Castelnaudary : Eric Mercadier arrive

0
"Merca" ne jouera pas sur le terrain, mais donnera de sa personne est ambitieux pour que son nouveau club grimpe en fédérale 2
“Merca” ne jouera pas sur le terrain, mais donnera de sa personne est ambitieux pour que son nouveau club grimpe en fédérale 2

Saverdun vient de perdre son entraîneur emblématique. Sans bruit, ni fracas, Eric Mercadier avec le sentiment du devoir accompli. Le voilà Chaurien désormais pour un nouveau challenge à relever : faire monter le ROC en fédérale 2.

Eric, vous quittez donc Saverdun ?
Oui, j’y étais depuis 5 ans, c’est un cycle, et je fonctionne souvent ainsi. C’est assez long je crois. Je sentais que c’était le bon moment. Ce club est extraordinaire, mais je le vois mal évoluer en fédérale 1. J’avais peur de m’encrouter si on devait jouer la même chose, chaque saison. 

Quel est votre sentiment après ces cinq saisons riches en émotions ? 
J’ai rencontré des gens exceptionnels, vraiment. J’ai vécu des moments très forts. Je laisse le club en fédérale 2, en bonne santé, je pars l’esprit serein. 
Ce club aura une place particulière en moi, c’est certain. 

Vous devenez le nouvel entraîneur de Castelnaudary, vous pouvez le confirmer ? 
Oui. J’ai rencontré le président Stéphane Bergeraud et Jean-François Guiraud, dirigeant influent au club, deux personnes avec qui le feeling est bien passé. C’est important pour moi qu’au niveau humain, on soit sur la même longueur d’ondes. 

Qu’attendez-vous de ce nouveau challenge ? 
Précisément, c’est un nouveau challenge et c’est ce qui m’excite. J’avais envie de me lancer dans un autre projet, c’était une envie personnelle. Tout comme j’avais envie de m’entourer de Didier Alasset, que je connais depuis longtemps, qui entraînait les cadets de Villefranche cette saison. Il n’a aucune expérience en séniors, mais c’est un ancien de la maison. Il est heureux, et moi aussi. 

Pourquoi le ROC ? 
Le club reste en fédérale 3, joue les premiers rôles mais ne monte pas à un niveau qui peut, qui doit même, être le sien. C’est un fief important du rugby. L’objectif de monter rapidement est intéressant, et j’aime avoir des objectifs élevés. Ce sera un nouveau projet pour moi comme pour les joueurs. Il y a des habitudes, certaines changeront, sans brusquer quoi que ce soit. L’idée est de dynamiser le club, il y a les moyens de faire quelque chose de bien ici. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here