Mercatovale – Fabrice Vergé, le bonheur est dans le Gers

0

Depuis les départs combinés des entraîneurs Jean-Baptiste Soucek et Thierry Lacourt, le RS Mauvezin, qui évoluera une fois encore dans le championnat Honneur la saison prochaine, se cherchait un duo pour prendre la relève. C’est désormais chose faite… (Par Marco Matabiau/ Photos Chris Farmer et Sabine Roux).

Ancré depuis de nombreuses années au plus haut niveau territorial, le club de Mauvezin a, sur le rectangle vert, réalisé de nombreux exploits au fil de son histoire. Le plus récent et certainement l’un des plus retentissants demeure certainement le parcours en championnat de France 2018/2019, mis en lumière par l’élimination du Servette de Genève en seizièmes de finale (le groupe alors mené par Thomas Taché, désormais à l’ES Gimontoise, avait poursuivi la fête tard dans la semaine, ce qui avait sans aucun doute quelque peu pesé dans les jambes au moment d’affronter L’Isle-en-Dodon en huitièmes le dimanche suivant).

Castillon Mauvezin
Le talonneur Castillon avait été un des fers de lance du groupe mauvezinais lors de l’épopée au printemps 2019 (Photo Chris Farmer).

Le duo Soucek – Lacourt, artisan de ce magnifique parcours, a ainsi décidé de passer la main. Aux commandes de l’équipe première, on retrouvera désormais Arthur Idrac, qui sera en charge des avants. Ancien de la maison Mauvezinaise, il avait terminé sa carrière de joueur à Boulogne-sur-Gesse. Ce sera pour sa part une première expérience sur le banc. Son colistier n’a en revanche rien d’un novice. Passé par l’école léguevinoise (trois ans avec la B, trois avec la première en Fédérale 3), c’est Fabrice Vergé qui a en effet choisi de s’engager dans ce nouveau projet plein de promesses.

IMG_9302 (2)
Fabrice Vergé (brassard rouge, ici au côté de Jean-Michel Gausseran) a apprécié le projet gersois à sa juste valeur (Photo Sabine Roux).

Le rapprochement s’est fait tout simplement. Comme l’explique l’intéressé : “C’est Mickaël Carré, l’actuel entraîneur de Fleurance que j’avais côtoyé à Léguevin, qui a donné mes coordonnées à Jérôme Clermont (qui quitte donc Fleurance pour rejoindre son club de coeur). Il m’a contacté, et deux jours plus tard, j’ai rencontré le président, Lionel Carrère. Le courant est passé tout de suite. Et j’ai donné mon accord“. En effet, le projet est intéressant avec, selon les dires de l’ancien Coq, “un bon groupe, de bons joueurs avec un état d’esprit irréprochable, un club avec des valeurs familiales dans lesquelles je me retrouve“.

Clermont Mauvezin
Un Clermont ça va… Deux Clermont, bonjour les dégâts: Thomas sera rejoint par son frère Jérôme pour débuter l’exercice 2021/ 2022 (Photo Chris Farmer).

Les deux néo coachs (qui pourront compter sur Bernard Molé, Laurent Verdier et Christophe Mortès pour encadrer les réservistes) n’ont pas tardé pour se mettre au travail. En un peu plus d’un mois, ils ont rencontré la majeure partie de l’effectif, détaillant les contours du projet qu’ils souhaitent mettre en place. Même si la plupart des joueurs continuent de se retrouver autour d’un “toucher” le dimanche matin, un programme de (re)mise en forme a également été distribué, histoire que le corps se réhabitue petit à petit à la charge de travail. La reprise plus “sérieuse” est programmée fin juillet.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here