1/4 de finale Fédérale 2B – Villefranche de Lauragais fait plier Cahors

0

Si l’affiche 100% occitane de ces quarts de finale du championnat de France de Fédérale B était belle, c’est que les deux formations se connaissent bien, pour s’être affrontées lors la saison régulière. L’équipe lotoise a remporté le match aller 34-25, les gars du Lauragais ont pulvérisé les Cadurciens au retour sur le score de 52-10 ! Au jeu des paris, tout restait ouvert. Ne restait donc plus qu’à se rendre au stade de Bagatelle à Montauban et voir ce qu’il en serait… Et nous y étions ! (Résumé et photos par WilDon)

DSC_0228
Revenus à 10-10 après avoir été menés 0-10, Cahors va finalement plier devant Villefranche en seconde période…

Les deux premières minutes de la rencontre ont fait illusion. La domination cadurcienne laisse à penser que les Lotois ne sont pas venus à Montauban pour coller des gommettes et qu’ils entendent rapidement mettre le match en coupe réglée. Mais leur domination est un trompe-l’œil que les joueurs du Lauragais dévoilent au public ayant copieusement garni les travées de Bagatelle sous un soleil de plomb. Sur une passe au pied royale d’Impérial dans la profondeur, Jamme de Lagoutine est le plus rapide dans l’en-but de Cahors pour aplatir le cuir et marquer le premier essai de l’après-midi, Pissinis bonifiant le tout (4e, 7-0).

DSC_0031
Impérial impérial d’entrée…

Et sur une pénalité parfaitement ajustée, le même Pissinis fait le « break » pour le FCV (8e, 10-0). En face, les Cadurciens n’y sont pas. Balbutiant leur rugby, les Lotois ratent à peu près tout ce qu’ils entreprennent, que ce soit à la main comme au pied, à l’image de la pénalité totalement ratée de Bonnet (9e). L’emprise lauragaise continue et il s’en faut de très peu pour que Villefranche ne marque trois points de mieux, la pénalité de Pissinis heurtant le haut de la perche de gauche (15e).

DSC_0014
Pris à la gorge, les Cadurciens ratent totalement leur premier quart d’heure…

Villefranche se fait reprendre en trois minutes…

Après vingt minutes d’errements, les Lotois descendent enfin du bus et rallument la lumière, tout d’abord par une pénalité de Bonnet (20e, 10-3) puis, trois minutes plus tard, par une très belle action initiée par Temameamea qui perce toute la défense lauragaise. Repris in extremis, le centre parvient à adresser une passe sous forme de chistera qui trouve Kévin Thomas. Le garçon décale alors Zaoui qui marque un essai irrésistible. Le bleu et blanc Bonnet transforme le tout et voici Cahors revenu au score en trois minutes et deux coups de cuillère à pot (23, 10-10). Réaction du berger villefranchois à la bergère lotoise, Pissinis claque un drop-goal tout en maîtrise qui redonne l’avantage au FCV avant la demi-heure de jeu (25e, 13-10).

DSC_0079
23e : Zaoui aplatit entre les poteaux, Bonnet transforme : Cahors revient au score (10-10)…

Il n’a manqué que quelques centimètres pour que Jamme de Lagoutière, décidément en cannes, n’inscrive un essai fantastique après une percée réalisée depuis le milieu du terrain et au terme d’un slalom géant. Mais l’arrière du FCV est repris d’un rien juste avant la ligne d’en-but (30e). S’en suivent alors deux minutes de « sublime n’importe quoi », entre précipitations des uns et grands coups de pieds des autres. Du camp cadurcien, nous voici dans le camp villefranchois. Et c’est Jamme de Lagourtine qui stoppe la chevauchée cadurcienne par un nouveau coup de pied à long rayon d’action qui renvoie le jeu… dans le camp de Cahors. C’est du «  hourra rugby » mais le public rugit de plaisir pendant que les bancs s’enflamment. La tension monte d’un cran sur le terrain et, au terme d’une « chamaillerie » de quelques secondes, l’arbitre « invite » Fenet (FCV) et Bonnet (Cahors) à aller se rafraîchir les idées sur leurs bancs de touche respectifs pendant une dizaine de minutes. Juste avant les oranges, Cahors a l’occasion de remettre les compteurs à zéro mais Temameamea, suppléant Bonnet à l’exercice, rate sa pénalité (39e).

DSC_0111
Dans “FCVL”, il y a “Football Club” : l’hérédité du jeu au pied se retrouve dans cette action de Villefranche…

Cahors craque en seconde période…

C’est durant la seconde période que les hommes de Cédric Sicard font faire plier les Lotois. Dès l’entame de jeu, Pissinis balance le ballon entre les perches cadurciennes pour une pénalité victorieuse (42e, 16-10). Et Cahors de rater un retour en force lors d’une contre-attaque fulgurante menée par Palot qui tape à suivre pour Trivier. Mais le joueur se fait reprendre par la patrouille villefranchoise à quelques encablures de la ligne d’essai (50e). Quelle aurait été la tournure de ce match si Trivier avait pu aller jusqu’au bout. Et si Bonnnet avait passé sa pénalité ? (58e). Avec des « si », on met Paris en bouteille et c’est Cahors qui se fait mettre en boîte par l’essai en force du pack de Villefranche, lequel propulse Morel et le cuir en terre promise. Pissinis fait le job sans sourciller (60e, 23-10).

DSC_0199
Cahors court après le ballon, le score et le temps. Villefranche fait le trou…

Cette fois-ci, Cahors craque et plie définitivement d’autant qu’en face, les joueurs du Lauragais, pleins de confiance, s’en donnent à cœur joie à l’image de Pissinis qui claque deux drop-goals en rafale (62e et 64e), sans trouver les perches, puis une pénalité, victorieuse celle-ci (65e, 26-10).

La coupe est pleine pour Cahors, épuisé et moralement touché, et dont l’équipe ne se montrera plus dangereuse jusqu’à la fin de la rencontre. Au coup de sifflet final, les Cadurciens, en larmes, descendent en quarts pendant que les Villefranchois, eux, prendront le car pour disputer les demies dimanche prochain, contre Lormont (à Tournon). L’aventure continue…

DSC_0206
Palot touché au genou (à d.) pendant que Zaoui est perclus de crampes : Cahors est “carbo”…

LES RÉACTIONS

DSC_0046

Cédric Sicard, entraîneur de Villefranche-de-Lauragais

“On a aussi une équipe une peu plus « vieille » et c’est l’expérience qui a parlée”

Rugby Amateur : Est-ce que vous ne dessinez pas votre victoire dans le premier quart du match où Cahors est totalement hors sujet ?

CS : Il est vrai qu’on a été plus organisé et plus réaliste aussi. Mais on a aussi une équipe une peu plus « vieille » et c’est l’expérience qui a parlée. Après, si je suis satisfait du résultat, on fait beaucoup trop de fautes. Cela ne suffira pas pour espérer mieux la prochaine fois. Je pense qu’il va falloir remettre de la rigueur et bosser pour franchir une nouvelle étape et espérer arriver jusqu’au bout.

RA : Quelle sera la semaine pour votre équipe ? Vous allez les garder sous pression ou justement chercher à ne pas la laisser s’installer ?

CS : On mixe un peu les entraînements entre détente et rigueur. On fait au mieux pour bosser correctement et étudier nos adversaires en fonction de leurs qualités et de leurs défauts.

RA : Est-ce que le titre est déjà dans les esprits ?

CS : Non, on prend les matches les uns après les autres comme on dit. On verra ce qu’il nous arrive ensuite. Pour le moment, c’est surtout une belle expérience et j’espère qu’elle va durer.


DSC_0055

Patrick Bézio, entraîneur de Cahors

“Il y a quelques mois à peine, on aurait signé des deux mains pour un tel parcours.”

Rugby Amateur : Cette défaite ne s’explique-t-elle pas par le premier quart d’heure où vous êtes complètement passé à côté de votre sujet ?

PB : Oui, oui, je pense que nous étions très tendus, sans doute dû à la jeunesse de notre groupe. On prend un essai, on court après le score, on revient… Après, on a manqué de densité devant alors qu’eux étaient mieux organisés sur la conquête. Et puis physiquement, le dernier quart d’heure nous a été très difficile.

RA : Que restera-t-il de cette aventure, finalement ?

PB : Comme vous l’avez vu, ce sont des gamins qui se sont « filés » toute la saison, qui ont une moyenne d’âge de 21-22 ans. Il y a quelques mois à peine, on aurait signé des deux mains pour un tel parcours. Maintenant, il y a un certain regret en plus, parce que je quitte l’aventure de ce club maintenant. [Ses yeux brillent]. Même si je reviendrai les voir, c’est un peu difficile…


LA FEUILLE DE MATCH

A Montauban (Stade de Bagatelle) – Villefranche-de-Lauragais – Cahors 26-10 (Mi-temps : 13-10)

Pour Villefranche-de-Lauragais : 2 essais de Jamme de Lagoutine (4) et Morel (60), 2 pénalités (8, 42), 1 drop-goal (25) et 2 transformations (4, 60) de Pissinis

Pour Cahors : 1 essai de Zaoui (23), 1 pénalité (20) et 1 transformation de Bonnet (23)

Arbitres : Mr Lasnavères, assisté de Mrs Delmon et Coelho

Villefranche-de-Lauragais : Armengaud, Morel, Marquié, Fenet, Fontez (cap), Rini, Bertrand, Thomas, Faure, Pissinis, Bernardet, Impérial, Jacques, Assalit, Jamme de Lagoutine – Remplaçants : Azéma, Muratet, Hoarau, Baraness, Peybernes, Antony, Groy.

Cahors : Bossaert, Lovato, Coelho, Manié, Minelio, Zaoui, Jammes, Roux, Bonnet (cap), Temameamea, Mourot, Jonte, Palot, Tornel, Marques – Remplaçants : Gbapo, Lagrifoulière, Dupuy, Lefort, Trivier, Delbreil, Garrabet.

PORT FOLIO

DSC_0022

DSC_0051

DSC_0074

DSC_0092

DSC_0093

DSC_0100

DSC_0112

DSC_0147

DSC_0155

DSC_0161

DSC_0222

DSC_0238

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here