Carnet noir : l’USL pense fort à Didier

0

Il incarnait les valeurs les plus nobles d’un bénévole, dévoué et enjoué, chaleureux et sensible. A 61 ans, Didier Duffort, est parti, emporté par la maladie. Il laisse un grand vide auprès de toutes celles et tous ceux qui l’ont connu à l’Isle en Dodon ou à Rieumes notamment. Guillaume Arcidet justement, président de l’USL, tenait à lui rendre hommage par un texte que nous publions ce jour…

IMG 20210420 WA0007

“La nouvelle était prévisible et redoutée depuis quelques jours, notre ami Didier Duffort est parti avec dignité et courage après avoir lutté face à la maladie. Didier était un roc. Tu as donné toute ta vie pour les autres, à rendre service, toujours volontaire, tu n’avais pas le cœur sur la main, ta main n’était pas assez grande. Toujours occupé à faire des frites, travailleur de l’ombre, tu avais ce tempérament pour rassembler un groupe et tu donnais envie aux gens d’aller vers toi.

On se souviendra de la demi-finale d’Occitanie jouée à Rieumes où tu as organisé un apéro géant sous ta grange. Chez toi, le midi et pour la troisième mi-temps il ne manquait pas de produits, tu avais toujours du stock… tu regroupais les gens et tu étais fier. Aujourd’hui notre club pleure ta disparition, il va y avoir un grand vide au club house.

Nous tenions à mentionner ton courage durant ces 16 mois de combat contre la maladie. Nous avons espéré ; je me souviens de ce samedi de décembre où tu es venu manger accompagné de Limaille ton serviteur, au club house.

Tu avais un gaz terrible, on avait parlé de tes projets pour le club, pour toi et ta famille, tu te sentais bien avec nous. Comme disait ton compagnon de route Limaille, « t’inquiète de rien Didier ». Tu resteras gravé dans nos cœurs à jamais et Toto finira par te dire « espèce de tocard, on t’aime cono.”

L’ensemble du club de l’Isle-en-Dodon, les joueurs, dirigeants, supporters et sponsors adressent leurs condoléances à sa famille, en particulier à Régine son épouse et à Laura sa fille.

IMG 20210420 WA0004

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here