16èmes de finale Réserves Honneur – La Salvetat-Plaisance sans sourciller face à Bressols

0

Dimanche dernier débutaient les seizièmes de finales réserves du championnat Honneur. A Seilh, le RC Salvetat-Plaisance XV comptait bien faire oublier sa déconvenue de la saison passée lors de l’ultime championnat Midi-Pyrénées. En effet, à Cugnaux, les Jaune et Bleu s’étaient, dès les quarts de finales, inclinés face à Muret, futur finaliste. Pour sa part, l’AS Bressols Rugby XV, juste en effectif tout au long de la saison, y compris pour disputer cette rencontre, n’avait pas la faveur des pronostics. Alors que quiconque a déjà disputé des matchs de phases finales sait bien que, même dans un tel contexte, tous les compteurs sont remis à zéro et que tout devient envisageable, la réalité du terrain a vite rattrapé les Tarn-et-Garonnais… (par Marco Matabiau/ Photos Jean-Marc Brachet).

dav
Dans le sillage de leur coach Yannick Gui, les Salvetains sont apparus très concentrés et concernés dès l’entame.

D’entrée de jeu, le décor était posé: sur son premier ballon, Bressols attaquait au large, Bichaoui tentait de prendre l’intervalle mais se faisait “coffrer” par la défense du RCSP. Les rouge et blanc maintenaient leur emprise sur l’entame et obtenaient une pénalité bien placée après une succession de fautes adverses, mais le demi de mêlée Courpet ratait la cible (4è). Sur la séquence suivante, La Salvetat Plaisance contrait côté droit par l’ouvreur Marcet et l’ailier Sans. Ce dernier glanait lui aussi une pénalité, mais l’arrière Feillon ne trouvait pas non plus la cible (6è).

dig
Après une bonne mêlée, Courpet éjecte pour son ouvreur: c’était la bonne période des Bressolais.

Après ce début plutôt équilibré, La Salvetat faisait la différence en quinze minutes chrono: sur les 22, Marcet, profitant d’un bon travail de fixation de son pack et du faux appel de son centre Perrin, allongeait pour Feillon, qui optait pour le jeu au pied par-dessus. Il négociait bien les divers rebonds pour inscrire le premier essai des siens, essai qu’il transformait lui-même (7 – 0, 9è). C’était ensuite le talonneur Pelvet qui, après un nouveau contre orchestré par Sans et poursuivi par Louge, qui héritait du ballon près de la ligne et marquait en force. Feillon transformait à nouveau (14 – 0, 17è). Sur le renvoi, Pelvet, décidément intenable, perçait depuis ses 40 mètres et mettait les siens dans l’avancée. Marcet, voyant à nouveau le manque de couverture des Bressolais, jouait au pied.

Le ballon, encore une fois après maints rebonds capricieux, était repris par l’ailier Villas qui marquait en coin (19 – 0, 19è). Enfin, sur une mêlée à 5, le demi de mêlée Marty combinait avec sa troisième ligne avant d’envoyer Louge derrière la ligne (24 – 0, 24è). Les Salvetains ne s’arrêtaient pas en si bon chemin: quelques instants plus tard, après une belle relance du coup de renvoi, Marcet allongeait côté gauche pour Feillon. Ce dernier prolongeait pour Villas, qui retrouvait Feillon intérieur. L’arrière jaune et bleu resservait son ouvreur qui, avant de se faire plaquer, libérait pour Tiers. Le troisième ligne marquait ainsi, sans opposition, le cinquième essai des siens au terme d’une action d’école (31 – 0, 27è).

IMG_4082
Pris en chasse par Bajolle (3) et Brachet, Pelvet perce et va amener le troisième essai salvetain.

Et Bressols dans tout ça? Des miettes à se mettre sous la dent, jusqu’à la 34è minute. Turon, récemment entré en jeu, initiait une relance depuis ses 5 mètres, feintait la passe et s’échappait. Il trouvait Bichaoui à hauteur, et le RCSP se mettait à la faute. Une pénal touche, une mêlée: Courpet écartait sur Turon qui, d’un crochet intérieur, mettait la défense dans le vent et passait la ligne (31 – 5, 37è). Les Tarn-et-Garonnais, en confiance, finissaient bien ce premier acte, notamment grâce au duo Turon-Bichaoui. Ce dernier subissait d’ailleurs un plaquage sans ballon de la part de Louge, ce qui valait au seconde ligne d’aller se reposer dix minutes (40è). Dans la foulée, M. Benitez sifflait la pause.

IMG_4094
Malgré le surnombre défensif bressolais, Ribaute vient déblayer pour assurer la continuité de l’action.

Bressols ne désarme pas, La Salvetat fait tourner

Le début de la seconde période était plus brouillon, ce qui n’empêchait pas La Salvetat Plaisance d’augmenter son avance, Sans concluant côté droit une belle offensive initiée par Ducousso (36 – 5, 47è). Toutefois, l’ASBR ne se désunissait pas et relançait depuis ses 22, toujours dans le sillage de Turon et du trois-quart centre Pradel, mais l’action avortait à la mi-terrain (51è). Alors que les Salvetains remettaient la main sur le ballon et faisaient le forcing devant la ligne bressolaise, les rouge et blanc tenaient bon. Il fallait un nouvel exploit de Sans, auteur d’une course chaloupée sur plus de 50 mètres, pour faire gonfler le score (41 – 5, 57è).

IMG_4075
L’omniprésent troisième ligne salvetain Ducousso amorce la relance.

Le gros écart ne décourageait pas Bressols, qui se procurait une nouvelle occasion par l’intenable Turon, auteur d’un superbe “tchic-tchac” sur son vis-à-vis Dulor mais repris en un contre un par le solide Feillon (60è). C’est pourtant La Salvetat Plaisance qui terminait le plus fort: Perrin se fendait d’une superbe percée de plus de 50 mètres avant de poursuivre au pied pour Feillon mais Caperan, bien replié, sauvait les meubles (64è). En revanche, quelques minutes plus tard, rien à faire sur ce petit côté négocié parfaitement par Marty et Dulor pour décaler le même Feillon. L’arrière poussait au pied, bloquait son homologue Berges avec le cuir, grattait le ballon au sol et s’en allait inscrire l’ultime essai de l’après-midi (46 – 5, 70è). Plus rien n’était inscrit jusqu’au terme de la rencontre.

IMG_4141
Une nouvelle vague salvetaine s’apprête à s’abattre sur la défense de Bressols.

Ce seizième de finale a mis aux prises deux équipes très joueuses. Toutefois, et même s’ils n’ont jamais fermé le jeu, les jeunes Bressolais (7 avaient 20 ans ou moins) n’avaient que leur courage et leur vaillance à opposer aux Plaisantains. Peu habitués à jouer à 15 (ils ont évolué à 12 la majeure partie de la saison), limités en effectif (seulement 17 joueurs sur la feuille de match), ils ont malgré tout proposé un jeu agréable et se sont procurés quelques occasions de marquer sous la houlette du toujours jeune Turon (41 ans). Signalons aussi l’abattage du jeune et longiligne Alves (tout juste 18 ans), pas avare d’efforts tant en attaque qu’en défense.

De son côté, La Salvetat Plaisance est apparue bien mieux armée dans tous les domaines : conquête propre, défense imperméable, jeu de ligne bien huilé, tout y était. Après une entame quasi parfaite, les hommes de Yannick Gui et Rémi Juillet se sont certes un peu relâchés, mais ils ont su réaccélérer et scorer dans leurs temps forts. Pelvet, Louge et Ducousso ont été les leaders du pack alors que Feillon et Sans ont fait feu de tout bois derrière. Reste maintenant à confirmer les belles promesses entrevues ce samedi en huitièmes de finale. Rendez-vous est donc pris avec Lauzerte, pour un match qui promet déjà beaucoup ce samedi…


Réactions

Yannick Gui (Entraîneur, La Salvetat): “On était venus chercher une victoire pour continuer. C’est parfait. Un début correct mais une fin de première période pas terrible. On s’est relâchés quand on a eu une trentaine de points d’avance. Après, on a fait beaucoup de turnover pour essayer de donner du temps de jeu à chacun. On est tombés sur une jeune équipe de Bressols, limitée en effectif. Maintenant, on va voir ce qui se passe au prochain tour.”

Cédric Desplat (Troisième ligne et capitaine, Bressols): “Compliqué. Seulement 17 joueurs sur la feuille de match. On est tombés sur une belle équipe qui mérite de gagner. Après, quant au score, on aurait peut-être marquer un ou deux essais de plus (…) On a fait face à une défense agressive, qui montait assez vite. On n’a pas su jouer comme il aurait fallu. Derrière, on avait un peu de jambes, on voulait jouer au ballon, mais dès qu’on est mis sous pression, c’est difficile de pouvoir s’exprimer.”

Nicolas Pelvet (Talonneur, Salvetat): “Une bonne première mi-temps. On a réussi à prendre  le score assez tôt même si on a eu un peu de mal à entrer dans la rencontre. Ensuite, quand l’écart était fait, on s’est un peu relâchés. On a globalement dominé (…) Pour la suite, on se focalise sur le prochain match. On verra ce qui se passe.”

Julian Pradel (Trois-quart centre, Bressols): “On s’est pas réveillés de tout le match. Du coup, on a subi sur tous les impacts. On n’a pas été agressifs dans le bon sens. On a ramassé tout le long (…). On n’a pas su réagir aux deux essais qu’on prend dans les quinze ou vingt premières minutes. On a, de mon point de vue, baissé la tête un peu trop vite.”


Feuille de match

A Seilh: Racing Club Salvetat Plaisance XV bat Association Sportive Bressols Rugby XV 46 à 5 (mi-temps: 31 à 5)

Arbitrage: M. Marvin Benitez (Ligue Occitanie).

Cartons jaunes: à La Salvetat Plaisance, Louge (40è).

Pour le RCSP XV: 8 essais Feillon (9è, 70è), Pelvet (17è), Villas B. (19è), Louge (24è), Tiers (27è), Sans (47è, 57è), 3 transformations Feillon.

Pour l’ASBR XV: 1 essai Turon (37è).

Composition RCSP XV: Feillon; Villas B., Abadie, Perrin, Sans; Marcet (o), Marty (m, cap) ; Curutchet, Ducousso, Tiers; Louge, Ribaute; Proudhom, Pelvet, Rabouin.

Sur le banc: Lavigne, Borruel, Villas J., Legaud, Vernier, Dulor, Cabal.

Entraîneurs: Yannick Gui et Rémi Juillet.

Composition ASBR XV: Berges; Brachet, Bichaoui, Pradel, Caperan; Blatche (o), Courpet (m); Desplat (cap), Alves, Lelamer; Ringoot, Allien; Bajolle, Orus, Walowene.

Sur le banc: Beheregaray, Turon.

Entraîneur: Maxime Châtain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here