4ème série – Corneilhan-La Grande Motte, mais que s’est-il passé ?

0

Corneilhan s’est qualifié dimanche dernier en quart de finale de 4ème série Occitanie, contre l’équipe de la Grande Motte (27-20). Le président de cette dernière, s’est fendu d’un message public accusant ouvertement les adversaires du jour, de violence, dont de nombreux mauvais coups, pointant du doigt un arbitrage trop laxiste. Étranglements, morsures, fourchettes, toute une panoplie de gestes que l’on pensait exister au passé, semble avoir touché les Grand-Mottois, dont un qui s’est vu prescrire 8 jours d’ITT. Un derby de l’Hérault qui va laisser des traces, au propre, comme au figuré…

52422305_10157034871292232_3130110077277569024_o
Les Sharks de la Grande Motte gardent les stigmates de leur combat de dimanche dernier, et pas que sur leur maillot (photo club)

A l’origine de ces accusations dès dimanche soir, Alexandre Marce, co-président des Sharks de la Grande Motte, et avocat de métier. Nous l’avons donc contacté, et il nous a confié : “Oui, je suis avocat dans la vie civile et je sais qu’une plainte pour ça ne sera pas retenue par le Procureur à Montpellier, si je n’ai pas de retour du Comité d’ici demain je le ferais en début de semaine prochaine. Il faudrait peut être aussi écouter les présidents des autres clubs qui ont croisé la route de Corneilhan, car les témoignages sont les mêmes.”

De son côté, le président de Corneilhan, Guillaume Benoît, s’est dit “très surpris. J’ai beaucoup de mal à entendre ces allégations. Lors des matchs de phases finales, nous avons l’habitude de faire un film de la rencontre afin que les joueurs puissent avoir un souvenir. Il y a eu beaucoup d’engagement avec des chocs importants mais dans les règles du rugby. Quand l’arbitre a sifflé la fin du match, les joueurs des deux équipes se sont saluées. La ligue m’a contacté ce matin (ce jeudi, Ndlr) afin d’avoir la vidéo. Si mon équipe avait quoi que ce soit à se reprocher, jamais je n’aurais envoyé le film. Je l’ai déjà visionné plusieurs fois. Le rugby est un sport de contacts, il y a des risques de blessures. Moi, je n’ai pas pris des photos des bosses de mes joueurs… Je ne peux que regretter que l’on nous accuse de cela.”

Alexandre Marce, ayant entendu et lu la réaction de son homologue, a répondu à nos questions en expliquant : “J’ai vu qu’ils nous traitaient de menteurs oui, mais que je sache, mes joueurs ne se sont pas mis les doigts dans les yeux volontairement ! Nous sommes jeudi aprés midi, j’ai adressé lundi un dossier de 10 pages au Président du Comité, au Secrétaire Général et au Président de la Commission des épreuves, je n’ai eu aucune réponse, ni aucun témoignage de bonne réception de ma demande d’enquête, ni aucun coup de téléphone. Nous nous sentons abandonnés et nous avons l’impression qu’ils font en sorte d’étouffer l’affaire.”

Un nouvel épisode de violence “présumé” qui fait un peu plus tâche dans un paysage qui n’en avait pas forcément besoin, puisque les médias nationaux, qui se désintéressent habituellement du rugby amateur, en font leur une aujourd’hui. Pas la meilleure des publicités pour inciter les jeunes et leurs parents à prendre une licence ovale…

Nul doute que la demi-finale qui opposera Corneilhan à Lannepax (32) sera observée de très près, surtout qu’elle se déroule à Quint-Fonsegrives (31) soit à quelques kilomètres du siège de la Ligue Occitanie.

57123464_10216646088457457_6119365181664395264_o
Une des photos publiées par le RCGM

Le texte intégral d’Alexandre Marce, co-président de la Grande Motte, diffusé dimanche soir :

“Le rugby un sport de voyous joué par des gentlemen… À petit niveau cette maxime est-elle réelle ? Où s’arrêteront les dérives de notre sport ?Comment encourager nos adhérents à continuer de jouer lorsque l’on voit que les règles du jeu ne sont pas respectées ? Dimanche dernier des évènements intolérables sur les terrains de rugby ont eu lieu. Est-il normal que l’équité ne soit pas respectée, en jouant sur un terrain neutre à 25 kilomètres de chez nos adversaires et à 70 kilomètres de chez nous ?

Sur un terrain donc hostile avec un trio arbitral et un délégué ne prenant pas leurs responsabilités ? Est-il également normal qu’un club se vente de mettre des fourchettes tous les dimanches sur les réseaux sociaux sans qu’aucune prévention ni surveillance ne soit effectuée ? Est-ce normal que de tels agissements signalés depuis longtemps ne soient pas surveillés ?

Et qu’au demeurant un tel club joue quasiment à domicile un match de phases finales ? Une réaction aura peut être lieu après un drame ? Les instances dirigeantes attendent peut être qu’un licencié perde enfin la vue pour prendre leurs responsabilités ? Dimanche dernier un grand nombre de nos joueurs ont été victime de fourchettes et morsures, est-ce loyal ?Un de nos joueurs a manqué perdre un œil et a 10 jours d’ITT ! Le corps arbitral a refusé de prendre en compte les signalements, yeux ensanglantés à l’appui, et morsures montrées tout au long du match !! A quoi nous sert-il de payer des arbitres ou des délégués et d’autres cotisations ?? Il existe pourtant une règle permettant de sanctionner le capitaine et l’exclure lorsque l’auteur d’une violation manifeste d’une règle du jeu n’est ni identifié ni identifiable ! Après avoir signalé une nouvelle fois ces actes à la fin du match on nous a menacé de rapports et de suspensions !!

Il est inadmissible de fermer les yeux à ce point. Par peur de quoi ? Qui protège-t-on ??Nous devons donc nous taire et laisser faire jusqu’à un drame ? Si l’équité et le barème des sanctions avait été respecté le score aurait été sans doute tout autre ! A la fin du match certains de nos joueurs ont été molestés et agressés par des supporters adverses, ainsi qu’une femme de joueur giflée, nous n’avons même pas pu rester pour la réception d’après match par peur de plus gros débordements !

Nous voulons alerter sur les dérives de notre sport à petit niveau, lorsqu’il est pratiqué par des personnes respectant les règles du jeu et agressées devant leurs femmes et enfants. Nous avions été prévenus, comme les instances dirigeantes, mais rien n’a changé, nous avons même pris davantage de cartons que l’équipe adverse ! Nous sommes fiers de voir que nos joueurs ont eux respectés les règles et n’ont pas cédé à la vengeance ! Ils en sortent dignes ! Il faut vite réagir avant qu’il y ait un véritable drame sur un terrain !

Après ce genre d’événements, comment voulez-vous que l’on mette nos enfants à l’école de Rugby ? Comment voulez-vous que nos joueurs aient envie de s’investir dans leurs clubs si c’est pour prendre de si grands risques le dimanche ? Naturellement des plaintes seront déposées pour tenter de faire avancer les choses, la théorie de l’acceptation des risques trouvant ses limites en cas de violation manifeste des règles du jeu.

La réponse de Guillaume Benoît ce jeudi soir

“Chers amis et fidèles du club, la défaite semble être mal digérée par certains, on ne peut que s’en désoler … Après les calomnies et les allégations, viendra le temps des excuses et des comptes à rendre ..

Le “tribunal populaire” devant lequel nous sommes placés aujourd’hui à grands coups de média est riche d’enseignements mais je vous demande de rester calmes face à tous les commentaires accusateurs voire calomnieux.

A toutes ces personnes qui, pour la plupart, se font un avis arrêté sur un match de rugby auquel ils n’ont pour l’essentiel d’entre eux pas assisté, je demande simplement un peu de patience. Comme j’ai eu l’occasion de le préciser à tous les médias qui ont bien voulu me donner la parole, le match de dimanche a été filmé dans son intégralité.
Etant encore en course, nous attendrons donc la fin de notre saison pour publier celui-ci sur les TOUS les réseaux sociaux afin que chacun puisse se faire une idée exacte de la situation au regard bien évidemment de toutes les accusations portées par les “défenseurs” autoproclamés des valeurs de notre sport dont nous sommes en droit de nous interroger qu’ils aient un jour ne serait-ce que pris la peine de chausser une paire de crampons.

Bref, parce que nous aussi nous avons quelques jolis dossiers … sur les photos jointes, je précise simplement que les joueurs en Noir sont ceux de Corneilhan …, ceux en Jaune, nécessairement de l’équipe adverse.

57606622_1224625081024510_6141823668734394368_n

A tous les lecteurs avisés de ce post, les excités du commentaires mais aussi les vrais amateurs de notre rugby de terroir, je demande donc juste un peu de patience, le match de la “honte”, comme il vous est présenté, depuis les dernières heures sera bientôt en ligne et vous aurez alors tout loisir de porter les accusations et jugements qui vous plaisent.

Sur les faits à présent, un match disputé entre deux très belles équipes, avec une grosse intensité physique sur chaque action et un suspense à couper le souffle tant le résultat fut incertain jusqu’au coup de sifflet final. (vous aurez l’occasion d’en juger comme précisé plus haut).
Au coup de sifflet final des joueurs qui se congratulent, les uns heureux, les autres forcément déçus mais cela est la dure loi du sport (ça aussi c’est sur le film).

15 minutes plus tard nous voilà rentrés aux vestiaires pour chanter notre joie. A notre retour, quelques minutes plus tard au niveau de la buvette, un dirigeant de Bessan nous précise qu’une bagarre a éclaté à côté de la buvette (donc plus de 20 minutes après la fin du match), à l’origine l’agression d’un joueur jaune sur un supporter … je vous passe la suite.

Nous en sommes aujourd’hui à devoir écrire ce post tant les informations circulant sur les réseaux sont empruntes de quiproquo voire de contre vérités …

Prendre pour prétexte une rencontre déroulée sans incident pour faire écran de fumée à un incident déplorable en dehors du terrain est bien loin de l’idée de défense des intérêts du rugby que prétendent défendre nos accusateurs du jour.

A vous, joueurs de Corneilhan, sachez que tout le village et les amis du club sont derrière vous pour la rencontre de dimanche face à cette solide équipe de LANNEPAX. Je vous sais motivés comme jamais pour démontrer, s’il en était encore besoin, que vous êtes une grande équipe de rugby et que l’image que certains voudraient donner de vous, faute d’avoir pu vous renverser sur le terrain, sera balayée dès dimanche.

ALLEZ MES POTOS, L’amitié n’a pas de prix … !!!”
Guillaume

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here