Affaire de famille : Souillac et Bagnac, le Lot de trois frères

0

Les fratries dans le rugby sont monnaie courante, certaines sont plus célèbres que d’autres, comme les Spanghero ou les Lièvremont pour ne citer qu’eux. Mais dans le rugby amateur, les frères qui jouent dans le même club, et dans la même équipe, ne sont pas rares. En revanche, ceux qui disputent leur premier match, ensemble, un même weekend, au sein de deux équipes d’un même département, ça, c’est moins courant…

Le rugby est une famille, et la famille peut être aussi dans le rugby, comme à Souillac, dans le nord du Lot, où les frères Lonzième, étaient alignés en équipe fanion il y a une semaine. Minou, le cuisinier gastronomique joue trois saisons en une : l’estivale en Corse, et l’hivernale à Courchevel, puis, la rugbystique, qu’il partage désormais avec Blonblond et Sabri, ses deux frangins. Guillaume (2ème ligne, 32 ans), Baptiste (centre, 30 ans) et Rémy (ailier, 23 ans), de leurs vrais prénoms, garderont un souvenir ému de leur déplacement dans le Tarn, contre l’Aviron Castrais, puisque ce match restera à tout jamais leur premier disputé ensemble, titulaires. La victoire bonifiée deviendrait presque anecdotique. Mais nul doute que ces trois-là font la fierté de Titi, le trompettiste, et Isa, à la grosse caisse, leurs parents, ambianceurs bien connus dans les tribunes de Souillac…

USS Av Castrais 12_01 (1) la famille lonzième
Lonzième commandement

Toujours dans le nord du 46, mais au nord est cette fois… Lorsque Quentin signe au Rugby Club Bagnacois en 2015, c’est d’abord et avant pour retrouver des copains, et vivre de bons moments avec eux. Il n’imaginait pas forcément que son frère Nathan le rejoindrait la saison suivante. Les deux frangins évoluent alors en troisième ligne. Leur science du plaquage et leur engagement seront mises au service des lignes arrières, au centre, histoire de pallier à un manque d’effectif…

En effet, en octobre dernier, Quentin, l’aîné, et Nathan ont eu accueilli le petit dernier de la fratrie : Bastien, tout juste majeur. Le jeune homme attendait avec impatience ses 18 printemps pour pouvoir postuler avec l’équipe lotoise. Ce dimanche là, à Lisle-sur-Tarn, les frères Labarthe ont ainsi formé une grande partie de la ligne arrière : 12, 13 et 14 (de l’aîné au plus jeune). A l’annonce des équipes au micro, lorsque le nom de Labarthe résonna à trois reprises et consécutivement, les sourires étaient visibles sur les visages bagnacois… teintés d’une fierté à peine dissimulée. Quentin (24 ans), Nathan (21) et Bastien (18) se souviendront de cette grande première pour eux, et le RCB de pouvoir s’enorgueillir d’être un club plus famille que jamais…

83142668_1797129347089209_349885555103760384_n
De gauche à droite : Nathan, Quentin et Bastien (photo RCB)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here