VAL XV : l’entente Montesquieu-Daumazan-Mas d’Azil officialisée, ses entraîneurs (de renom) aussi

0

Perte de licenciés en séniors, pas d’équipe juniors, des cadets avec 14 licenciés, une école de rugby en souffrance, un manque d’éducateurs et entraîneurs, voilà le contexte affiché dans beaucoup de clubs. Pour contrer ce qui ressemble à une fatalité, l’entente est une solution. Encore faut-il y parvenir. Du côté de Montesquieu-Volvestre, Arize-Daumazan et le Mas d’Azil, c’est chose faite, depuis samedi dernier…

 “Club recherche présidents sous peine de disparaitre”, tel était le cri d’alarme lancé dans nos colonnes, en février dernier, par le club de Daumazan. Un appel entendu visiblement puisque quelques semaines plus tard, des échanges concrets étaient engagés avec les proches voisins du club ariégeois. A grands renforts d’appels et de réunions, un nouveau projet s’est fait jour. Le Mas d’Azil, qui avait déclaré forfait général en 2014 suivi d’une mise en sommeil, s’était réveillé en 4ème série (voir article) avant de devoir à nouveau renoncer à aligner une équipe séniors. Pour Montesquieu Volvestre, si la situation était moins dramatique, elle suscitait néanmoins bien des interrogations. Souvenons-nous notamment que le vice champion d’Honneur des Pyrénées 2017, promu en fédérale 3, avait dû refuser la montée pour finalement redescendre d’un niveau par manque d’effectif (voir article : “Il n’y avait pas d’autre alternative).

Alors les trois clubs se sont rapprochés, ont posé sur la table l’ébauche d’un projet sportif et humain, basé sur la jeunesse, et sa formation, histoire de préserver le rugby dans les trois villages, et dans la vallée pendant de longues années encore. L’entente VAL XV, déjà effective chez les jeunes, va donc s’étendre jusqu’aux séniors. C’est officiel depuis samedi, où un nouveau bureau a été élu avec trois co-présidents, un de chaque club : Carine Gales pour le Mas d’Azil, Jean Claude Icard pour Montesquieu et David Daraux pour Daumazan.

Si la pierre angulaire de ce beau projet repose sur les Cadets et les Juniors, qui seront présidés afin de pouvoir les intégrer rapidement au groupe séniors, les trois co-présidents parlent d’une seule et même voix pour affirmer que VAL XV aura de réelles et légitimes ambitions dès la saison prochaine avec l’équipe fanion. Il faut dire que l’encadrement a fière allure avec un manager général qui n’est autre que Philippe Monnereau. Cet excellent technicien aura la chance de pouvoir compter sur un duo d’entraîneurs de renom pour l’équipe première. En effet, David BORTOLUSSI, ex-international italien, passé par Bègles, Montpellier et Dax, vivant dans le secteur, a donné son accord, lui qui avait déjà entraîné en fédérale, du côté de Riscle. Les avants profiteront quant à eux de l’expertise de Russlan BOUKEROU international moins de 20, passé par le Stade toulousain, Brive et Albi.

VAL XV est assurément bien né, en démontrant que ces trois clubs cumulant plus de 250 ans d’histoire, peuvent s’unir pour préserver le rugby dans leur vallée, avec toute sa dimension sportive et sociale qui l’entoure. “On n’invente rien, on reproduit ce qui marche par ailleurs” avancent en chœur les trois dirigeants qui nous détaillent leur sentiment après cette naissance historique. De quoi donner des idées dans d’autre contrées confrontées aux mêmes problématiques, assurément…

val xv entente
Première photo de famille prise pour RugbyAmateur.fr

Réactions

Carine Gales (co-présidente Mas d’Azil ) : « En tant que co-responsable de l’école de rugby VAL XV, je ne voyais pas d’autre issue que le faire le même rassemblement au niveau des seniors afin de faire perdurer le rugby dans notre vallée. Tous les ans nous perdons des licences, d’une centaine d’enfants il y a 4-5 ans, nous sommes aujourd’hui à 70 environ. Notre but est d’unir les moyens matériels, humains et financiers des trois clubs afin de développer et améliorer la formation des jeunes. Et leur donner envie de nous rejoindre.  Notre ambition est d’amener nos baby rugby en seniors en passant par une formation de qualité dans chaque catégorie, en inculquant les valeurs du rugby à nos petitous. »

Jean Claude Icard (Co-président Montesquieu ) : « Après 40 ans de vie commune, depuis la création en 1981, de l’école de rugby avec l’US Arize, et un partenariat commun, avec nos cadets et nos juniors durant de longues années, et surtout, devant le constat préoccupant d’un manque cruel de seniors pour les années à venir, il fallait agir. Nous avons décidé avec les clubs de Daumazan/Arize et du Mas d’Azil d’unir nos forces pour faire perdurer de manière le rugby dans notre vallée. Le constat commun, à nos clubs de village, est de ne plus pouvoir alimenter nos équipes séniors en puisant dans le vivier des jeunes formés par nos entités, pour les années à venir. Cette union permettra, je n’en doute pas, de créer des partenariats avec nos structures scolaires afin de toucher les enfants dès leur plus jeune âge et d’alimenter les différentes catégories  jeunes. En mutualisant nos forces vives, nous allons pouvoir également soulager nos bénévoles, qui, au fil des ans, sont de moins en moins nombreux. Cette union va donc permettre de donner une nouvelle dynamique pour le rugby dans notre vallée grâce au rassemblement de nos trois clubs, que nous avons décidé de nommer VAL XV, car cette dénomination existait déjà au niveau des jeunes. Cette entente, sera aussi un atout non négligeable pour l’aspect financier et la vie de nos clubs durement touchés comme l’ensemble des sports amateurs par la pandémie. VAL XV va donc permettre d’éviter, pour les années à venir, de voir disparaître ce rugby qui est cher et précieux dans le paysage de nos campagnes. Je reste profondément persuadé que nous avons pris en commun, une sage et bonne décision. Vive VAL XV ! A bientôt autour des talanquères pour de nouvelles et belles aventures dès que la COVID-19 ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

David Daraux (co-président Arize Daumazan ) : « Très heureux qu’après 30 ans de tentatives régulières, nous arrivons enfin à créer ce regroupement de la vallée. Pour citer Winston Churchill , « prenons le changement par la main, avant qu’il nous prenne par la gorge » . C’est tellement vrai dans notre situation, et comme l’a très bien dit Jean Claude Icard, on pouvait estimer que dans 5-6 ans, en continuant comme cela, chacun de notre côté, nous aurions été en grande difficultés, proche de la fin du rugby dans notre vallée. Sportivement, ce regroupement va nous permettre d’avoir un groupe seniors très conséquent, d’une moyenne d’âge jeune, nous permettant d’être confortable pendant 5 ans. Nous devrons profiter de ces 5 ans pour mettre tous nos efforts sur la formation, comme l’a dit Carine, mais aussi et surtout sur les cadets/juniors. Afin de pouvoir alimenter régulièrement le groupe seniors. C’est l’axe principal de notre projet. D’ailleurs, notre projet a pour nom “Ambition 2027”, et comme seul objectif de faire vivre le rugby dans la vallée pour les 15 années à venir, en devenant une référence sportive par la qualité de notre formation. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here