Honneur (1/2 finale) – Coup double pour Rieumes, coup dur pour Beaumont

0

Il ne fallait pas arriver en retard pour ce choc. Beaumont attaque le match par le bon bout, obtient un coup franc, rapidement joué, qui finit dans l’en-but grâce à Michon dès la première minute (7-0). Rieumes cueilli à froid n’allait pas tarder à réagir pour autant. Duroueix, le serial ouvreur-buteur, se transformait en marqueur d’essai en trompant la vigilance beaumontoise (7-5). Après ce début de match un peu fou, les débats s’équilibrent. Beaumont qui joue face au vent en a d’autant plus de mérite, et aurait pu aggraver le score sur deux pénalités offertes, mais sans succès. Rieumes de son côté, se montrait plus réaliste et passait trois points de plus et prenait l’avantage pour la première fois du match (7-8). Mais sanctionné à répétition, allait jouer à 14 contre 15. Ce dont Beaumont ne profitera que peu de temps, puisque Guiral était prié d’aller se reposer dix minutes sur le banc. Imbaud, qui a remplacé Duroueix en échec sur ses deux premières tentatvies, en profite pour donner trois points de plus à Rieumes juste avant la pause (7-11). Au retour des vestiaires, Beaumont a le vent en poupe et dans le dos. Mais laisse en route des points précieux sur deux pénalités en moyenne position. La deuxième mi-temps bascule dans un faux rythme, amplifiée par des mêlées simulées “provoquées” par Rieumes. Comme souvent cette saison, le pied de Cyril Duroueix permet aux haut-garonnais de sortir de l’ornière. Ce dernier claque un drop à huit minutes du terme (7-14). Rieumes se montrait alors ultra réaliste pour une de ses incursions en terre adverse. Beaumont de son côté n’arrivait pas à convertir en points des mouvements qui auraient pu faire la différence. On se dit que le break est fait, mais Beaumont démontre sa force mentale par ses avants, et sur un ballon porté, va inscrire l’essai (transformé) de l’égalisation (14-14). Un fin de match à suspense puisque les Tarn-et-garonnais bénéficient en plus d’une pénalité dans les arrêts de jeu. Mais une fois encore, le ballon ne passe pas entre les perches. Il faudra en passer par les prolongations.

Un temps de jeu supplémentaire qui ne verra le tableau d’affichage bouger une seule fois, puisque Imbaud, pour Rieumes, passait une nouvelle pénalité, celle de la gagne. Beaumont ne reviendra pas, malgré deux pénalités et un drop en assez bonne position, et peut nourrir quelques regrets, par les points laissés en route, mais aussi pour une montée en fédérale 3 qui s’envole de peu. A l’inverse, Rieumes peut exploser de joie et accède à une finale que beaucoup leur promettait. Mais ce ne sera pas contre Saint-Affrique, autre favori. Ce sera contre Saint-Girons, vainqueur à l’arrachée des aveyronnais (11-10). Deux équipes qui se sont déjà rencontrées deux fois en play off pour une victoire chacune. La Belle est prévue dimanche prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here