PH – Villeneuve du Paréage, “sang” complexe contre Montech

0

Début des phases finales, les belles histoires peuvent commencer à s’écrire. Un temps estival, des supporters venus donner de la voix, tous les ingrédients étaient réunis pour assister à un grand match. Villeneuve du Paréage et Montech ayant fini respectivement deuxième et troisième de leur poule, on pouvait s’attendre à un match accroché. Ils nous ont offert un scénario spectaculaire et un final que personne n’oubliera… (par Beud Spencer)

IMG_0028

Un quart de finale, ça se joue, et ça se gagne. Un engagement qu’il faut tenir pendant toute la durée du match, de la première seconde jusqu’au coup de sifflet final. Ce sont les Villeunevois qui vont commencer pied au plancher cette partie, ils récupèrent sur le coup d’envoi une pénalité. Selvestrel, l’arrière des vert et noirs n’en demandait pas tant. Première action et voilà que les Ariègois mènent au score (0-3). Cinq minutes plus tard, on prend les mêmes et on recommence (0-6). Les Montéchois ne réalisent pas une entame de rêve, des approximations en conquête, de la fébrilité dans les lignes arrière. Il va falloir réagir pour pouvoir espérer dans ce match. Une révolte qui va bizarrement s’axer autour du carton jaune de Degrave. Le troisième ligne se voit infliger cette sanction à la 10ème minute de jeu, pour un placage à retardement. En infériorité numérique, les bleu et rouges vont sortir la tête de l’eau, bien récompensés par la botte de l’ouvreur Crespo à la 20ème (3-6).

Les débats s’équilibrent, d’un côté Villeneuve qui commence à bafouiller son rugby, de l’autre une équipe de Montech qui commence à montrer le bout de son nez. Une pénalité ratée de chaque côté, et voilà que le fait du match survient. On joue les cinq dernières minutes de la première période. Sur une attaque des hommes de Thierry Tourtoulou, le talonneur Dejean s’échappe du maul et transperce la défense. Il est plaqué à quelques mètres de l’en-but, c’est à ce moment-là que le troisième ligne Tarn-et-Garonnais Degrave, se jette sur lui, le genou en avant. Choc inévitable, les soigneurs s’empressent de lui porter secours. Au vu de la gravité de la blessure (à la tête), l’arbitre sortira immédiatement le carton rouge. Les pompiers sur place feront passer des tests au blessé, rien d’alarmant certes, mais “ce fait de jeu” stoppa la partie de longues minutes, et jeta un froid en tribune. Le Coquelicot finira donc le match à 14, et l’arbitre siffle la fin de la première mi-temps.

IMG_0031
Le visage de Déjean en sang

Une fin de match épique…

Retour des joueurs sur la pelouse pour le début de la deuxième mi-temps. Une période qu’entameront mieux les joueurs de Sébastien Turon, après une pénalité ratée par l’ouvreur, une deuxième passera entre les perches (52ème) pour bonifier ces bonnes premières minutes (6-6). Déjà en infériorité numérique depuis le carton rouge, les Montéchois vont se retrouver à 13 avec le carton blanc de Ferrie. À deux joueurs de moins, on pourrait penser que les affaires vont se corser pour eux, mais il n’en sera rien. Portés par un pack excellent, ils passent même devant à huit minutes de la fin par l’intermédiaire de Crespo (6-9). Les supporters poussent et sentent la victoire se dessiner au fil des minutes. Pour certains d’entre eux, le match est gagné, c’est bon. D’autant plus que les vert et noirs vont se retrouver à 14 eux aussi puisque Amouroux verra la fin du match en direct du banc après son carton jaune. Il reste 2 minutes à jouer, le chrono tourne, la fin du match semble déjà écrite. Qui aurait pu prédire le scénario qui allait suivre ?

Après une faute Villeunevoise, Crespo a la balle de la qualification au bout du pied. Mais, le ballon flirte avec le poteau, qui passe à côté. Toujours 6-9 au score, le ballon est toujours dans l’aire de jeu, et les Ariégois décident de relancer de leur en-but. Ils obtiennent une pénalité, le ballon est vite envoyé en touche. Il reste une minute de jeu, la touche est conservée tant bien que mal, grâce à un rebond favorable. Après quelques temps de jeu, une nouvelle pénalité est accordée, le temps est écoulé. Prendre les points et égaliser, ou continuer à jouer et prendre le risque de gagner ou de tout perdre, quelles options choisir ?

M. Gennero, arbitre de la rencontre, n’a pas encore montré les poteaux à ses juges de touche. Le stade tout entier pense que la pénalité va être tentée pour revenir à 9-9. Mais le capitaine et demi de mêlée Tougne, se saisit du ballon, plein de roublardise, joue à la main et s’en va aplatir l’essai de la qualification en coin (9-11). Personne n’en croit ces yeux, les deux équipes sont surprises, incroyable dénouement. On voit les joueurs de Montech effondrés et on les comprend. Se faire avoir sur une action comme celle-ci, après une telle débauche d’énergie, triste fin de match. Au contraire, les joueurs Villeunevois savourent une victoire inespérée et par la même occasion, une montée en Honneur…

IMG_0022
La détermination des Ariégeois visible dans le regard des joueurs avant de rentrer aux vestiaires

” Les réactions 

Adrien Lantourne (capitaine Montech): On a fait une très mauvaise entame de match, mais malgré ça, on est bien revenus dans la partie en seconde période. On a réussi à sortir la tête de l’eau. À la fin, on se fait avoir comme des gosses, c’est très dur à accepter. On avait le match en mains et on l’a laissé nous échapper. La défaite va avoir du mal à passer avec un scénario comme ça.

Fabien Tougne (capitaine Villeneuve): On a eu des occasions, mais on les gère mal. Sur la dernière action, j’ai de suite vu que tout le monde me tournait le dos. Je l’ai tenté ça a marché, tant mieux. On est un petit village, on joue avec nos moyens, c’est ma dernière année, il faut que je la finisse en beauté, on va essayer d’aller le plus loin possible.

Thierry Tourtoulou (entraîneur Villeneuve): On a fait beaucoup de fautes, inhabituelles, peut être l’enjeu du match qui a pesé. Certains joueurs étaient crispés, c’est dû à la qualité défensive de Montech, ils nous ont bien joué. On ne pensait plus à la victoire, sur la touche, on n’a rien vue de la dernière action. C’était une fin de match crispante.

Norbert Meesseman (entraîneur Montech): C’est dommage de perdre de la sorte. Je suis quand même très fier de mes garçons. Je ne comprends pas la décision de l’arbitre, c’est comme ça, c’est le sport. On va continuer à travailler et tirer des leçons de ce match pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

IMG_0023
Une fin de match difficile à accepter pour les Montéchois

Feuille de match : 

Villeneuve du Paréage 11-9 Montech (MT 6-3) – Arbitres : LAURENT GENNERO ; JEAN MARC OGRODOWCZYK ; JULIEN CAULIER

Villeneuve du Paréage: Secosan ; Dejean ; Jeriou ; Amouroux ; Izaac ; Dedieu ; Gillin ; Linas ; Tougne (m); Arigno (o); Djemane ; Ferrafiat ; Nicol ; Calero ; Selvestrel
Remplaçants : Mounjy ; Respaud ; Pujol ; Marty ; Dejean ; Pies ; Doumeng

Montech: Mendes ; Rey ; Lantourne ; Soriano ; Monie ; Cassagnau ; Degrave ; Galli ; Benac (m); Crespo (o); Nehu ; Touhami ; Lacaze ; Marconnet ; Benac
Remplaçants : Bristot ; Soko ; Nathaly ; Birbes ; Roque ; Ferrie ; Turon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here