1/2 finale Top 8 Féminin – Blagnac-Montpellier, show devant pour “l’Occitanico” !

0

Disputées par matchs aller-retours, les demi-finales du Top 8 féminin nous proposaient des affiches identiques à celles de la saison passée. Pour commencer, samedi, au Stade Ernest-Argelès, le Blagnac Rugby Féminin recevait le Montpellier Rugby Club. Quatrièmes du Top 8 avec 41 points, les Blagnacaises restaient sur une série de 4 victoires en 5 matchs, parmi lesquelles un large succès sur leurs invitées du jour (30-14 le 20 janvier dernier). A n’en pas douter,  les Montpelliéraines, premières du classement (54 points) à l’issue de la phase régulière, avaient à coeur de faire oublier ce revers et de montrer qu’elles étaient bel et bien les patronnes de ce championnat… (par Marco Matabiau/ Photos Jérémy Babinet).

AO6I2434
Les Blagnacaises devaient rester soudées pour réussir une grosse performance face à l’armada montpelliéraine (Photo Jérémy Babinet).

Après un début des plus équilibrés, Montpellier allumait la première mèche de la rencontre: suite à un jeu au pied plein axe des Blagnacaises, l’arrière Boujard récupérait le ballon dans ses quarante et mystifiait la première ligne de défense adverse avant d’être reprise à proximité des 22 mètres (8è). Dans la foulée, les bleu et blanc obtenaient une mêlée, un coup franc et une pénalité. L’option de la pénal touche s’avérait payante puisque, bien aidée par le travail du paquet d’avants, la seconde ligne De Nadai inaugurait le tableau de marque (5 – 0, 10è). Blagnac réagissait immédiatement, proposant une belle séquence. Cependant, une faute dans le jeu au sol mettait un terme à l’enchainement. Ce sont au contraire les Montpelliéraines qui allaient doubler la mise: touche rapidement déviée sur Troncy, puis le ballon parvenait à Vanthournout. La trois-quart centre prenait l’intervalle avant de servir Boujard. Cette dernière passait les bras et envoyait l’ailier Baccichet derrière la ligne. De son pied gauche, Peyronnet (placée à l’ouverture pour palier à l’absence d’Amédée, la “septiste” en transit ce weekend entre le Japon et le Canada) transformait (12 – 0, 21è).

AO6I2631
La superbe prise d’intervalle de Vanthournout amènera le deuxième essai montpelliérain (Photo Jérémy Babinet).

Quelques minutes plus tard, les Héraultaises perdaient la pilier Temimi, visiblement touchée à l’épaule. Elle était remplacée par Flaugere (26è). C’est le moment que les Blagnacaises choisissaient pour enfin entrer dans leur match. Après plusieurs temps de jeu, les lignes arrières (privées de Neisen, récemment opérée du genou) se mettaient en évidence: la trois-quart centre Le Pogam (habituellement ailier) perçait plein champ. Après une rapide sortie de balle, Forlani recevait le ballon côté droit. La deuxième ligne internationale se fendait d’un cad’ dèb’ d’école sur l’ailier montpelliéraine. L’action rebondissait jusqu’à Raymond puis Gilain, avant que la troisième ligne Touye ne termine le travail en bonne position. Abadie transformait (12 – 7, 30è).

Montpellier allait néanmoins reprendre ses distances sur une pénalité de Peyronnet (15 – 7, 36è). Peu avant la pause, les “Caouecs” réussissaient une superbe succession de passes courtes dans la défense: Bigot, Mayans et Mugnier mettaient Vidal en bonne position, mais la défense des championnes de France en titre revenait, non sans se mettre à la faute. Baccichet écopait d’un carton jaune et Abadie transformait la pénalité qui suivait ( 15 – 10, 40è). M. De L’Isle sifflait la pause. Les joueuses allaient pouvoir reprendre leur souffle.

AO6I2574
Sous le regard de N’Diaye, la pilier montpelliéraine Temimi tente de repousser Mugnier (Photo Jérémy Babinet).

Montpellier s’échappe, Blagnac ne lâche rien…

La supériorité numérique des Blagnacaises n’allait pas durer puisque Vidal recevait un carton jaune pour un plaquage jugé dangereux (46è). Malgré cela, non seulement les filles de Nicolas Tranier et Jean Lasserre se créaient une nouvelle occasion sur une percée de l’intenable Le Pogam, mais elles démontraient aussi de belles aptitudes défensives dans le sillage de Mayans, Bigot et Lamarre, récemment entrée en jeu. Un peu contre le cours du jeu, Montpellier allait inscrire un n 8ouvel essai: après une bel exercice de conservation au près, le ballon échouait à Boujard. Dans son style inimitable, l’arrière montpelliéraine faisait parler ses appuis et sa vitesse pour déposer toute l’arrière-garde adverse et marquer au pied des poteaux. La transformation ne posait aucun souci à Peyronnet (22 – 10, 58è).

AO6I2688
La troisième ligne Mayans (balle en main) a encore livré une prestation de haut niveau (Photo Jérémy Babinet).

Loin de baisser les bras, les Blagnacaises repartaient de plus belle et poussaient Montpellier à la faute. Vanthournout écopait d’un carton jaune pour un plaquage haut (63è). Blagnac en profitait: après une touche à cinq mètres et deux temps de jeu au milieu du terrain, Vidal inversait pour trouver Bigot dans le petit côté. La talonneur décalait immédiatement Touye qui allait, en coin, inscrire son deuxième essai. En position pourtant délicate, Abadie transformait (22 – 17, 67è). Montpellier manquait ensuite l’occasion de reprendre un peu le large quand Peyronnet échouait des 40 mètres (71è).

On s’acheminait vers une courte victoire héraultaise quand Blagnac héritait d’un dernier coup franc. Sans s’affoler, les rouge et bleu remontaient le terrain. Le ballon arrivait jusqu’à Le Pogam côté gauche, et c’est finalement Torres qui s’arrachait pour marquer en coin (22 – 22, 80è + 1). La transformation était ratée : les deux équipes se séparaient sur un match nul plutôt logique au vu du déroulement de la rencontre.

MN7A5415
Touye inscrit son deuxième essai du match et redonne espoir aux Blagnacaises (Photo Jérémy Babinet).

Comme l’an passé, au cours d’un affrontement de haut niveau, les deux équipes ont fourni un superbe spectacle. Après un début dominateur de Montpellier, Blagnac a su recoller au score avant de connaitre un nouveau trou d’air. Néanmoins, à force de courage et d’abnégation, les “Caouecs” ont réussi à remonter un handicap de douze points dans les vingt dernières minutes de la rencontre, préservant ainsi toutes leurs chances pour le match retour.

Alors qu’elles semblaient maîtriser la rencontre, les Héraultaises regretteront peut-être de n’avoir pas pu mettre Blagnac définitivement à distance. A noter, côté Montpellier, les performances de l’électrique Boujard et de la régulatrice N’Diaye. Côté blagnacais, Abadie (replacée au centre) a été précieuse tant dans l’animation que dans le jeu au pied, Le Pogam a été étincelante en attaque et l’infatigable Forlani a mené la remontée des siennes. Qui jouera la finale du 13 mai ? Réponse dimanche au Stade Sabathé.

AO6I2759
Attrapée au collet par Banet, Le Pogam a mis le feu aux quatre coins du terrain (Photo Jérémy Babinet).

Réactions

Nicolas Tranier (Entraîneur, Blagnac): “Satisfait de la force de caractère de l’équipe. On va chercher ce match nul sur la dernière action, à la dernière seconde. Du coup, ça nous laisse toutes les chances pour aller chercher l’exploit à Montpellier (…) On a montré une force collective importante. On travaille là-dessus depuis trois, quatre, cinq ans. On sait que tout passera par le collectif. On va essayer d’aller se qualifier à Montpellier avec un gros groupe (…) Tout est permis pour le retour: trois essais chacun, une transformation chacun, deux pénalités chacun. Match nul, balle au centre.”

Patrick Raffy (Entraîneur, Montpellier): “Globalement, on est satisfaits puisqu’on fait match nul à l’extérieur. Tout va se jouer sur une demi-finale à domicile. Sur le match, je pense que notre résultat n’est pas immérité. Sur le déroulé en revanche, on peut être un peu plus frustrés. Sur la dernière action, on a une touche en notre faveur. L’arbitre nous met un coup franc alors que notre talonneur n’entend pas l’annonce, puis dix mètres de plus. Après il n’y a rien à dire: Blagnac a fait ce qu’il fallait pour obtenir le match nul. On a eu nos périodes et nos temps forts, elles ont eu les leurs. C’est dommage pour nous qu’elles aient une bonne période sur la fin. Maintenant, on va mettre tout le monde dans la glace pendant une semaine et on va se préparer pour la semaine prochaine.”

Caroline Boujard (Arrière, Montpellier): “Très gros match. Des petites fautes qui nous coûtent des points. Elles ont su utiliser ces moments faibles pour marquer, chose qu’on n’a pas réussi à faire (…) On fait une très grosse partie en défense, sans doute notre meilleure de la saison. Tout cela nous promet un match retour qui devrait être vraiment pas mal (…) Faire match nul ici reste un bon résultat puisqu’on sait que venir gagner à Blagnac est toujours très compliqué. On n’attend plus qu’une chose maintenant: c’est le match retour.”

AO6I2547
Boujard, l’arrière du Montpellier Rugby Club, a souvent affolé la défense des “Caouecs” (Photo Jérémy Babinet).

Laure Touye (Troisième ligne, Blagnac): “Un match très dur, très compliqué. On savait que Montpellier est une équipe différente selon qu’on la joue en phase régulière ou en phases finales. De notre côté, on s’était vraiment bien préparées pour ce match. On finit sur un match nul. Elles ont fait un bon match, nous aussi. A nous de ne rien lâcher en vue de dimanche prochain (…) Quand on est menées 22 – 10, on réagit bien. On a vite repris le dessus. On n’a pas baissé dans l’intensité. C’est ce qui nous a permis de remonter. Notre objectif était d’envoyer beaucoup de jeu, d’obtenir des sorties de balle rapides. On a plutôt bien réussi à le faire.”

Safi N’Diaye (Troisième ligne, Montpellier): “On a fait une très bonne entame. On respecte bien notre plan de jeu. Dommage qu’on craque sur cette dernière action: on a une touche pour nous, on ne s’entend pas, donc on ne lance pas. Du coup, l’arbitre nous met un bras cassé. Comme à leur habitude, les Blagnacaises n’ont rien lâché jusqu’à la fin. C’est frustrant mais il reste encore un match (…) A 22 – 10, peut-être qu’on s’est relâchées. De leur côté, elles n’ont cessé d’y croire. Il faut qu’on voie la vidéo pour voir avec les entraîneurs ce qui n’est pas passé. On a fait aussi beaucoup de fautes. On a joué deux fois à 14. On sait que c’est difficile de gagner dans ces conditions (…) On a à présent une demi-finale à domicile. Tout va se jouer dimanche prochain. On a une semaine pour récupérer et travailler les points qui n’ont pas fonctionné aujourd’hui.”

AO6I2996
La deuxième ligne montpelliéraine en action: Combebias assure la continuité du jeu vers N’Diaye (Photo Jérémy Babinet).

Annick Hayraud (Manager Equipe de France): “Une très belle demi-finale avec beaucoup d’intensité. Je trouve que le score de parité reflète bien ce qui s’est passé. C’est logique puisqu’aucune des deux équipes n’avait envie de lâcher. On a vu de très belles choses. Une physionomie un peu différente en deuxième période. Je pense que Blagnac s’est un peu trompé dans ses choix en première mi-temps mais a été capable de rectifier le tir après la pause. A Montpellier, de belles individualités qui font la différence, Caroline Boujard notamment.”


Feuille de match

A Blagnac (Stade Ernest-Argelès): Blagnac Rugby Féminin et Montpellier Rugby Club font match nul 22 à 22 (mi-temps:15 à 10 pour Montpellier)

Arbitrage: M. Rémi De L’Isle assisté de MM. Laurent Guillermard et Jérémy Paris.

Pour Blagnac: 3 essais Touye (30è, 67è), Torres (80è + 1), 1 pénalité (40è) et 2  transformations Abadie

Pour Montpellier: 3 essais De Nadai (10è), Baccichet (21è), Boujard (58è), 1 pénalité (36è) et 2 transformations Peyronnet

Cartons jaunes: à Blagnac, Vidal (46è); à Montpellier, Baccichet  (40è), Vanthournout (63è).

AO6I2735
L’arrière blagnacaise Torres a encore une fois été décisive en fin de match (Photo Jérémy Babinet).

Composition Blagnac RF: Torres; Frendo, Le Pogam, Abadie (cap), Gilain; Raymond (o), Vidal (m); Touye,  Mugnier, Mayans; Labatut, Forlani; Joyeux,  Bigot, André.

Sur le banc: Necer, Lamarre, Daugreilh, Soulard, Auriol, Giordana, Aguado.

Entraîneurs: Nicolas Tranier et Jean Lasserre.

Composition Montpellier: Boujard; Banet, Vanthournout, Berenger, Baccichet; Peyronnet (o), Troncy (m); N’Diaye (cap), Rayssac, Edoung Abessolo;  Combebias, De Nadai ; Temimi, Sochat, Benzid.

Sur le banc: Paret, Djaroud, Flaugere, Marquier, Ikpefan, Pegot, Daude.

Entraîneurs: Olivier Clessienne et Patrick Raffy.

rbt
Les filles du Lille MRC Villeneuvois, à la veille de leur demi-finale face au Stade Toulousain, étaient venues assister à la rencontre (Photo RugbyAmateur).

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here