Honneur – Caussade roi, mais pas souverain contre Lauzerte

1

Le stade Robert-Olive s’est mis sur son 82 ce dimanche pour accueillir l’affiche et derby entre Caussade et Lauzerte. En ce début de championnat, après un bloc de trois matches, Caussade affiche des statistiques impressionnantes voire quasi chirurgicales : 100% en termes de points inscrits (15/15), de bonus pris (3/3), deuxième meilleure attaque (88 pts marqués) et meilleure défense de la poule 5 (28 pts encaissés). Lauzerte, de son côté, a déjà connu toutes les fortunes : une un nul, un défaite, et une victoire, cette dernière à la maison contre Bretenoux-Biars, actuel dauphin de Caussade. Les hommes du duo d’entraîneurs Eric Verdon – Jean-Philippe Combalbert seraient-ils les premiers à faire tomber Caussade ? Auraient-ils les épaules, le coeur et les guiboles pour réaliser un hold-up ?…(résumé et photos par Wildon)

DSC_0220
Entre un vent d’Autan puissant et des Lauzertins accrocheurs, difficile de rester maître chez soi pour Caussade…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Lauzerte n’avait pas l’intention de venir en touriste ni en victime expiatoire des aspirations caussadaises. Le derby commence donc avec de l’engagement mais aussi des rafales soutenues d’un vent d’autan, qui te fait monter une chandelle à Caussade et rattraper le ballon à Cahors. C’est donc avec le vent dans le dos que Caussade escompte « artiller » dès que possible pour faire le trou rapidement au score et n’avoir plus qu’à gérer dans la deuxième moitié du match. Lauzerte se montre pourtant plus entreprenant, mettant les Caussadais sous pression. Mais à vouloir trop bien faire, les Lauzertins se mettent à la faute. Placage dangereux qui reste sans conséquence (pénalité ratée de Y. Ricardo, 2e), mais deux minutes plus tard le buteur local trouve cette fois les perches (4e, 3-0).

DSC_0073
Pris par la patrouille : Lauzerte tente, Caussade veille…

Ce n’est pas pour autant que Lauzerte se calme, bien au contraire. Les coéquipiers de Melun-Cazes continuent de mettre Caussade sur le reculoir. Cubaynnes prend un jaune (11e) puis c’est au tour de Brassac d’aller méditer sur la condition humaine depuis son banc (19e), ce qui fait que l’USC joue à treize pendant deux minutes. Et c’est dans le laps de temps que Lauzerte trouve la faille au terme d’une longue phase de jeu où les visiteurs grignotent du terrain par des touches successives, qui les rapprochent de la ligne d’en-but adverse. La seconde poussée sera la bonne, Melun-Cazes plongeant pour l’essai avec l’élan des siens. Vent debout, Abril-Coatten ne trouve pas les poteaux pour la transformation (14e, 3-5).

DSC_0069
Les Bleus voient Rouge : Abril-Coatten enflamme la défense caussadaise…

Caussade passe par le pied de Y. Ricardo

Caussade ne s’affole pas, mais ne domine pas non plus son sujet et doit s’en remettre au pied de Yannick Ricardo (bien aidé par la charge additionnelle du Vent d’Autan) pour aligner deux pénalités longue portée (23e et 27e, 9-5). Les Caussadais repassent devant au tableau d’affichage et accentuent un peu plus la pression sur des Lauzertins vaillants, courageux mais qui discutent Mr Andrieu. Sur une nouvelle faute sifflée, l’arbitre « colle » dix mètres de mieux à Lauzerte, ce dont Ricardo profite pour balancer une autre pénalité entre les poteaux (30e, 12-5). Juste avant les citrons, ce même Ricardo a une nouvelle possibilité d’ajouter trois points de mieux en tentant une pénalité située dans son propre camp. Mais le vent d’Autan se fait joueur et souffle moins fort. Juste ce qu’il faut pour que le ballon s’envole et retombe sous la barre ! (40e).

DSC_0044
Si la touche est pour Caussade, Lauzerte se montrera nettement plus conquérant à cet exercice…

L’entame de la deuxième période manque de tourner à la catastrophe pour un Caussade décidément fébrile. Il faut la main de Barot entre le cuir et la pelouse pour empêcher que Lauzerte n’inscrive un autre essai (43e). Dans la minute qui suit, alors que les Lauzertins sont encore à camper devant leur ligne d’en-but, les Caussadais poussent leurs adversaires à la faute et récupèrent le ballon par sanction de l’arbitre. Leur joie animale sur cette « simple » action de jeu ne masque pas une forme de soulagement. Le XV de la Piboulette n’est pas serein, cela se voit et cela s’entend. D’autant que sur une nouvelle pénalité, Lauzerte joue désormais vent dans le dos et Abril-Coatten expédie le cuir entre les perches lointaines (47e, 12-8). Caussade sent à nouveau le souffle du vent dans le dos et des Lauzertins dans la nuque.

DSC_0182
Malgré la rage et la hargne déployées, Caussade ne verra jamais la terre promise…

Des points pour Caussade, des regrets pour Lauzerte

Caussade déclenche plusieurs raids en terre lauzertine mais tous sont bloqués par une défense agressive et très élastique, pouvant jouer au près ou dans la profondeur. Les actions offensives des joueurs d’Eric Verdon et de Jean-Philippe Combalbert ne sont pas plus efficaces bien que les visiteurs se montrent très conquérants à la touche. Le jeu finit par s’équilibrer mais les débats restent physiquement engagés, engendrant des blessés dans les deux camps : Yarnham pour Lauzerte (58e) et Bordes pour Caussade (65e). A ce moment du match commence le duel du coaching et la stratégie des bancs de part et d’autre. Mais rien ne viendra plus perturber le score ni même les facéties d’un vent d’autan joueur.

Caussade reste maître sur son terrain et roi du championnat. Mais un roi loin d’être souverain face à Lauzerte qui pourra nourrir quelques jolis regrets, que le point de bonus défensif obtenu ne parviendra pas à atténuer. Loin de là…

DSC_0208
Du suspense jusque dans les derniers instants

Les réactions

DSC_0035

Dominique Appy, co-entraîneur de Caussade

Rugby Amateur : une victoire reste une victoire, même à 12-8, Caussade reste roi, mais pas si souverain finalement ?

DA : Non, pas si souverain effectivement, avec une belle équipe de Lauzerte et des conditions météo plutôt difficiles. C’était un match équilibré et il a fallu piocher dans nos ressources pour tenir le score jusqu’à la fin du match.

RA : Notamment quand l’arbitre ne valide pas l’essai du début de seconde période. Vous avez eu peur à ce moment de la rencontre ?

DA : Il y a eu une grosse action pour eux mais on en a eu une belle aussi qui aurait pu amener un essai de chaque côté. Globalement, le score reflète la physionomie de la partie. Lauzerte mérite son point de bonus défensif, et nous la victoire pour notre vaillance.

RA : Avec quatre victoires sur quatre, le bilan est forcément très positif…

DA : On aborde maintenant un deuxième bloc de quatre équipes, différentes du premier, de par leurs profils. Contre Lauzerte, on a vu qu’on était un petit peu dans le dur dans certains secteurs qu’il faudra travailler pour s’améliorer. Mais on a un groupe qui est jeune, qui se reconstruit, qui demande à travailler. On a quatre victoires, ce qui est très bien et nous fait forcément plaisir, mais on sait aussi que le reste de la saison sera difficile. On fait profil bas, on travaille et on avance.

DSC_0082

Eric Verdon, co-entraîneur de Lauzerte

Rugby Amateur : Vous avez fait douter cette équipe de Caussade, dominatrice dans ce championnat, que retenir malgré tout de cette défaite ?

EV : On retiendra l’investissement qu’on a mis. On est venu ici pour valider le très bon match que l’on avait fait contre Bretenoux-Biars. Alors oui, on prend un point mais on est quand même un peu frustré parce que sur la première mi-temps, on fait beaucoup de fautes, on est très indiscipliné… Caussade marque ses douze points à cause de ça et en première mi-temps. Mais nous, on marque un essai et eux pas. Donc voilà, content d’un côté de prendre un point, frustré de l’autre parce qu’il y avait quand même un coup à faire.

RA : Le gros point positif reste aussi le secteur de la touche…

EV : Oui, tout à fait. C’est un point doublement positif d’autant que nous avons quatre blessés devant, dont trois sauteurs. C’est donc très positif. Mais là où on n’a pas été bons, ce sont sur nos relances de jeu derrière les rucks pour remettre de la vitesse. Là, on n’a pas été bon du tout.

RA : La sensation globale reste que Lauzerte n’a jamais paru hors du coup face à Caussade et que vous aviez la possibilité de réaliser le hold-up parfait ?

EV : Je ne suis pas sûr qu’on puisse parler de « hold-up » parce que, même si Caussade est une belle équipe, je ne suis pas sûr qu’ils aient pu produire le jeu qu’ils ont voulu. On les a empêchés de jouer. Si individuellement parlant, on n’était pas bon, on était en place collectivement, ce qui les a empêché d’avancer. Non, je ne parlerai pas d’un hold-up, bien qu’il y avait un coup à faire oui


LA FEUILLE DE MATCH

A Caussade (Stade Robert Olive) – Caussade – Lauzerte 12-8 (Mi-temps : 12-5)

Pour Caussade : 4 pénalités de Y. Ricardo (2, 23, 27 et 30)
Pour Lauzerte : 1 essai d’Abril-Coatten (14)

Arbitre : Mr Andrieu

Caussade : Loupias, Bordes, Valette (cap), Brassac, C. Ricardo, Mignot, Cubaynnes, Barot, Gonzalez, Y. Ricardo, Rouziès, Crespo, Chauderon, Artoux, Lacharme, Boillot, Dalmon, Ortiz, L.A. Dubuc, Escudié, Casez, V. Dubuc.

Lauzerte : C.E. Landou, Manente, Rodrigues, Gilbert, Rey, Yarnham, Sourbier, Melun-Cazes (cap), Terzian, J. Landou, Daumières, Abril-Cattoen, Moureu, Sirben, Labro – Remplaçants : Rodriguez, Roques, Fournié, Paul, Lafargue, Béarez.


PORT FOLIO

DSC_0025

DSC_0093

DSC_0120

DSC_0134

DSC_0177

DSC_0196

DSC_0213

DSC_0231

DSC_0269

DSC_0236

DSC_0252

DSC_0259

DSC_0266

DSC_0261

DSC_0284

DSC_0289

DSC_0293

Aucun article à afficher

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here