Fédérale 2 – FCTT-Rieumes, le choc a tenu ses promesses

0

Choc de (très) haut de tableau dans une poule 5 de Fédérale 2 ultra compétitive. Tous deux seconds à égalité de points (36) derrière Valence d’Agen (38 points), le Football Club TOAC TOEC et le Sporting Club Rieumois se faisaient face pour ce match en retard de la 7ème journée. Chacune des deux formations restait sur des séries impressionnantes (4 victoires en cinq matchs pour les Toulousains, six succès en sept sorties pour Rieumes). Voilà qui promettait une sacrée empoignade au Stade Georges-Aybram… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Donadello, Valentine Chapuis et Slimak Photographie). 

Adossé au vent d’entrée, le FCTT démarrait tambour battant. Profitant d’une faute de réception rieumoise dès le coup d’envoi, les Toulousains obtenaient une touche. Deux “cocottes” plus tard, ils se voyaient accorder un essai de pénalisation par M. El Khaoulani (7-0, 3è). Pour ne rien arranger, le troisième ligne visiteur Van der Westhuizen écopait d’un carton blanc (6è). Le FCTT en profitait et remettait le couvert: un nouveau maul porté “cornaqué” par le demi de mêlée Rétégui progressait et dégageait un bon ballon pour Quarendon. L’ouvreur allongeait pour Dupuy. Le trois-quart centre, lancé plein pot, crochetait et se faufilait pour inscrire le second essai. Quarendon transformait (14-0, 13è).

FB_IMG_1577106035688
Toute la détermination de Dupuy sur le deuxième essai toulousain (Photo Valentine Chapuis).

Et Rieumes dans tout ça ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que le SCR avait bien du mal à entrer dans sa partie. Il fallait attendre la 10è pour voir un premier lancement de jeu autour de Galy et Conduché, mais le ballon était échappé dans les 15 mètres sur un second temps de jeu. Ce même Conduché sonnait le réveil des siens par une belle prise de balle et une percussion sur Rétégui qui, sonné sur l’action, devait quitter ses coéquipiers prématurément. Il était remplacé par Vergé (14è). Quelques instants plus tard, l’ailier Dupont venait se proposer dans la ligne, cassait quelques plaquages et transmettait à Conduché. Le trois-quart centre profitait d’une hésitation de la défense toulousaine pour récupérer le cuir et filer entre les barres. Galy transformait (14-7, 17è). Le capitaine rieumois était d’ailleurs de tous les bons coups dans cette première demi-heure: il dynamisait une pénalité avec son demi de mêlée Jaubert (23è), entraînant sur l’action un carton blanc pour le troisième ligne toulousain Fadel, puis perçait à nouveau côté gauche, se débarrassant au passage de plusieurs défenseurs (27è).

SCR 6
Le talonneur toulousain Samyn à la charge face à Jaubert (Photo Slimak Photographie).

Après avoir laissé passé l’orage, le FCTT réagissait, tout d’abord sur un beau lancement de Quarendon (30è), puis sur une nouvelle cocotte (autour du capitaine Suchaud) à laquelle Dupuy venait se mêler pour inscrire un doublé (19-7, 32è). Rieumes réagissait par Van der Westhuizen et Jaubert et se voyait offrir deux pénalités en bonne position, mais Galy manquait par deux fois la cible (35è, 38è). Ce sont au contraire les Toulousains qui inscrivaient les derniers points du premier acte: le seconde ligne Sicard arrachait un ballon au contact et le contre s’organisait. Quarendon écartait pour Dupuy, qui perçait plein champ. Repris à quelques mètres de la ligne, il servait tout de même Suchaud. Ce dernier prolongeait pour Alard qui allongeait le bras et marquait. Vergé transformait (26-7, 40è + 1). La pause citrons était sifflée dans la foulée.

Éole n’était pas Rieumois ce samedi

Alors que le vent était tombé, Rieumes entamait la seconde période avec de meilleures intentions. Après une pénal touche et un maul porté, Jaubert servait son pilier Llorens qui marquait en force (26 – 12, 44è). Les visiteurs dominaient les premières minutes et le FCTT commettait des fautes. Lefèvre recevait un carton blanc pour une faute au sol (50è). Une infériorité numérique qui n’empêchait pas ses coéquipiers de reprendre leurs distances: sur une relance de leurs 22 mètres, le ballon arrivait côté gauche à Alard. Celui-ci accélérait, flirtait avec la ligne de touche et servait Gardey avant de se faire reprendre. L’arrière toulousain faisait alors parler sa vitesse et déposait l’arrière garde adverse pour un essai d’école (31-12, 55è).

SCR 1
Duel de capitaines entre le Rieumois Conduché (12) et le Toulousain Suchaud (Photo Alain Donadello).

Le vent refaisait son apparition… non sans avoir tourné. Le FCTT allait donc en bénéficier (à nouveau) jusqu’au terme de la rencontre. Cela ne démoralisait nullement les Rieumois qui revenaient à nouveau au score: à quelques mètres de sa ligne d’en-but, Quarendon se faisait contrer et les bleu et blanc se jetaient sur le ballon. Après un bel affrontement au près, Llorens héritait du cuir et marquait en force. Galy rajoutait deux points (31-19, 58è). Cependant, les visiteurs se tiraient une balle dans le pied sur le renvoi au centre et concédaient une pénalité que Vergé convertissait (34-19, 61è). Rieumes répliquait dans la foulée. Une pénalité dynamisée permettait à l’intenable Llorens de s’échapper dans l’axe, puis le ballon était éjecté: le duo de néo-entrants Lafforgue-Vecchies se mettait en évidence, le premier servant le second pour un essai en force (34-24, 63è). Le FCTT prenait peu après 13 points d’avance, toujours grâce au pied de Vergé, des 15 mètres en face (37-24, 66è).

Les deux équipes se rendaient coup pour coup, les Toulousains essayant d’arracher le bonus offensif, le SCR tentant de revenir dans le bonus défensif. Les esprits s’échauffaient quelque peu quand Dupuy chargeait André à l’épaule. M. El Khaoulani attribuait alors un carton jaune à chacun des joueurs, provoquant l’incompréhension des Rieumois et notamment d’André qui, après la collision, était resté au sol et n’avait donc absolument rien fait (72è). Le jeu reprenait ses droits sur une nouvelle relance toulousaine depuis les 22 : tour à tour, Suchaud, Tchouta, Daydé et Mankuka enchainaient les passes au contact pour libérer le véloce Gardey, parti dans une nouvelle chevauchée. L’action avortait néanmoins dans les vingt mètres adverses.

SCR 3
Lafforgue écarte le ballon sous une pluie battante (Photo Slimak Photographie).

Souhaitant toujours rentrer dans le bonus, Rieumes relançait lui aussi depuis ses 22. Sur une mêlée, Lafforgue optait pour le petit côté et décalait Dupont. Ce dernier filait le long de la ligne de touche avant d’atomiser son vis-à-vis Chanfreau, tout fraichement entré en jeu (79è). L’ailier rieumois obtenait même une pénalité que Lafforgue jouait vite: après plusieurs temps de jeu, le ballon ressortait pour Galy qui, acrobatiquement, servait Mavauka. Celui-ci, immédiatement pris par la défense toulousaine, réalisait un superbe “offload” pour libérer Grout, qui marquait sans opposition le long de la ligne. Du bord de touche et dans des conditions météorologiques dantesques, Galy transformait et ramenait les siens dans le bonus (37-31, 80è + 1). M. El Khaoulani mettait dans la foulée un terme à cette palpitante rencontre.

SCR 8
Galy n’a pas tremblé sur la dernière transformation de la rencontre (Photo Slimak Photographie).

Au terme d’un match engagé et enlevé (commenté au micro du stade par un Hugo Raturat en grande forme) entre deux équipes portées vers l’offensive, le FCTT s’impose d’une courte tête. Le SC Rieumois pourra sans doute regretter son entame plus qu’hésitante. Les 14 points encaissés en moins de quinze minutes auront pesé dans la balance tout au long de la rencontre. Néanmoins, les joueurs de Pascal Castro et Eric Mercadier ont su trouver les ressources pour ne pas plonger quand tout semblait leur être défavorable, puis revenir au bout du bout dans le bonus défensif. Au rayon des satisfactions, l’ex-Montesquivien Llorens a fait étalage d’une belle panoplie, Van der Westhuizen s’est beaucoup proposé (même gêné par une cheville douloureuse) et le capitaine Conduché a su remettre le train rieumois sur les bons rails (un exploit par les temps qui courent). Rieumes conserve donc sa troisième place au classement et pourra profiter des fêtes avant de se déplacer, pour le reprise, chez les Lot-et-Garonnais de Layrac, toujours difficiles à manœuvrer dans leur antre de José-Pénétro.

FCTT Rieumes
Les deux paquets d’avants ont livré un combat de tous les instants (Photo Slimak Photographie).

Sorti vainqueur de ce superbe affrontement, le FCTT retrouve donc la première place de la poule, rang qu’il avait déjà occupé à deux reprises cette saison. Ne souhaitant pas revivre la même mésaventure que lors du dernier match entre ces deux formations (victoire de Rieumes 34 -17 en terre toulousaine), les hommes de Laurent Jalabert et Yannick Idrac ont fait fi des absences (une bonne quinzaine de joueurs, entre blessures et suspensions, manquait à l’appel) et ont su s’imposer, tout d’abord dans le petit périmètre, puis en envoyant le ballon respirer davantage sur les ailes. Sicard et Suchaud ont été les leaders d’un paquet d’avants dominateur d’emblée alors que Dupuy, Alard et Gardey ont fait feu de tout bois quand ils ont été servis. De quoi passer les fêtes le plus sereinement possible avant de rechausser les crampons le 12 janvier à Castelsarrasin, autre prétendant aux places qualificatives.


Réactions

Laurent Jalabert (Entraîneur, FCTT):Super contents d’être premiers à la trêve. Deux mi-temps bien distinctes: en première, on a fait le “taf” avec le vent. On savait que la deuxième allait être compliquée, puis le vent a tourné. Une belle équipe de Rieumes qui tient le ballon, qui joue bien au rugby. Je tiens à féliciter tant le travail des avants que celui des trois-quarts qui ont envoyé du jeu, qui ont marqué en bout d’aile. Bravo à toute l’équipe.”

Eric Mercadier (Entraîneur, SC Rieumois): “Sentiment mitigé. Entre le plaisir de voir l’équipe se filer comme des morts de faim et ne rien lâcher, et la déception d’avoir perdu et d’avoir eu un arbitrage totalement incohérent. Il a tué le match d’entrée avec des décisions incohérentes sur un essai de pénalité après seulement deux mauls écroulés, avec des pénalités en veux tu en voilà, avec un essai qu’on nous refuse. On tombe de plus sur une belle équipe du FCTT. Et aussi la malchance d’avoir eu le vent violent face à nous pendant tout le match. Avec le vent en seconde période, on aurait tenté un peu plus de pénalités, on aurait occupé davantage le terrain. Le résultat aurait peut-être été différent (…) On va arracher un point de bonus. Et même menés 14 à 0, je savais qu’on avait les moyens de revenir. On connait les qualités de ce groupe. Je répète: si on avait eu un arbitre cohérent, pas qui nous aide je précise, et un vent tout aussi cohérent, on avait nos chances.”

Max Suchaud (Troisième ligne et capitaine, FCTT):Très content d’avoir gagné et de finir cette première phase en tête de la poule. Ce n’était pas facile, mais on s’en est donné les moyens. On est contents (…) Pas mal d’absents, mais on a un groupe plus étoffé. Ceux qui ont joué ont largement fait  le travail (…) En plus, on avait une petite revanche à prendre par rapport au match de l’an passé. On était passés au travers, on les avait regardés jouer tout le match. On avait pris une belle déculottée à la maison. On s’était dit qu’on ne devait pas les laisser jouer. On met trois essais rapidement. Après on a essayé de gérer.

Dean van der Westhuizen (Troisième ligne, SC Rieumois):Un match très difficile. Cela l’est toujours quand on joue à l’extérieur. Il faut améliorer notre approche, notre état d’esprit quand on joue à l’extérieur. C’était néanmoins un bon match. Le problème, c’est qu’à chaque fois que l’on marquait, on prenait des points derrière (…) On a pris des essais d’entrée et on a mis du temps à entrer dans notre match (…) Malgré tout, le point positif est qu’on rapporte un point de bonus de ce match à l’extérieur, même si le but reste toujours de gagner.


Feuille de match

A Toulouse (Stade Georges-Aybram): Football Club TOAC TOEC bat Sporting Club Rieumois 37 à 31 (mi-temps: 26 à 7).

Arbitrage: Abdjallil El Khaoulani (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: au FCTT, Fadel (24è), Lefèvre (50è); au SC Rieumois, Van der Westhuizen (6è).

Cartons jaunes: au FCTT, Dupuy (72è); au SC Rieumois, André (72è).

Pour le FCTT: 5 essais pénalisation (3è), Dupuy (13è, 32è), Alard (40è + 1), Gardey (55è), 2 pénalités (61è, 66è) et 1 transformation Vergé, 1 transformation Quarendon.

Pour le SC Rieumois: 5 essais Conduché (17è), Llorens (44è, 58è), Vecchies (63è), Grout (80è + 1), 3 transformations Galy

Composition FCTT: Gardey, Alard, Dupuy, Lefèvre, Mankuka; Quarendon (o), Retegui (m, cap); Suchaud, Ankour, Fadel; Sicard, Daydé; Flitti, Samyn, Bueno.

Sur le banc: Tiné, Tchouta, Cominelli, Dinga, Marcenac, Chanfreau, Vergé.

Entraîneurs: Laurent Jalabert et Yannick Idrac.

Composition SC Rieumois: Delahaye; Suberviol, Dandrau Cabarrou, Conduché (cap), Dupont;  Galy (o),  Jaubert (m); Van der Westhuizen, Seddaoui, Coffe; Bleys, Fourie; Celaya, Marcet, Llorens.
Sur le banc: Iriart, Mavauka, André, Makolo,  Lafforgue, Vecchies, Grout.

Entraîneurs: Eric Mercadier et Pascal Castro.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de