Barrage Honneur (champ. de France) – Saint-Lary, dernière station pour la Vallée

0

La Vallée du Girou retrouvait le chemin des terrains après son élimination en barrages régional contre Revel, d’un tout petit point. On imaginait bien la détermination des bleu et blanc pour ce rendez-vous crucial contre un adversaire redoutable, Saint-Lary…

_DSC9095
La Vallée du Girou ne fêtera pas son 40ème anniversaire par un titre (photo archive JR HUC)

Une faute de chaque côté permet aux buteurs de marquer les trois premiers de leur équipe en moins de cinq minutes. La tension est palpable, les deux équipes semblent timorées. Mais petit à petit, Saint-Lary rentre dans son match, met son jeu fait d’alternance, en place, ce qui débouche sur un premier essai plein d’à propos (10-3, 20ème). La Vallée réagit par ses avants et des ballons portés bien organisés. Les Bigourdans n’ont d’autre solution que de se mettre à la faute, et encaissent deux pénalités en trois minutes (10-9). La Vallée semble revenir autant au score que dans sa partie, lorsque les Hauts-Garonnais perdent un ballon dont se nourrit Ducos pour Saint-Lary qui termine sa course entre les poteaux. 15-9, à la demi-heure de jeu. Un essai qui fait mal à la tête, suivi d’un autre, collectif, peu avant la pause (22-9). la migraine n’est pas loin pour les coéquipiers d’Igarza.

Ces derniers vont bien se reprendre dans le deuxième acte, les avants font parler leur puissance, et marquent un essai à la 60ème minute. On imagine que les hommes d’Herrerias et Robert peuvent renverser la situation, mais seuls les buteurs feront bouger le tableau d’affichage. Et à ce petit jeu, le COS, aussi patient qu’hermétique, assure sa qualification. Score final, 31-22, La Vallée du Girou termine sa saison, qui laissera comme un goût amer et surtout d’inachevé.

Didier Herrerias (co-entraîneur Vallée du Girou) : Cette défaite est un peu le reflet de la saison. On rentre mal dans le match, nous prenons 2 essais suite à des fautes grossières de notre part, on se retrouve à courir après le score en permanence.On est dominateur devant mais on n’en profite pas a la sortie. Nous ne validons pas nos temps forts, par des petites fautes, des petits détails.  Et toujours une indiscipline qui nous coûte très cher. Encore plus en phase finales où les équipes sont souvent très proches.


Composition Vallée du Girou : Lalouge ; Cacerès, Laurens, Igarza (cap.), Fassino ; (o) J. Audibert, (m) Grelon ; Blaquière, Aldon, Vignard ; Boutonnet, Rey ; Audibert, Saurin. Remplaçants : Alnom, Piu, Rieutord, Roussille, Bouras, Joyet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here