Belle histoire : la prime à la… classe

0

Qu’il est bon d’être soutenu par ses supporters à l’heure des phases finales. Ce surplus d’énergie, ce supplément d’âme, n’ont pas de prix au moment de rentrer sur le pré pour aller batailler pendant 80 minutes. Enfin, pas de prix, c’est vite dit ça. Il faut quand même louer un bus, payer de sa personne pour y prendre une place, s’emmener le casse-croûte, payer l’entrée du stade, et parfois même un t-shirt ou une casquette aux couleurs de son club préféré…

DSC_0005
Les joueurs d’Issoire à l’échauffement ce dimanche (photo William Donnarel)

Aussi, aux traditionnels applaudissements dirigés vers leurs fidèles suiveurs, les joueurs d’Issoire, qui ont réussi l’immense performance de se qualifier au terme d’un match fou pour la finale du championnat de France de fédérale 2 (article à découvrir ce mardi) ont élevé le niveau de remerciement à une hauteur quasi maximale. En effet, suite à un vote à mains levées, les gars du Puy de Dôme ont décidé de mettre leurs primes de matchs dans un pot commun. Pourquoi ? Pour financer la dernière location du (ou des) bus de la saison, lors d’une finale historique.

Une prime de conversion pour une prime d’activité, en quelque sorte, soit du jamais vu en France. Un beau geste qui méritait d’être mis en lumière assurément. Qui a dit que les valeurs du rugby se perdaient ?

rugby federale 2 demi finale issoire vs pamiers_4379733 photo hervé chelle la montagne
Joueurs et supporters main dans la main, et ce n’est pas qu’une image  (©photo Hervé Chelle – la Montagne)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here