Championnat de France Séries- Le feu d’artifice midi-pyrénéen

0

Avant le passage aux nouvelles Ligues, les équipes engagées représentent encore pour quelques semaines leurs comités respectifs. Celui de Midi-Pyrénées est plutôt bien présent cette année dans ces phases finales nationales. C’est pourquoi nous dressons un bilan avant les matchs de ce week-end pour mettre en avant ces équipes dans une lumière plus que méritée, car visiblement armées pour aller toucher du bois très prochainement…

En 4ème série, c’est Grisolles qui se distingue. Les Tarn-et-Garonnais, finalistes malheureux régionalement le mois dernier avec un titre échappé à la dernière minute, ont annoncé qu’ils voulaient effacer cette déception de la plus belle des manières. La victoire d’un point en 8èmes (27-26) contre Balagne, pouvait laisser croire à un coup de moins bien, que néni. Les hommes de Philippe Galey, Vincent Destarac et Dimitri Arranger ont franchi leur quart avec aisance (36-5 contre St Amour) et se sont ouverts les portes d’une demi-finale très attendue contre l’US Aspoise, si chère au député Jean Lassalle. Le choc est programmé à Montréjeau, où il devrait y avoir beaucoup de monde. Le vainqueur affrontera celui de Conflans Herblay (Comité Ile de France) face à Lanquais (Périgord Agenais).

Grisolles c'était Corsais mais c'est passé.Victoire 27 26
Grisolles aime les victoires corsées, mais l’état d’esprit du Sporting pourrait bien leur être très utile dans les moments difficiles

Le XV de la Save réussira-t-il l’incroyable triplé ? Car l’équipe fanion, déjà détentrice du titre midi-pyrénéen, avait emboîté le pas à sa réserve, elle aussi, titrée. Autant dire que les Savistes, auteurs d’une saison parfaite, ont les armes pour s’offrir une nouvelle finale. Il faudra pour cela se rendre à Ussel (19) et disposer du RCU Lyonnais. Rien de simple assurément, mais rien d’insurmontable, tant la bande à Vilaspasa semble invincible cette année.

Et que dire du parcours du RC Rougier, qui reversé dans la partie haute du tableau, est confronté à des équipes “nordistes” avec bonheur. 42-10 en 16èmes, 46-10 en 8èmes, 26-17 en quarts contre Seiches sur le Loir, et un dernier défi à relever, avant une finale 100% midi-pyrénées, contre une équipe d’Ile de France : Ste Geneviève. L’Aveyron retient son souffle !

xv de la save, phoot emmanulle vlspbg
Le XV de la Save plus que jamais soudé pour un objectif fou, mais presque à portée de mains (photo Emmanuelle Vlspbg)

En deuxième série, il est certain qu’une autre équipe de la région sera dans le dernier carré. Le “derby” entre Saint-Jean du Falga et Boulogne nous en donnera le nom. Les Ariégeois ont battu Monclar au tour précédent, à l’arrachée, et ont peut être l’impressio nde rejouer des phases finales locales. Mais le vainqueur de ce match aura de bonnes chances d’aller se rapprocher du planchot. Un bout de bois que connaissent bien les Boulonnais, doubles champions de France en titre (4ème et 3ème série). La passe de 3 serait historique, mais nul doute que les joueurs du président Niolet sont focalisés sur ce gros match qui les attend ce dimanche avant de rêver à plus.

boulogne severac finale 2018 (2)
Les joueurs de Boulogne ont leurs regards qui portent loin, très loin. Mais il faudra franchir l’obstacle St Jean du Falga d’abord (photo Christophe Fabriès)

On attendait un remake de la finale régionale en quarts de finale de 1ère série du championnat de France, mais Montréjeau a trébuché (28-12 contre Arcangues), là où Mirepoix a réussi à passer d’un point et à la dernière minute grâce à une pénalité de l’incontournable artilleur Carbonneau (18-17 contre l’Est Lyonnais). Le RCM est donc le dernier représentant de la région, et n’aura donc pas la tâche facile contre les gars du comité Côte Basque Landes. Mais les Ariégeois ont démontré à maintes reprises qu’ils ont de la ressource, mentale et physique. Leurs supporters devraient faire le déplacement en nombre du côté de Vic Fezensac ce dimanche.

mirepoix montréjeau 03 18 pvillalba (4)
Anthony Carbonneau et son pied droit font des merveilles pendant ces phases finales (photo RCM)

Enfin, en Honneur, pas moins de trois équipes du Comité Midi-Pyrénées étaient alignées en 8èmes. Et dans le duel armagnaco-bigourdan-pyrénéen, 1-1, balle au centre pourrait-on dire. Oursebellile Bordères a sorti Léguevin (21-16), empêchant de savoureuses retrouvailles avec Sor Agout. Rappelons que les Tarnais avaient été justement sorti du championnat territorial par le Coq Léguevinois. Les joueurs d’Armagnac Bigorre joueront-ils encore les troubles fête face aux Sor Agoutois, pour à nouveau passer à côté de potentielles retrouvailles avec Saint-Girons en demi-finale ? Pour le savoir, il faudra se rendre sur les installations de Cazères, qui accueilleront un duel au double enjeu puisqu’il reste une place à prendre en fédérale 3. Nul doute que les Tarnais sauront puiser leur motivation auprès de ce que le CO a réalisé samedi dernier…

IMG_0283
Guillaume Lazerges espère bien mener Saint-Girons vers un nouveau doublé, après celui de 2014 (photo Pascal Villalba)
soragout
Sor Agout peut lever les bras, Cambo était un gros morceau. Oursebellile l’est tout autant pour rêver d’une demi-finale (photo club)

Pour Saint-Girons, tombeur du RC Auch, et annoncé comme favori de la compétition, il faudra d’abord et aussi en découdre avec le RC Teil. Le pensionnaire et champion du comité Drôme Ardèche a réussi la performance d’éliminer Draguignan en 8èmes, 19-18. Une performance notable après celle d’avoir éliminé le vice-champion des Alpes, Thonon, puis contre la formation varoise du Mourillon (15-10). Les Teillois ne sont donc pas à prendre à la légère loin de là.

Dans la partie haute du tableau, l’équipe du Périgord Agenais du Lardin St Laza affrontera St Nazaire, tandis que le RT Chalon défiera Versailles. Ces rencontres sont programmées ce dimanche 10 juin.

honneur 8ème

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here