16èmes de finale Honneur – La Saudrune aux forceps face à Lectoure

0

Pour ce seizième de finale du Championnat de France Honneur, deux vieilles connaissances de la poule 4 de la Ligue Occitanie se retrouvaient sur le pré lislois. Au tour précédent, à Bédarieux, le RC Saudrune avait passé le délicat écueil des Marseillais du SMUC (28 – 23) alors que l’US Lectoure, passée par le tableau B et les barrages, s’était largement imposée face à Sainte-Foy la Grande (28 – 5 à Aiguillon). En saison régulière, les banlieusards toulousains avaient battu les Gersois à deux reprises. En serait-il de même lors de ce match couperet? (par Marco Matabiau/ Photos Chris Farmer).

D’entrée, Lectoure mettait la main sur le ballon, enchaînait les temps de jeu et concrétisait par la botte de Marchi (3 – 0, 2è). La Saudrune ne s’en laissait pas compter et entrait enfin dans son match. Les rouge et noir développaient une action côté gauche, Melac allongeait vers Cochet qui, sur un pas, décalait Duthil. L’ailier manœuvrait son adversaire direct et gratifiait le public d’un cad’ dèb’ d’école pour aller inscrire le premier essai des siens. Cochet transformait (7 – 3, 9è).  L’embellie ne durait gère puisque le pilier Le Derighen écopait d’un carton jaune (10è). Les Gersois profitaient de cette supériorité numérique pour s’approprier le cuir mais cette domination ne se traduisait pas sur le “planchot”, notamment à cause d’approximations ou de la féroce défense adverse menée, entre autres, par le troisième ligne Sery.

IMG_2616
Duthil (14) déborde Dubuc at va déposer Bozza pour aller inscrire le premier essai de son équipe.

Les Lomagnols optaient ensuite pour du jeu au pied haut, Cochet et Dubuc luttaient en l’air pour la conquête du ballon et Lectoure gagnait une pénalité que Marchi, des 35 mètres en face, convertissait (7 – 6, 25è). La Saudrune manquait ensuite de reprendre l’avantage sur une superbe passe au pied transversale de Payre, consécutive à un bon travail préparatoire de Jardin et Duthil, mais Beldjoudi échappait le cuir sur la ligne d’en-but (27è). Dans la foulée, Lendormy perçait plein axe. Au relais, Melac était tamponné à l’épaule. Cochet transformait l pénalité récoltée et redonnait quatre longueurs d’avance aux siens (10 – 6, 28è).A la demi-heure de jeu, Lectoure faisait entrer “Papi” Seris à l’arrière puisque Bozza, touché à l’œil, devait sortir. Autre sortie notable, celle de Lendormy (Baptiste), remplacé par Lendormy (Benjamin). Le score restait inchangé jusqu’aux citrons, Marchi échouant sur pénalité (35è) et Ciani ne pouvant devancer Cochet sur un ballon poussé au pied dans l’en-but ententiste.

IMG_2710
Seris (ballon en mains) a réalisé une excellente entrée en jeu et a redynamisé le jeu des lignes arrières gersoises.

La Saudrune subit, puis fait sauter la digue gersoise

Passes après contact, pivots, redoublées: Lectoure, dans le sillage de Seris et Faget, réalisait une superbe entame de second acte. Cependant, les jaune et noir ne concrétisaient pas. Ils étaient même sanctionnés d’un carton jaune: Boue allait passer dix minutes au frigo (48è). Pourtant, cette infériorité ne ralentissait nullement ses partenaires: l’intenable “Papi” perçait, bien relayé par son capitaine Candelon. Les avants gersois martelaient ensuite au près et Caussade inscrivait en force l’essai pour faire passer son équipe devant au score (11-10, 53è). Les choses se  gâtaient pour la Saudrune quand Ondars se voyait sanctionné d’un carton jaune pour un plaquage jugé irrégulier par M. Sacarot (59è). Euphorique, Lectoure inscrivait un second essai: sur la pénal touche obtenue, les avants travaillaient leurs homologues et libéraient un bon ballon pour Boue. Ce dernier servait à hauteur Seris, lancé plein pot: l’arrière pivotait et plongeait derrière la ligne (16-10, 62è).

IMG_2689
Le combat des rucks a fait rage tout au long de la rencontre.

On sentait alors la Saudrune très mal embarquée. Et pourtant. Les rouge et noir retrouvaient quelques couleurs et réalisaient enfin un bel enchainement (65è). Quelques minutes plus tard, suite à un dégagement de l’arrière-garde gersoise, Sauter Galiana initiait une relance côté gauche. Saison, bien servi, débordait avant de servir Malabre à son intérieur. Le talonneur ne s’affolait pas et donnait un bon ballon à Duthil. L’ailier, plein de sang-froid lui aussi, assurait la dernière passe vers Poux qui allait pointer entre les barres. De Sa Pinheiro transformait et refaisait passer les siens devant au score (17-16, 69è). A cinq minutes du terme, le RCS se détachait définitivement: Poirey perçait, Poux héritait d’un bon ballon dans l’avancée et poussait rasant au pied derrière le rideau défensif adverse. Melac n’en demandait pas tant, ramassait le ballon et allait marquer au pied des poteaux. “Sapi” transformait à nouveau (24-16, 75è). Malgré une ultime tentative au pied de Marchi, la messe était dite: le RC Saudrune était qualifié pour les huitièmes de finale du Championnat de France.

IMG_2745
Poux est félicité par ses coéquipiers: il permet à la Saudrune de reprendre la tête.

Dans un match où chacune des deux équipes a connu des moments forts, l’expérience et la fraicheur étaient du côté de la Saudrune. En effet, Lectoure a semblé à bout de souffle après son parcours héroïque réalisé depuis le mois de janvier. Malgré de bonnes intentions et une grosse débauche d’énergie, les hommes de Joan Wencker et Jérôme Bolzonella, en dépit des prestations remarquées de Faget, Handouf et Seris, n’ont pas réussi à se détacher dans leurs temps forts (laissant par exemple échapper 13 points au pied) et ont vu fondre sur eux la redoutable équipe de la Saudrune.

IMG_2590
Malheureux dans ses tentatives, Marchi n’a pas eu la réussite escomptée pour espérer remporter un match aussi serré.

En effet, les hommes de Benjamin Rioux et Mathieu Poujade ont longtemps dû faire le dos rond avant de pouvoir faire parler leurs jambes. Le Derighen et Poirey ont, comme à leur habitude, abattu un gros travail dans la récupération et le combat au près. Saison et Duthil ont, pour leur part, été très précieux offensivement. En huitièmes, les ententistes s’attendent désormais à un autre rude combat face à Caussade, tombeur de La Salvetat Plaisance (18 – 16 après prolongations).


Réactions

Benjamin Rioux (Entraîneur, Saudrune): “Un match de phases finales avec du public. Un bon moment de rugby. On est tombés sur une équipe joueuse qui était venue avec des intentions. Un match ouvert, agréable à regarder et à gagner (…) Il y a quelque temps, on aurait peut-être perdu ce match. Aujourd’hui, on a été forts mentalement et sûrs de nous. Il faut garder cela pour la suite.”

IMG_2626
Benjamin Rioux a apprécié le caractère de son équipe.

Joan Wencker (Entraîneur, Lectoure): “Chaque équipe a eu ses temps forts et ses temps faibles. Le match se joue au milieu de la seconde période. On se dégage et la Saudrune marque l’essai sur la relance. C’est un véritable coup de poignard alors qu’on était à +6 et qu’on tenait plus ou moins le match. Rien à reprocher à mes joueurs. Au mois de décembre, on jouait pour ne pas descendre. L’équipe a montré du caractère. Là, on est tombés sur un gros morceau. La Saudrune, c’est du haut de gamme. Ils méritent leur victoire. Merci aux joueurs et aux supporters qui nous ont suivis en nombre.”

IMG_2781
Joan Wencker, malgré la défaite, tenait à souligner l’excellent parcours de ses protégés.

Benjamin Lendormy (Trois-quart centre, Saudrune): “On est très heureux. C’était un match très difficile. On n’a pas eu le ballon une bonne partie du match mais dès qu’on l’a eu, on a réussi à enchainer et à passer.”

Thomas Faget (Troisième ligne, Lectoure): “On joue face à une très belle équipe de la Saudrune qui nous a battus déjà deux fois cette saison. On savait que cela allait être compliqué mais on a essayé de mettre ce qu’il fallait au niveau du combat. On savait que c’était par là que passait une victoire éventuelle. Malheureusement, on n’a pas toujours su concrétiser et prendre l’avantage plus nettement (…) Après, au mois de janvier, on était au fond de la gamelle, septièmes ou huitièmes. On n’a perdu que deux matchs sur les douze derniers. Une bonne bande de copains et un groupe soudé. Voilà avant tout ce que j’ai envie de retenir.”

IMG_2632
Faget (en percussion sur Duthil) a encore une fois réalisé un très bon match.

Baptiste Lendormy (Trois-quart centre, Saudrune): “En seconde période, l’idée, c’était de retourner jouer chez eux. C’était la clé du match, comme le fait de remettre la main sur le ballon. On se doutait que quelques brèches allaient s’ouvrir. On a réalisé cela sans trop paniquer. On est très heureux ce soir.”

IMG_2769
Benjamin à gauche, Baptiste à droite: les frères Lendormy s’avouaient satisfaits de la qualification pour les huitièmes.

Feuille de match

A L’Isle Jourdain (Stade Fernand-Lapalu): RC Saudrune bat US Lectoure 24 à 16 (mi-temps:10 à 6).

Arbitrage: Ludovic Sacarot (Ligue Nouvelle Aquitaine)

Cartons jaunes: à Lectoure, Boue (48è); à la Saudrune, Le Derighen (10è), Ondars (59è).

Pour le RC Saudrune: 3 essais Duthil (9è), Poux (69è), Melac (75è), 1 pénalité Cochet (28è), 3 transformations Cochet (1), De Sa Pinheiro (2).

Pour l’US Lectoure: 2 essais Caussade (53è), Seris (62è), 2 pénalités Marchi (2è, 25è).

IMG_2705
Les aficionados lectourois avaient fait le déplacement en grand nombre.

Composition RC Saudrune : Cochet; Duthil, Melac, Lendormy Ba., Beldjoudi; Payre (o), De Sa Pinheiro (m); Jardin, Poirey, Sery; Galoux (cap), Figeac; Courtial, Malabre Coppolani, Le Derighen.

Sur le banc: Vieban, Cotte, Saison, Ondars, Sauter Galiana, Poux, Lendormy Be.

Entraîneurs: Benjamin Rioux et Mathieu Poujade.

Composition US Lectoure : Bozza G.; Ciani, Dubuc, Candelon (cap), Lauray G. ; Marchi (o), Pavan (m); Faget, Lauray J., Lacapere; Monter M., Sourbe; Mathieu, Venet, Bourgade.

Sur le banc: Caussade, Bozza S., Monter F., Handouf, Boue, Pitoux, Seris.

Entraîneurs: Joan Wencker et Jérôme Bolzonella.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here