Causeries d’après matchs : Séries

0

Play-off

Poule 1
TUC 34-30 Rieumes
Stéphane Bohn (entraîneur Rieumes)
Tout d’abord, on a vu un très beau match, avec beaucoup de jeu, des essais, pas trop de fautes, ni de chamailleries. Ensuite, même si le résultat ne nous est pas favorable, je suis néanmoins satisfait du contenu. Le TUC a réalisé une très grande partie, et mérite sa victoire. Ce n’était pas la même équipe que nous avons rencontrée et dominée en poule. Ils ont été bons en conquête, précis dans les lancements et l’animation. Le match se joue à quelques détails. Voire même à trois plaquages ratés seulement. Mais trois plaquages qui coûtent des essais. On repart avec le bonus défensif, et après deux déplacements, on comptabilise 6 points. On reçoit Saint-Girons dimanche, et même si on a des certitudes dans notre jeu, ce n’est pas l’équipe idéale pour se remettre la tête à l’endroit. Ce sera un gros rendez-vous, on le sait, on va s’y préparer. C’est d’ailleurs pour ce genre de rencontre qu’on s’entraîne pendant une saison.

Réaction du TUC et de son entraîneur, Roger Rousselot demain en Une

Poule 2
Beaumont-de-Lomagne 24-10 Laroque-Belesta
Pierre Mico (joueur Laroque Belesta)
Il n’y a pas grand chose à dire. On est passé complètement à travers de la première mi-temps, comme des fantômes. Absents dans le combat et tous les autres secteurs de jeu. Face à une belle équipe au collectif bien huilé qui nous a inscrit deux essais pour mener 17 à 3 à la pause. Cela a été peu mieux par la suite et malgré ce trou d’air, on revient à 10-17 et on sent à ce moment là qu’on peut faire un coup avec quelques situations intéressantes. Malheureusement, on prend un essai en toute fin de match qui nous fait rentrer bredouilles. On paye notre mauvaise mi-temps, ce qui est dommage car on pouvait vraiment ramener quelque chose. Il y aura un beau match retour, qui risque d’être animé…(rires)

Poule 3
La Saudrune 18-7 Moissac
Baptiste Lendormy (capitaine Saudrune)
On entame le match de la meilleure des manières. On occupe bien, on joue en avançant grâce à nos gros et ça paie par ce bel essai en première main qui nous met rapidement dans le match et nous permet de concrétiser notre bon début de partie. On continue sur le même rythme et par un nouveau bon travail de notre pack on parvient à scorer à nouveau. La deuxième partie de première mi-temps fût plus rude où il a fallu gérer nos temps faibles avec une belle réaction de l’équipe de Moissac. On fait le dos rond notamment grâce à une bonne défense et même en se retrouvant à 13, on garde le score à la mi-temps et ce jusqu’à la fin du match. Aujourd’hui, je suis fier des gars qui ont livré une bonne prestation ! C’était un match qui avait une saveur particulière étant donné qu’on restait sur 4 défaites d’affilée contre eux, sur les 3 dernières saisons. Cette victoire nous tenait donc vraiment à cœur. Tout n’est pas parfait et il y a encore du travail évidemment, et heureusement, notamment sur la discipline qui nous fait encore défaut sur ce match, mais sur l’engagement, le combat et la défense, les types ont vraiment répondu présents et je les félicite !

Montesquieu 13-14 Saint-Affrique
Laurent Labessouille (entraîneur Montesquieu)
Saint-Affrique a une belle équipe, bien organisée devant. Néanmoins, et ce n’est pas mon habitude d’en parler, mais j’avoue mon incompréhension de l’arbitrage, surtout dans les zones plaqueur/plaqué, pas toujours cohérent. Ce n’est pas une excuse non plus, mais on avait 6 joueurs titulaires absents. Saint-Affrique a été costaud devant, mais on a su faire jeu égal, puisque l’on marque sur un ballon porté. J’ai confiance en mon groupe, on va devoir, et on va aller chercher des points à l’extérieur. Dès dimanche à Moissac j’espère, avec nos valeurs et nos forces. Et pourquoi pas à Saint-Affrique, car on aura à cœur de nous rattraper, au complet.

Play-down
Léguevin 6-16 Auterive
Jean-Louis Jordana (entraîneur Auterive)
On a fait ce qu’on aurait dû faire plusieurs fois cette saison. Mais on a perdu beaucoup de matchs à l’extérieur de peu. On a privé Léguevin de ballons, qui a refusé le combat en touche pour mieux nous contrer sur des ballons portés. Mais on a fait un gros match devant et on a pris le score. Dans ces cas-là, c’est plus facile, d’autant qu’on a joué avec le vent en seconde mi-temps, choix de Léguevin puisqu’ils avaient gagné la pièce. Il ne faut pas s’emballer pour autant, et les gens qui me connaissent savent que ce n’est pas dans ma nature. Soyons lucides et validons ce succès à l’extérieur par une victoire à la maison.

Bertrand Cunnac (capitaine Léguevin)
On est tombé sur une équipe d’Auterive qui a fait ce qu’il fallait contre nous. On leur donne tous les points en plus. Ils ont des joueurs expérimentés comme leur 15 et leur 10, qui nous ont promenés toute la partie. C’est sans doute notre pire match de l’année, nous n’avons pas mis le moindre rythme à cette partie. En même temps, c’est difficile quand on tombe le ballon toutes les deux passes. Je suis très déçu par notre implication. Nous avons préparé ce match comme s’il s’agissait de la coupe chapi-chapo ou du beach rugby de l’été. Je suis capitaine, j’ai sans doute ma part de responsabilité. Nous n’avons pas compris que nous disputions des play-down et que tous les matchs seraient serrés. Je compte sur le sentiment de révolte qui doit tous nous animer pour que nous montrions ce que nous sommes vraiment sur les 4 matchs qui restent. Rien n’est perdu, j’ai confiance en ce groupe et aux gars qui le composent.

Poule 5
Espalion 23-10 Saint-Orens
Jean-Vincent Igarza (capitaine Saint-Orens)
Manifestement, on avait pas mis le réveil ! Après un long déplacement en bus, on s’est retrouvé face au vent en première mi-temps pour être mené 10 à 0 avec leur 10 qui a bien occupé et nous a maintenu sous pression. On pensait avoir fait le plus dur mais le deuxième acte ne s’est pas passé comme prévu. Nous avons été pris dans le combat, ils ont été plus performants que nous. A cela ajoutées plusieurs erreurs comme sur un essai encaissé suite à une pénalité de leur buteur sur le poteau où on est spectateur, le score est sans appel. Nous n’avons pas mis l’intensité et l’implication nécessaires dans ce genre de rencontre. On ne marque pas sur nos temps forts et on donne des points. Dans ces conditions, il est difficile d’obtenir quelque chose. Pour nous le plan de marche est simple : gagner nos matchs à domicile et grappiller quelques points dehors. D’ailleurs, les légères empoignades de fin de match laissent augurer un beau match retour.

Poule 6
Montréjeau 20-10 Portet-sur-Garonne
Eric Baron (entraîneur Montréjeau)
Nous manquions de repères car on n’avait pas joué depuis plusieurs semaines à cause des intempéries. On était sur une bonne dynamique en phase de poule, et même si on est passé de peu à côté des qualifs, on aborde ces play-down avec beaucoup d’humilité. D’autant que la prestation de Portet nous montre que chaque match sera compliqué. C’est un bon début, mais il va falloir s’accrocher fermement si on veut s’en sortir.

Philippe Panabière (président Portet)
Montréjeau mérite sa victoire, mais j’ai quand même des regrets. Parce qu’on laisse entre 6 et 9 points au pied, parce qu’on rate un deux contre un d’école à quelques mètres de l’en-but, et que globalement, on a rivalisé. Je retiens avant tout un état d’esprit retrouvé. J’avais sonné la mobilisation générale pendant la semaine et les gars ont répondu présent. Il y a des raisons d’espérer, et je note aussi la belle performance de notre charnière, jeune, inédite et prometteuse. Maintenant, la victoire est impérative contre Caussade. Poule 1
Villeneuve-du-Paréage 22-5 Toulouse Lalande Aucamville
Bruno Crouzat (entraîneur TLA)
Après deux défaites, on est parti chez le leader en pantoufles. Et puis, on a retrouvé un état d’esprit. On prend deux essais en infériorité numérique, ce qui fait gonfler le score, mais on a livré une belle partie. Villeneuve est une grosse cylindrée, qui ne devrait pas être loin du titre en fin de saison. c’est propre, costaud, efficace. Maintenant, on reçoit Andorre dimanche pour ce qui devrait être le match de la qualif. J’ai vu du mieux, nos jeunes apprennent, ils se sont mis au niveau contre le leader, j’attends de tous un très gros match dimanche. Ce serait dommage de passer à côté après un début de saison plus que prometteur.
Poule 2

Saint-Jory 23-16 Bressols
Benoît Ramade (entraîneur Saint-Jory)
Les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas (rires). Après notre triste match nul à la maison dimanche dernier, on avait demandé aux joueurs de se réveiller. Ce qu’ils ont fait pendant la première période. On mène 11-0, mais on laisse autant de points en route, au pied et sur des occasions d’essais franches. Avec le vent en plus. D’entrée de seconde, on prend un essai, on rate un plaquage. Les démons du match précédent sont ressortis. On prend 16 points et je ne voyais pas trop comment on pouvait s’en sortir. Et puis les avants ont su relever la tête, et sur un ballon porté, ont marqué un premier essai. Puis un autre à la dernière minute. Je garde donc cette belle réaction, car il faut avouer qu’on a bricolé un peu à cause de tous nos blessés. Reste à valider par une victoire sur les trois derniers matchs et on sera heureux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here