Belascain – Causeries et debrief

0

Poule 6

Zoom sur…FC Villefranche 6 – 39  Balma Olympique Rugby Club

Un match important pour la qualification pour les locaux mais en face un leader sûr de sa force. L’opposition aura duré réellement 30 minutes jusqu’à que Villefranche cède et que Balma ne cesse d’imposer son rythme sur le terrain. Enchaînant des essais collectifs, avec un beau travail de son paquet d’avants conclu par la vitesse de ses trois quarts, Balma efface ainsi ses doutes semés la semaine dernière contre Saint-Sulpice et remet la marche en avant. Une victoire bonifiée qui conforte leur première place. Seul élément regrettable cette bagarre après le coup de sifflet final, sur le terrain. Quelques joueurs de Villefranche sont venus s’expliquer jusqu’à un début d’échauffourée mélangeant joueurs, supporters et dirigeants, qui n’ont rien à faire sur un terrain de rugby. Dans notre volonté de mettre en avant les Belascain, on se passerait bien de ce genre d’actes tout à fait déplorables.
Saint Sulpice confirme sa bonne forme actuelle en s’imposant avec le bonus à Castanet 3-17. L’Etoile Catalane s’impose dans le derby face à Céret 12-13 et conforte sa seconde place. Enfin, Mazamet signe, au mental, sa première victoire de la saison devant les catalans de Thuir 21-17.
usss
Saint-Sulpice défend âprement sa ligne et sa victoire face à Castanet (photo club)

12593555_566712956864051_4997341209522528078_o

12819336_566709040197776_6210422796753321466_o
Des intentions et de l’engagement pendant 80 minutes (photos L’Ovalie de Valou)
Réactions 
Rémi Fabre ( co-entraîneur FCV ) : Défaite logique face à une équipe de Balma plus solide et plus dense que nous. Nous avons tenu une mi-temps, mais on est tombé sur plus fort que nous. On est dans le dur en ce moment avec beaucoup de blessés, à nous de nous ressaisir sur les 3 derniers matchs car nous visons toujours la qualification “
Hervé Alcina ( Manager Balma ) : ” Nos coachs ont bien préparé cette rencontre avec comme consigne dans les vestiaires ” discipline ” car nous nous attendions à un dimanche viril, voire hostile. Nous avons fait un match bien construit sur lequel nous allons pouvoir nous appuyer pour travailler et continuer à progresser. Nous avions à coeur de redorer nos couleurs, suite à la défaite de notre équipe Une le week end dernier, à domicile contre le FCV justement”
Nicolas Tournier ( Vice-capitaine Balma ) : “On savait que ça allait être un match difficile contre une équipe de Villefranche revancharde. Nous avons abordé cette rencontre comme une préparation en vue des phases finales et je suis très fier de notre prestation. On a su appliquer les consignes des coachs en alternant du jeu au près et au large. Ce point de bonus offensif nous met dans les meilleures conditions pour la suite de notre aventure “
Pierre Nerocan ( Capitaine FCV ) : “On fait une première mi-temps correcte, on résiste bien contre le vent. Puis une entame de seconde mi temps intéressante, on revient à 6-13 avant de craquer physiquement. On a beaucoup de blessés, et ça se ressent depuis deux matchs. C’est dommage car le début de la phase retour était bon, nous avions enchaîné les victoires. Cependant on est loin d’être abattu, il nous reste 3 matchs à gagner pour assurer la qualification”
Thibaud Medeau ( 3/4 aile Balma, auteur de trois essais ) : Le groupe était surmotivé de part l’enjeu du match. La lourde défaite de l’équipe Une le week-end dernier n’a fait que renforcer notre volonté de gagner et avec la manière. Toute l’équipe s’est donnée à fond pour obtenir un très beau résultat à l’extérieur. Sur le plan personnel, ce fut une grande satisfaction également avec trois essais. Ils ont une saveur particulière puisqu’ils ont eu lieu dans un match important. Mais il faut retenir la performance de toute une équipe face à un adversaire coriace et revanchard “
 poule 6
special-rugbypass2
Poule 7 
 Zoom sur…Grenade Sports (équipe 2) 23 – 13 Aviron Castrais
 Le petit poucet se déplaçait à Grenade, mais avec seulement 19 joueurs sur la feuille, cela devenait une tâche encore plus difficile. Les locaux avaient à coeur de prendre le bonus offensif mais c’était sans compter sur la vaillance de son adversaire du jour. Se nourrissant d’erreurs défensives de Grenade, l’Aviron a fait plus qu’embêter ses rivaux. Le manque de profondeur de leur banc, et donc un manque de fraîcheur physique évident, ont coûté cher. Une domination en conquête pour Grenade et une première mi-temps solide leur permettra de tenir le score et de valider 4 points.
Graulhet et Figeac marquent tous les deux 5 points, profitant de deux victoires par forfait contre Saint-Juéry et le RAS St Cernin. Des forfaits répétés chaque week-end, qui agacent à juste titre les coachs et les dirigeants de ces jeunes formations. Et que l’on retrouve à peu de choses près dans chaque poule…
603632_1693630134224338_6850022482171569031_n
1916307_1693629067557778_6758159866511439460_n
Les avants de grenade tentent de faire sauter le verrou castrais ( Photos Facebook Grenade Sports )
Réactions
Fabrice Fourniols ( co-entraîneur Aviron Castrais) : “On a eu du coeur, tout le monde est content, en sachant qu’avec les jeunes qui font leur études à Toulouse nous sommes entre 8 et 10 aux entraînements. Malgré cela, nous avons jamais déclaré forfait. Les jeunes font comme ils peuvent mais répondent toujours présent. La passion est présente dans ce club avec nos seniors en 1/4 de finale des Pyrénées et plus de 300 gamins à l’école de rugby”
Jules Refloch (Capitaine Grenade) : Malgré la victoire, on est déçu de notre match, on avait pour objectif de prendre le bonus pour rester dans la course à la qualification. On n’a pas réussi à mettre notre jeu en place et on a fait trop de fautes, on joue 20 minutes à 14, pour pouvoir espérer les 5 points.
Vincent Lessueur (Blessé mais Capitaine de Grenade habituellement) : “Notre adversaire avait des intentions mais notre conquête nous a permis de dominer ce match. Mais entre le manque de réalisme et les erreurs défensives, on ne pouvait pas espérer prendre un bonus offensif aujourd’hui”
Adrian Perez ( Capitaine Aviron Castrais ) : “On a fait un de nos matchs les plus complets car nous avons réussi à maintenir un bon niveau de jeu sur pendant 80 minutes malgré les erreurs défensives en début de match. Mais on a montrer une belle combativité et du sérieux. Si on réitère ce genre performance, on peut espérer une bonne fin de saison “
Capture d’écran 2016-03-22 à 12.44.00
 special-rugbypass2
Poule 8 
Zoom sur… Coquelicots Montechois 6 – 33 Blagnac
La jeune équipe de Montech qui effectue seulement sa seconde saison en Bélascain, recevait une équipe confirmée de la discipline : Blagnac, premier de poule. Une première mi-temps très accrochée (6-7 à la pause) mais une seconde à sens unique. Il faut croire que la grosse soufflante des coachs blagnacais a fait de l’effet. Les joueurs ont haussé et ont fini par faire craquer la défense des Coquelicots. Une victoire logique somme toute, et bonifiée, qui ne fait que conforter la première place des caouecs, et leurs ambitions légitimes.

Le dauphin Langon s’impose 16-26 à Agen Garonne, pendant que ses poursuivants Lormont, St Medard et Castelsarrasin s’imposaient contre…personne car le RC Montauban, Valence d’Agen et Nérac ont déclaré forfait !

1c2c18b5-99a6-4f75-87c8-590d6e84802d
Les coquelicots se sont longtemps accrochés au leader Blagnac
0a069da6-6ee0-441a-8ec7-7394e5339c52
Duel intense même dans les airs ( Photos Rémi Bergue )
Réactions 
Cédric Pujos ( co-entraîneur Blagnac ) : ” Tous ces forfaits ne favorisent pas le rythme, c’est pour cela que notre première mi-temps fut moins bonne que la seconde. On s’attendait à un match difficile et ce fut le cas. Le calendrier est compliqué, les périodes de trêves longues, du coup on prévoit des matchs amicaux pour ne pas déstabiliser les joueurs. Maintenant pour ce qui est des objectifs, la qualification bien-sûr, en évitant les barrages, ce ne serait que mieux.

Rémi Bergue ( co-entraîneur Montech ) : ” Tout d’abord très satisfait de mes joueurs car il y a eu beaucoup d’implication de leur part. On réalise une très belle saison pour notre deuxième année d’existence. Les joueurs sont bien encadrés par 9 personnes avec différentes fonctions pour leur rendre la tâche moins compliquée. Le groupe est jeune et plein d’avenir, il faut continuer à travailler pour que notre marge de progression ne cesse de s’accroître ”

Joffrey Mézy (pilier Blagnac) : on est allé à Montech pour confirmer certaine certaines choses qu’on avait réussit contre Lormont fin février car depuis nous n’avions plus joué. On se savait attendus, nous sommes tombés dans leurs rythme, touche, mêlée, et on a commis trop de fautes, 7 en 40 minutes. Impossible de jouer, la seule fois où on met la main sur le ballon et qu’on enchaîne les temps de jeu nous marquons, essai de Paul Bolognesi, sur une pénalité rapidement jouée. A la mi temps, on ne menait que d’un point, les entraîneurs nous disent d’accélérer, et de faire beaucoup moins de fautes. On les a écouté puisque nous mettons 4 essais par la suite, 2 sur ballons portés, là où nous avions pêché sur quelque matchs. On a eu un bel état d’esprit sur ce match, qui était un match piège. Montech voulait nous faire déjouer, on a su être solidaire quand il le fallait, et on peut tirer pas mal de points positifs. Même s’il y a toujours du négatif sur un match. Il faut quand même dire que Montech est une équipe fidèle à elle même, avec une ambiance particulière, mais ce n’est rien par rapport à ce qui nous attend pour le match décisif à Castelsarrasin.

Victor Grosset ( capitaine Montech ) : “Nous avons fait une bonne première mi-temps, on n’a pas laisser nos adversaires voir le jour. Pour la seconde mi-temps je pense qu’il nous a manqué un peu d’envie et qu’on s’est vu gagner le match trop vite, ce qui nous a porté préjudice.”

Dayal M’changama ( capitaine Blagnac ) : “Très compliqué à la base de gagner là-bas surtout que tous ces matchs reportés ne favorisent pas le rythme. On a fait une bonne première mi-temps contrairement à d’habitude mais sans concrétiser face à une belle équipe, et solidaire, de Montech. Il faut continuer à gagner pour finir premier car Langon nous suit de très près. Déjà pour se rassurer, et surtout pour bien préparer les phases finales.
Capture d’écran 2016-03-22 à 14.25.46
special-rugbypass2
Poule 12 
 Zoom sur…FCAG 15 – 17 RAS Piemont Pyreneen
En voilà une belle affiche entre le 3ème et le 4ème qui allait permettre pour les locaux de croire en la qualification  en cas de victoire. Mais en face le RPP équipe solide et courageuse n’était pas venue pour faciliter la tâche des jeunes auscitains. C’est Auch qui prendra le score en menant 10-3 en début de seconde mi-temps, avant la réaction des visiteurs pour recoller à 10-10. Mais Auch en a encore sous la pédale et grâce à sa malice va inscrire un essai côté fermé 15-10. On se dit alors que les Auscitains tiennent le match par le bon bout. Mais Piemont ne lâche rien et va inscrire à la dernière minute un essai assassin…et transformé, 15-17 pour les visiteurs qui repartent avec les 4 points.
Le champion de France en titre, Grenade Sports, domine de la tête et des épaules cette poule avec 12 victoires et 1 nul en 13 matchs. L’US Lisloise bat le TUC 29-19 et privera certainement les toulousains de la qualification. Gimont garde sa seconde place en s’imposant contre Lombez Samatan…par forfait..
Auch RPP
Auch-Piémont Pyrénnéen, un match engagé entre deux équipes courageuses
AUCH RPPPP
La touche captée pour Piémont qui s’imposera sur le fil (Photos Monsieur Grindes)
Réactions 
Julien Briscadieu ( co-entraîneur FCAG ) : ” Déçu car on perd dans les dernières minutes donc très déçu de cet issue. Beaucoup de plaquages ratés et une mauvaise gestion de la fin du match nous ont gâché la fête. Une belle équipe de Piémont en face, très solide qu’on peut féliciter. Ca devient compliqué pour la qualification.”
Lucas Benati ( Capitaine FCAG ) : ” Match très disputé majoritairement dominé par des adversaires redoutables. C’est dommage de perdre à la dernière minute. Il faut qu’on apprenne de ces défaites. Ce résultat nous prive certainement d’une qualification qui nous tendait les bras. “
Matthieu Grindes ( co-entraîneur RPP ) : ” Nos gars ont fait preuve de vaillance face aux gros gabarits Auscitains, mais n’ont pas su finir les coups. Nous échouons trop souvent devant la ligne ou dans l’en-but sans que le compteur n’augmente. Ce déficit est d’autant plus regrettable que nous faisons un bon match dans le combat, dans l’alternance et dans le jeu. On est encore revenu à la fin, ce qui est encourageant et qui démontre un sacré état d’esprit. On a maintenant trois semaines de préparation pour récupérer, gommer nos faiblesses, avant l’Isle Jourdain, qui est pour nous le match primordial si l’on veut terminer second de la poule.
Capture d’écran 2016-03-22 à 14.54.14

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here