Finale 4ème série – Corneilhan remporte la Palme d’Occitanie

0

Les ingrédients d’une bonne finale sont connus. Un bon terrain, un public joyeux, du soleil, deux belles équipes, et un scénario de match qui tienne en haleine tout son monde. Alors, la finale de 4ème série opposant Corneilhan à la Palme sur le pré de Capestang, est à ranger dans cette catégorie… (©photos Bastaro)

58809738_2306462149630615_8092202110650679296_o

Corneilhan se souviendra pour toujours de cette saison 2018-2019. Sans connaître sa destinée nationale dans quelques semaines, son parcours régional, lui, restera gravé. Sur le premier bouclier de l’histoire de l’Occitanie tout d’abord, ce qui n’est pas rien, mais aussi et surtout dans les têtes. Secouées par une tempête médiatique sans précédent après les accusations provenant de la Grande Motte, elles auraient pu imploser en demi-finale. que néni, les Héraultais ont fait montre de caractère contre Lannepax. Donc ces têtes bien pleines avaient envie de rester sur les épaules avant d’affronter la Palme. Car les audois, auteurs d’une saison en tous points remarquable, présentaient des arguments solides pour espérer toucher du bois. Difficile de l’imaginer ceci dit, quand, après une demie heure de jeu, Corneihan menait 17-0 sans qu’il n’y ait grand chose à redire. Mais les Palmistes réagissaient parvenaient à revenir à 17-5, score à la pause.

59418174_2306463472963816_607014922013900800_o

Au retour des vestiaires, Corneilhan reprend le large par une pénalité. 20-5, la Palme offre sa vaillance et son courage habituels, mais ne parvient pas à scorer. Tout va s’emballer dans les cinq dernières minutes. L’EOP jette ses dernières forces dans une bataille féroce, et parvient à marquer un essai, non transformé (20-10). Sur le renvoi, Corneilhan joue… à se faire peur, et se fait intercepter. Vié redonne l’espoir olympique et vie à son équipe, revenue à trois petits points en moins de deux minutes (20-17). La tension est à son comble, Corneilhan confisque le ballon dans les derniers instants d’une partie devenue irrespirable. L’arbitre siffle les trois coups. Aux Héraultais le bout de bois historique, aux Audois la palme d’or des regrets. Capestang aura été le théâtre d’une très belle représentation.

Place au championnat de France maintenant !

Guillaume Benoît, président du Rugby Corneilhan XV savourait : “Quelle joie, quel bonheur, quelle fierté, quel honneur… les mots manquent presque pour décrire cette joiurnée. Le 28 avril 2019 restera à tout jamais gravé dans l’histoire de Corneilhan, ce petit village sur la colline, dans l’histoire du rugby occitan, mais avant tout dans les mémoires de tous les amoureux de notre club. Corneilhan sera à jamais le premier à graver son nom sur ce bout de bois tant convoité. Une journée juste parfaite ! “

Côté Palmiste, la déception était légitime. Alain Esquirol, le président avouait : “Nous avons été fébriles en début de match, avec des fautes de mains inhabituelles qui ne nous ont pas permis de développer notre jeu. Corneilhan, a une troisième ligne très puissante et nous avons subi leurs assauts. Beaucoup trop pénalisés aussi pour espérer quelque chose. Nous avons couru après le score toute la partie. Dommage, car avec les moindres ballons que nous avons eu, nous leur inscrivons tout de même trois beaux essais. Il y avait la place comme on dit, mais c’est ainsi, maintenant, place au championnat de France !”

Même son de cloche pour Jeannot Ferrugia, l’entraîneur : “Nous avons assisté à une belle finale. Félicitations aux vainqueurs. Nous n’avons pas à rougir de cette défaite. Notre jeu de mouvement a été en dessous de ce que nous espérions, Corneilhan nous ayant privé de ballons durant la première mi-temps. Nous réalisons une bonne seconde mi-temps. Malheureusement le score est là. Je félicite mes joueurs, au courage exemplaire. Merci à tous les supporters qui nous ont suivi dans cette belle aventure. Et merci à nos partenaires, dont la Mairie de la Palme, qui nous aide concrètement. Et maintenant le championnat de France !”

Vous l’avez compris, si la saison est déjà très belle pour les deux équipes, elle est loin d’être terminée. Tous les regards sont portés sur la campagne nationale. Et qui sait, peut-être des retrouvailles futures…

59409401_1231790156974669_2271580418710962176_n
Le premier planchot 4ème série de l’ère occitane a pris la direction de Corneilhan
58763398_2491924207499142_1830167298053242880_o
Jour de fête pour le RC XV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here