Fédérale 2 – Rieumes domine Valence d’Agen et devient un leader « imposteur »

2

D’un côté, Valence d’Agen, qui assume son statut d’ex pensionnaire de Fédérale 1, en étant leader de cette poule 5, aux ambitions de remontée immédiate. De l’autre, Rieumes, avec un effectif très remanié à l’intersaison, qui a démarré sa saison en demi teinte (une victoire et un nul à domicile, suivi d’une défaite à St Sulpice), avant d’enchaîner cinq succès de rang, dont le dernier, à Villefranche de Lauragais (31-32) ce qui n’est pas anodin. Du coup, le Sporting Club Rieumois accueillait le leader valencien comme dauphin, mais pas franchement avec les faveurs des pronostics. On pouvait le comprendre à l’entrée sur le terrain : les deux équipes n’avaient pas l’air de boxer dans la même catégorie. Au-delà des kilos et des centimètres, sur le papier visiteur aussi, il y avait des noms comme Perkins, Anania, Aisake, Fond Ofa Loto, qui font des Valenciens, des favoris à une remontée immédiate. Encore fallait-il le confirmer sur le terrain… (résumé et photos GR Vin)

Bleys Aisaké
Bleys-Aisaké, combat aérien d’hommes forts

Valence prend les choses en mains, impose son jeu, joue au large, dynamise, mais… se heurte à une défense qui pare au plus pressé bien souvent, sans craquer. La maîtrise des Ciel et Blanc est totale, mais il faut attendre la 20ème minute et une pénalité signée Heuric pour valider petitement cette large domination (0-3). Rieumes se démène avec quelques ballons de récupération, et bénéficie même d’une pénalité à 25m face aux perches. On anticipe l’égalisation mais Galy se rate…un évènement ! Valence d’Agen, plein d’assurance, relance un ballon rendu au pied dans l’axe profond. Perkins le bonifie magnifiquement, passe en revue le premier rideau défensif et d’une superbe passe « off load », envoie son ailier Cuquel à dame. Avec la transformation, on pense alors que la logique de ce début de rencontre sera suivie d’une victoire logique du leader menant 0-10. Rieumes subit, et perd tous ses ballons en touche : les deux seconde lignes titulaires sont forfaits, malades dans la nuit, et doit aussi se passer de son lanceur habituel. Difficile de voir des motifs d’espoir pour les supporters locaux, éteints par cette première demi-heure peu propice à l’optimisme.

Oui, mais voilà, le rugby, l’agressivité défensive compte, la propension à exploiter le moindre ballon aussi. Ce que les Rieumois vont démontrer à merveille. Galy, qui a retrouvé tous ses esprits, va même transformer en points cette générosité juste avant la mi-temps 6-10. Les Valenciens allaient regretter ce manque de réalisme dont les locaux avaient fait preuve…

La belle détermination de Llorens
La belle détermination de Llorens
Romain Galy a bien assuré au pied
Romain Galy, après son échec face aux perches, a bien assuré au pied par la suite

Valence d’Agen perd le fil, Rieumes réaliste et conquérant…

Car au retour des vestiaires, les coéquipiers du capitaine Conduché, vont investir les 22 adverses. Avec une première touche gagnée, enfin, mais non sans mal, le ballon vole de mains en mains, l’inévitable Dupont en hérite, et signe son grand retour sur le drapeau de coin après avoir résisté à deux défenseurs (11-10). Ce score, c’est le capitaine en personne, qui des 49m en coin, d’un superbe coup de pied, le bonifie (14-10). Il rate même d’un souffle de récidiver des 50m dans les minutes qui suivent. Valence d’Agen a perdu le fil du match, commet des fautes, parle beaucoup à l’image de Borderies et de Jarmounie. Le plaquage dangereux, mais sans méchanceté de Cuquel sur Dandrau lui vaut tout de même un carton rouge, et offre 3 points de mieux pour Galy (17-10).

Belle attitude de Cuquel qui est aux nouvelles de Dandrau qu'il vient de plaquer
Belle attitude de Cuquel qui vient aux nouvelles de Dandrau après l’avoir plaqué

Le Sporting a mis la main sur le match et envoie encore plus de jeu. L’Avenir Valencien ne veut pas sombrer et tente d’exploiter ses quelques munitions grâce à une conquête toujours performante, mais se heurte à la défense parfois héroïque des locaux. A l’image de cette touche dans les 10m, gagnée par Toniazo, tout juste entré en jeu, une véritable balle de match. Il faut dire que ce n’était que la 3ème touche gagnée du match par les locaux. La fin de la rencontre verra Galy et Delahaye enquiller deux nouvelles pénalités pour sceller le sort de cette rencontre. Rieumes pouvait légitimement exulter, les tribunes avaient retrouvé de la verve depuis longtemps et les commentaires alimenteront la semaine dans les chaumières. Valence d’Agen amer et énervé pourra se venger dimanche prochain dans un derby 82-47, qui ne manquera pas de piquant avec la réception de Layrac, 3ème, mais avec un match en moins.

Les joueurs : Au SCR avec Conduché qui a toujours fait avancer, citons son compère Dandrau qui s’est multiplié en défense, Jaubert en poisson pilote avisé. Galy en métronome et la première ligne a fait un gros match mais c’est bien l’ensemble qui est à féliciter.
A Valence : Perkins très important dans le système, Gorry capitaine exemplaire, Delon précieux et Jarmounie pour son premier quart d’heure, avant de se perdre en paroles.


Les réactions 

Nasser Benamor, co-entraîneur Valence : On est tombé dans le panneau, on fait une très bonne entame, mais après on fait des petites fautes, par manque de concentration, et on prend des cartons. Dans les zones de marque, on s’affole un petit peu aussi. Quelques décisions arbitrales surprenantes. On les a tout simplement remis dans le match alors qu’on pouvait le tuer en première période. On a joué sans ballons avec toutes ces pénalités. On est tombé sur une équipe qui s’est accrochée, et on n’a pas su concrétiser. Et puis à 14, c’est compliqué pour s’imposer.

Eric Mercadier, co-entraîneur SCR : On est heureux, on est premiers, et… on est des imposteurs, car personne ne croit en nous. On ne sera pas premiers à la fin de la saison, mais j’espère qu’on sera dans les six pour récompenser ce groupe qui est vraiment admirable. En perdant les deux seconde ligne dans la nuit (malades) on savait que dans l’impact physique et en touche, on allait être en difficulté. On a compensé en tonicité et on doit retravailler en touche car on est trop déficitaire. Après, les joueurs ont fait un gros match dans l’implication et la vaillance face à un adversaire d’un autre calibre. Je suis heureux de cette victoire qui est celle de tout un club.

Pascal Castro, co-entraineur de SCR: Une victoire improbable contre une sacrée équipe qui descend de F1. Quand on voit les 30 premières minutes, on se dit que ça va être très très difficile. Et puis on s’accroche comme d’habitude. On a galéré à trouver une solution en touche face à un alignement d’1,90m minimum. Heureusement que l’on revient au score en fin de première mi-temps (6-10) et qu’on a la chance de marquer dès le début de la reprise. On repasse devant au score et on réussit à s’en sortir. On n’a pas un effectif d’élite mais c’est des mecs en or, ils s’aiment. On fait rentrer Lucas, on dirait un marathonien avec ses 50kg, et il nous prend le ballon en touche qui nous fait un bien terrible dans nos 10m. Voila, heureux pour le groupe.

Elian Conduché, capitaine SCR : On a mis le cœur, même si on n’a pas un ballon en touche, les avants s’envoient partout. En défense, on est des chiens. Vraiment chouette d’être premiers ce soir ,je vais le prendre en photo ce classement. C’est la victoire de tout le monde. Tout le monde est au diapason, tout le monde touche le ballon. Franchement, en tant que capitaine et en tant que joueur, je me régale vraiment cette année. Les dirigeants nous mettent dans de bonnes conditions et les bénévoles, je n’en parle même pas. C’est encore beaucoup de plaisir.

Sébastien Gorry, capitaine Avenir Valencien : Sentiment partagé, on rentre bien dans le match et après on en sort complètement. Il faut féliciter Rieumes qui a joué le match parfait à la maison. On a fait trop de fautes, manqué de patience. Il faut continuer à bosser, ça doit nous servir de leçon. C’est le début de la deuxième mi-temps qui nous plombe, on prend un essai d’entrée, sur le renvoi, on se fait gratter le ballon et on reprend 3 points dessus, ça les remet en confiance et nous on doute. C’est le tournant du match. Il nous reste Layrac comme réception avant la trêve…le stade est à 7km alors tu vois un peu…(rires).


Feuille de match

Rieumes – Valence d’Agen: 23 – 10 (Mi-temps : 6-10) – Spectateurs : 600 environ

Vainqueurs : 1E Dupont (41) 6P Galy (35, 38, 60, 65) Conduché (51) Delahaye (79)
Carton blanc : Marcet (55)

Vaincus : 1E Cuquel (10) 1T 1P Henric (20)
Carton rouge : Cuquel (60)
Carton jaune : Jarmounie (63)

Evolution du score :0-3, 0-10, 3-10, 6-10 / 11-10, 14-10, 17-10, 20-10, 23-10

Rieumes : Delahaye, Dupont, Dandrau, Conduche (cap) Suberviol (o) Galy (m) Jaubert, Van Der Westhuizen, Seddaoui, Andre, Bleys, Coffe, Iriart, Llorens, Mauvaka
Sur le banc : Celaya, Marcet, Toniazo,Cursolle,Lafforgue, Grout, Floch

Valence d’Agen : Borderies, Deschamps, Lacareux, Henric, Cuquel, (o) Perkins, (m) Nasso, Jarmounie, Fond ofa Loto, Gorry, Aisake, Anania, Margueliani, Flanquart, Delon
Sur le banc : Khanfous, Mouches, Razmadze, Hahn, Paredon, Serres

Suberviol l'ailier au contest entre ses deux piliers!
Suberviol l’ailier au contest entre ses deux piliers
Pression de Seddaoui sur Deschamps et Perkins
Pression de Seddaoui sur Deschamps et Perkins
Jaubert ave Galy en soutien Perkins apprécie
Jaubert avec Galy en soutien, Perkins apprécie
Iriart et Llorens avantage face à Flanquart et Jarmounie (8)
Iriart et Llorens, avantage face à Flanquart et Jarmounie
Nasser Benamor
Laurent Sousbie dépité

Aucun article à afficher

2 Commentaires

  1. La culture de ce sport c’est quand le petit bat le gros en déjouant tous les pronostics.
    C’est la culture de l’humilité et de la solidarité.
    Il n’y pas de secret, à méditer pour certains…..

    • pas besoin de faire 100 bornes pour aller voir du top 14( trop calculé en 1 ere phase) quand tu vois du jeu comme ca en federale le dimanche

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here