lequel il a évolué deux saisons. Désireux de franchir un palier sportif, le troisième ligne sud-africain (qui évolue désormais au centre) avait ensuite rejoint Mazamet (Fédérale 1) lors de la dernière intersaison. Comme chacun le sait, l’épidémie de Covid-19 a mis l’exercice 2020/2021 entre parenthèses (jusqu’à présent) mais elle a également eu un impact plus direct sur la vie personnelle de Dean… (Par Marco Matabiau).

Rugby Amateur : Peux-tu nous expliquer la situation dans laquelle tu te trouves actuellement?

Dean van der Westhuizen: Lorsque j’ai quitté Rieumes, j’ai également mis fin à mon contrat de travail au Carrefour de Carbonne. Ce que je ne savais pas, c’est que je devais en avertir la Région Occitanie, de manière à obtenir un nouveau visa dès que j’aurais retrouvé un travail, ce que j’ai rapidement fait puisque j’ai commencé à travailler en juillet dans l’entreprise Cosmer d’un des présidents mazamétains Daniel Rouanet. J’ai donc attendu deux mois avant de reformuler une demande. Aidé par ma compagne Auréliane, j’ai fait les démarches en août dernier. Les diverses modalités administratives devaient prendre environ deux mois.

En France, le Sud-Africain a fait ses premières armes sous le maillot du SC Rieumois (Photo Alain Donadello).
En France, le Sud-Africain a fait ses premières armes sous le maillot du SC Rieumois (Photo Alain Donadello).

RA: Que s’est-il alors passé?

DVDW: J’ai reçu un papier stipulant que je devais me présenter au tribunal, mais je n’avais pas de date précise. Après cela, il s’est avéré que, à la date du 17 décembre, je devais retourner en Afrique du Sud, ce que j’ai été dans l’impossibilité de faire à cause de l’épidémie de Covid-19. Je ne pouvais pas rentrer, et même si j’avais pu, je n’aurais sans doute pas pu revenir en France du fait de toutes les restrictions actuelles, notamment sur le transport aérien.

Dean (maillot blanc) et Razvan Ilisescu, deux des recrues phares du SC Mazamétain à l'intersaison (Photo Christophe Plautin).
Dean (maillot blanc) et Razvan Ilisescu, deux des recrues phares du SC Mazamétain à l’intersaison (Photo Christophe Plautin).

RA: De ce fait, comment appréhendes-tu la suite ?

DVDW: Je dois bien avouer que c’est difficile, d’autant plus que nous avons suspendu les entraînements avec le club. Il aurait en effet été difficile de reprendre, d’arrêter, de reprendre encore sans avoir de lisibilité sur la suite de la saison. Quant à ma situation, elle se médiatise, grâce à vous notamment. J’ai rendez-vous avec des personnes de chez MyRookie (application dédiée au recrutement des joueurs et à la découverte de jeunes talents partout dans le monde), puis France 3 doit aussi réaliser un reportage dans les jours prochains. Il y a une pétition en cours, je reçois du soutien d’un peu partout. Tout ce que je souhaite, c’est de trouver une issue favorable à ce problème. D’autant plus que je me plais beaucoup à Mazamet, une ville où il fait bon vivre.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here