Fédérale 2 – Agde, « Roa » de la Fédérale 2

0

En Demi-Finale, l’Isle Jourdain avait réussi à éliminer le grand favori du niveau, Nantes. Agde a de son côté avait écarté la possibilité qu’une équipe suisse puisse être championne de France de Fédérale 2. Deux beaux finalistes valeureux donc, pas forcément attendus à ce niveau, qui se ressemblaient en bien des points.  Avec un public venu en masse du côté de Mazamet, tous les ingrédients étaient donc réunis pour que cette finale inédite offre un nouveau titre à un club occitan… (par Fidel OpHost, photos Christophe Fabriès)

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (33)
Le Stade de la Chevalière plein à craquer (©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur)
(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (25)
Chaude ambiance… (©photo Christophe Fabriès – RugbyAmateur)
(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (10)
Isabelle a été chahutée avec enthousiasme… (©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur)

Bien que soutenu par un nombreux et bruyant public, L’Isle-Jourdain allait vivre un début de partie catastrophe. Une pénalité d’entrée aux 40 mètres, et Mathieu Amoros, le buteur agathois, ouvrait le score. Il récidivait cinq minutes plus tard (6-0), sur nouvelle faute grossière de Cyril Punch, qui en avait un peu trop aux yeux de l’arbitre, et l’envoyait se reposer, déjà, dix minutes. Sur la première incursion dans le camp héraultais, les Gersois pensaient bien réduire l’écart, mais la pénalité de Daniel Faasen était renvoyée par le haut du poteau droit. Après un magistral coup de pied (50-22), l’Isle avait cette réaction d’orgueil qu’attendait ses supporters et bénéficiait d’une touche à 10 mètres de la terre promise. La conquête était bonne mais la défense d’Agde veillait au grain et repoussait l’attaque.

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (32)
Conquérants en touche…
(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (30)
… et hermétiques en défense : Agde n’a rien lâché

L’Isle-Jourdain, à nouveau à 15, se montrer plus fébrile et continuait à offrir des occasions à Agde, qui n’en attendait pas tant. L’équilibre numérique ne durait pas bien longtemps, le puissant Richard Muagututia était en effet sanctionné d’un carton jaune suite à un plaquage haut (21ème). Mathieu Amoros, des 40 mètres allongeait sa frappe, mais le poteau gauche la renvoyait et permettait aux gersois de se dégager. Six minutes plus tard, le buteur agathois ratait une nouvelle occasion de creuser l’écart, pourtant en meilleure position. Les esprits s’échauffaient alors quelque peu, le bouillant demi de mêlée héraultais, Mathieu Almunia, était prié de rejoindre temporairement le banc de touche. Pour la première fois en surnombre, L’Isle-Jourdain faisait le forcing pour revenir dans la partie avec des ballons portés bien structurés qui provoquaient une nouvelle faute. Daniel Faasen réduisait la marque (6-3, 35ème).

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (1)
Mathieu Almunia (n°9) au milieu des gros : même pas peur, mais dix minutes sur le banc à suivre

Mais c’était sans compter avec la puissance et l’orgueil du pack languedocien, qui répliquait de la même manière. Le ballon porté pousse les Gersois à la faute, et Fabien Pontac sur le banc pour dix minutes lui aussi. Mathieu Amoros récompensait ses gros avec trois points de plus et un avantage plus conséquent à la pause (9-3). Un score plutôt flatteur pour les gersois au vue de la domination héraultaise.

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (16)
Richard « The Rock » Muagututia en fer de lance…

« Nous avons tapé contre un mur… »

A la reprise, L’Isle-Jourdain revenait avec de meilleures intentions, toujours sous l’impulsion du puissant Richard Muagututia. Les intentions étaient belles et manifestes, mais la défense d’Agde l’était tout autant. L’orage passé, les avants agathois poussaient une nouvelle fois l’adversaire à la faute et l’inévitable Mathieu Amoros corsait l’addition d’une pénalité à 25 mètres des poteaux (12-3, 51ème). Cette fois-ci pour revenir dans la partie, il fallait marquer deux fois pour des Gersois qui ne baissaient pas les bras. Leurs centres tentaient bien de franchir, mais la défense veillait au grain. Et quand des occasions plus franches se présentaient, elles s’annulaient par excès de précipitation ou par maladresse.

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (36)
Quand un défenseur était battu, un deuxième prenait la relève. Difficile de s’extraire des griffes agathoises décidément…
(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (22)
Couverture aérienne…

Une relance hasardeuse offrait même à Agde la possibilité de prendre le large, mais l’occasion n’était pas concrétisée. En revanche Amoros convertissait des 45 mètres une pénalité. A 15-3, le bout de bois préparait ses valises pour l’Hérault. Richard « The Rock » Muagututia tentait bien de fendre la muraille agathoise, en multipliant les gestes techniques mais ces débuts d’actions prometteuses se terminaient toujours à 5 mètres de la terre promise par une maladresse ou une faute. Les avants gersois prenaient néanmoins le dessus, mais l’expérience agathoise permettait toujours de s’en sortir parfois dans le jeu mais aussi parfois au moyen de quelques fautes. Ce qui avait le don d’agacer les uns et les autres. Deux cartons supplémentaires étaient distribués (blanc pour Alexandre Mendès d’Agde et jaune pour Nicolas Punch côté lislois). Malgré plus d’espaces, le score n’évoluera plus. Les gersois auraient sans doute mérité de sauver l’honneur en fin de partie, mais la victoire agathoise, ne souffrait d’aucune discussion.

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (23)
Quelques secondes avant le coup de sifflet final…(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur)
(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (3)
C’est fini… (©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (3)
(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (14)
Agde couronné ! (©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur)

Réactions

Thomas Janick (co-entraineur d’Agde) : « Sur le papier, il y avait deux équipes identiques avec un gros coeur et une grosse vaillance. En demi-finale, L’Isle a dû s’employer à fond pour venir à bout de Nantes, pendant que nous avons pu davantage gérer la situation face à Genève. Malgré leur statut amateur, tous ont été très professionnels dans la récupération et dans préparation de cette finale et c’est peut-être tout cela qui a fait la différence sur ce dernier match, car nous avions d’avantage de gaz. Sur les moments clés de la rencontre, on est arrivés à scorer et nous avons su profiter de toutes les occasions qui se sont présentées. Je suis très fier de ce titre, qui est le fruit de 10 ans de travail du groupe, très fier pour le club et nos supporters qui attendaient cette consécration. On va maintenant avoir une semaine de décompression complète amplement méritée avant de préparer notre arrivée en Fédérale 1. La majeure partie du groupe en fera partie, mais il faudra quand même se renforcer surtout devant car le niveau en Fédérale 1 pique davantage. »

Paul Aygobere, co-entraineur de l’US Lisloise : « Si en début de saison quand nous avons repris ce groupe, on nous avait dit qu’on terminerait en finale, nous ne l’aurions pas cru. Aujourd’hui, nous ratons totalement notre entame de match, nous sommes trop indisciplinés, nous sommes complètement passés à côté. En ayant joué à 14 durant une grande partie de la rencontre, nous avions très peu de chance de les mettre en difficulté. Nous avons été surpris par la qualité de cette équipe d’Agde, qui nous a pris dans l’intensité et dans le combat, ce qui nous a poussé à commettre trop de fautes. Je n’ai pas trop de regret dans cette défaite car l’adversaire nous était supérieur et Agde mérite largement leur victoire. Cette défaite doit nous servir comme tremplin pour la saison prochaine en Fédérale 1, niveau que le club n’avait atteint qu’une seule fois. Nous pourrons compter sur le même effectif, à l’exception de deux arrêts et comme nous n’avons pas un gros budget, il faudra construire avec les jeunes. »

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (20)
Duel de tous les instants devant…

Wesley Kotze, 2ème ligne de l’US Lisloise : « Durant 80 minutes nous avons tapé contre un mur, été pris en touche, en mêlée, nous n’avons jamais su les mettre en difficulté. Quand en plus, tu passes 40 minutes à 14, que tu commets autant de fautes, que tu ne joues pas à ton vrai rythme et que tu ne respectes pas intégralement les consignes mises en place, tu ne peux pas gagner un match comme celui-là. Même si sur les dix dernières minutes, on a commencé à trouver des espaces et qu’on les a mis en difficulté, il était trop tard. Félicitations à cette équipe d’Agde qui a fait ce qu’il fallait pour remporter ce titre. Même si l’objectif initial du club était la montée en Fédérale 1, c’est toujours dur de perdre une finale, mais il faudra s’en remettre pour continuer à progresser la saison prochaine. »

Mathieu Amoros, Arrière et sérial buteur d’Agde : « Aujourd’hui est un jour exceptionnel pour le club d’Agde, pour notre groupe, pour cette bande copains qui joue ensemble depuis près de 10 ans. C’est un aboutissement pour cette génération avec de la solidarité durant toutes les phases finales, c’est vraiment trop beau ce que l’on vit et on va maintenant en profiter pleinement. Personnellement en tant que buteur, c’était pour moi un match vraiment particulier avec ce public, cette ambiance. J’ai essayé de rester dans ma bulle et même si j’ai connu quelques échecs, j’ai su faire l’essentiel au pied et récompenser cette équipe qui est magnifique. Je suis vraiment fier d’en faire partie ! »

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (4)
Les supporters gersois avaient rectifié une logique mathématique, mais les chiffres et les nombres disent toujours la vérité…

La feuille de match

Score final : 15-3 (à la mi-temps : 6 – 5)

RUGBY OLYMPIQUE AGDE :
5P : Mathieu Amoros : 2″, 6″, 39″, 51″ et 60″

Cartons Jaune : Mathieu Almunia 30″ – Blanc : Alexandre Mendès 73″

Composition : 1-Delhorre ; 2-Ferret ; 3-Brison ; 4-Barrière ; 5-Mora Ruiz ; 6-Daurès ; 7-Chabaud (Cap) ; 8-Aris ; 9-Almunia ; 10-Abela ; 11-Barthez ; 12-Fourquier ; 13-Touizni ; 14-Escalle ; 15-Amoros

Remplaçants : 16-Delmas ; 17-Garrigues ; 18-Droitecour ; 19-Mendès ; 20-Causse ; 21-Barthelemy ; 22-Malaterre

Entraineurs : Janick ; Girault ; Peyras

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (18)
(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur)

US L’ISLOISE

1 P : Daniel Faasen 34″

Cartons Jaune : Cyril Punch 6″ ; Richard Mugagututia 21″ ; Nicolas Punch 79″ Blanc : Fabien Pontac 39″

Composition : 1-Varlet ; 2-Bourmaleau ; 3-Punch Cyril ; 4-Jalton ; 5-Kotze ; 6-Pontac ; 7-Muagututia (Cap) ; 8-Bilhere ; 9-Faasen ; 10-Authié ; 11-Melac ; 12-Charlas ; 13-Punch Nicolas ; 14-Chaumont ; 15-Redonnet

Remplaçants : 16-Ducasse ; 17-Dessert ; 18-Kruger ; 19-Chabbert ; 20-Bardet ; 21-Radelet ; 22-Bonacina

Entraineurs : Aygobere ; Ufferte ;

Arbitre de Champ : Jonathan Gasnier ; Juges de Touche : Julien Camus ; Christophe Trille

Représentants fédéraux : Jean Michel Cathala ; Jérôme Leger

(©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur (9)
C’était l’année… 2022 ! (©photo Christophe Fabriès RugbyAmateur)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here