Barrages 1ère série – L’ASUR, le COC, le RCM, et l’USBS prennent le quart

0

L’Union 30-18 Aussillon

L’avantage du terrain donnait à l’Union le statut de favori, mais après 40 minutes de jeu, les visiteurs pouvaient légitimement croire en leurs chances et presque endosser le costume de leurs hôtes du jour. C’est à l’usure, et après certains choix aussi, que l’Union a fini par renverser une tendance inéluctable, pour passer devant, se détacher au score, et l’emporter somme toute logiquement. Mais que ce fut dur ! Les Unionais se préparent désormais à rencontrer l’ogre des quarts de finale : Montréjeau. Les deux équipes se connaissent bien pour jouer l’une contre l’autre depuis deux ans. Le match le plus important étant celui à venir dans 10 jours.

28953772_2377758325583441_187393391466483700_o
Les joueurs de l’Union contrariés par l’engagement et la solidité d’Aussillon. Jusqu’à l’heure de jeu (photo Adeline Faral)

David Cauquil, entraîneur d’Aussillon : « C’est un match qu’on semblait tenir par le bon bout. On marque juste avant la mi-temps, on passe devant, mais petit à petit, on est sorti du match. Résultat des courses, des petites erreurs, des ballons en touche où l’on est mal organisés et des choix pas toujours judicieux. Je n’en veux pas aux joueurs, le jeu leur appartiens, mais voilà le manque cruel de condition physique et à la fin on explose totalement. Après vraiment j’en veux pas aux joueurs, comme je leur ai dit à la fin du match faut digérer ce match et rebondir pour la saison prochaine. »

Alexandre Abeilhou, joueur de l’Union : « Match très compliqué, on s’attendait à une grosse équipe. On a eu des échos comme quoi c’était très solide devant et ils nous l’ont prouvé. On a galéré 60 bonnes minutes et sur la fin du match, on s’est dit qu’ils allaient lâcher parce qu’ils étaient solides, et c’est ce qu’il s’est passé. Très fier de notre deuxième mi-temps, la première était un peu poussive, mais la victoire est là, c’est l’essentiel. Maintenant on accède au ¼ de finale, on va revoir Montréjeau, on a perdu déjà 2 fois contre eux et on espère créer la surprise. »

29060158_2377757842250156_3399861751017153543_o
Vaillants, les solides avants d’Aussillon ont fini par baisser pavillon
l'union 03 18
Soulagement et joie collective du côté de l’Union (photos Adeline Faral)

 

Mirepoix 22-18 Vabre

Mirepoix a su tirer profit de ses points forts, de son jeu complet et de la précision de Carbonneau au pied. Si Vabre a vendu chèrement sa peau, les Ariégeois ont pris le score, menant 16-8 à la pause, avant de faire la différence en seconde période, conclue malgré tout par un essai de pénalité accordé aux visiteurs. 22-18, Mirepoix peut se féliciter de qualifier ses deux équipes en quarts de finale. Fin de parcours pour Vabre, qui avait arraché sa qualification lors de l’ultime journée, et qui n’aura pas démérité.

29352115_1084778204997674_1499412605622798992_o
Les initiatives mirapiciennes ont fait basculer la rencontre contre une défense vabraise pourtant accrocheuse (photo Pascal Villalba)

Pierre Rolland (Président Vabre) : On n’était pas loin de la victoire et on leur a donné des frissons jusqu’au bout. Il est dommage que l’on ai pas pris un bon départ. Il y avait de la pression et nous avons eu rapidement un carton qui nous a coûté dix points en dix minutes. On sort de ce championnat la tête haute car on s’incline de très peu chez un troisième. Il y a de la déception, bien sûr, parce qu’on aurait aimé aller plus loin mais la saison est en tout point exemplaire. Si on avait joué ce match chez nous, les choses pouvaient changer.

Mohamed Inbaden (entraîneur du RC Mirepoix) Mes joueurs ont débuté le match avec trop de pression qui leur a coupé les jambes, mais ils ont su trouver les ressources nécessaires pour s’imposer. C’est un beau week-end pour le RCM (source DDM)


 

Brassac 25-3 Lavelanet

Trois essais de Maraval, Fabre et Roblot auront eu raison d’une équipe de Lavelanet peu inspirée et qui termine sa saison par une dernière déception. Les Brassagais eux, continuent leur chemin et croiseront le fer contre Espalion, autre ténor du niveau. Un match qui vaudra le coup d’oeil assurément. Pour le coach de Brassac, Stan Krzesinski qui ne mâche pas ses mots envers les Ariégeois, il lui tarde de pouvoir “jouer au rugby” : “Les Lavelanétiens ne nous ont proposé que du jeu d’avants et nous avons défendu dans un premier temps avant de nous apercevoir qu’en envoyant du jeu ça passait. Cette équipe n’a pas été très maline. Insultes à l’arbitre, mêlée relevée alors qu’ils ont 20 points dans la valise, c’est du grand n’importe quoi. Je suis satisfait de l’engagement que les gars ont mis dans ce match et nous allons nous préparer pour les quarts de finale contre Espalion. Ce sera différent, au moins on jouera un vrai match de rugby.


 

Castelnau Montratier 19-13 Labarthe-sur-Lèze

Le terrain du COC n’était toujours pas remis des litres d’eau tombés sur lui depuis plusieurs semaines. Les acteurs de ce barrage ont donc eu beaucoup de mérite pour essayer de jouer. Pas étonnant d’arriver à 9-3 à la pause, où le jeu au pied s’est imposé de lui-même comme la solution idéale. Mais en seconde période, les Lotois vont parvenir à débloquer la situation et marquer un essai par Casez, transformé par Guilhem. L’artilleur maison fera encore une fois étalage de sa précision au pied avec quatre pénalités réussies. A 19-3, Labarthe va revernir au score et dans le match, grâce à une interception gagnante. Les joueurs du COC se crispent, écopent de deux cartons, voient leur adversaire revenir à six longueurs seulement, mais parviendront, au forceps, à se sortir du bourbier, avec la victoire en poche. Labarthe ne verra pas les quarts, Castelnau Montratier s’en offre un, tout en bleu et blanc, contre l’Aviron Castrais. De quoi ramer à nouveau et démontrer à nouveau que le parcours du promu est tout, sauf un hasard.

29595501_1599633940092285_3668649585591698623_n
Haie d’honneur et larges sourires pour les Olympiens (photo club)

 

Les 1/4 de finales 
Brassac – Espalion
Castelnau Montratier – Aviron Castrais
Mirepoix – Rabastens
Montréjeau – L’Union

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here