Revel : un point qui comptera

0

Revel jouait gros dimanche, en recevant le leader, Prades. Il s’agissait de stopper cette vilaine série de défaites, commencée à Castelnaudary (38-3), suivie d’une défaite à domicile contre l’ES Catalane (6-39), avant de trébucher à Quillan (31-8). Sans parvenir à renverser les Pradéens au niveau du score final, les Revélois ont manifesté une grosse envie et ont été récompensé par un bonus défensif, qui suffit à leur bonheur dans la course au maintien. Réactions

revel !
Une défaite certes, mais un point chèrement acquis, qui comptera sûrement (photo JM Rouire)

Jean-Christophe Lanta (co-entraîneur de Revel) : L’objectif était de prendre un point et ce point pris contre le leader vaut une victoire. Avec Elne qui perd 77-10 à l’Avenir Bleu et Blanc, les voilà à 8 points derrière nous pour la 8e place du maintien. Nous y allons dimanche prochain, ils iront aussi à Castelnaudary et on finit avec le dernier à la maison (ESC-BAC-ASP). Ça sent bon. Prendre ce point était ambitieux suite à de lourdes défaites. Nous avions un peu peur,  c’est le point du cœur et du maintien. Il ne faut rien lâcher quand même. Aussi, il faut adresser une mention spéciale au petit Pitton qui était titularisé pilier pour la première fois, face au plus gros pack de la poule, à 21 ans. Il a fait le boulot. C’est son assiduité qui a été récompensée et qui s’est vue sur le terrain parce qu’il a fait un très bon match. Nous avons mis les ingrédients pour les empêcher de jouer aussi. Défensivement, nous étions en place. Nous avons encore mis la pression ce matin sur la défense et la conquête. Donc à partir du moment où on a 4 ou 5 ballons de plus, c’est plus intéressant. Nous en avons encore perdu en touche mais c’est le deuxième match de notre premier lanceur cette saison (NDLR : Grégory Morin) donc ce n’est pas évident non-plus. Nous avons encore des lacunes, mais on ne va rien lâcher.


Jean-Michel Bertrand (entraîneur des avants de Prades) :  
Je suis surtout déçu du contenu. Nous avons toujours du mal contre des équipes dites moyennes. Revel nous aura particulièrement posé des problèmes cette saison. Je crois qu’ils assurent le maintien aujourd’hui et j’en suis heureux parce qu’ils le méritent. C’est jeune, vaillant, ça propose beaucoup de jeu. Après, le problème est que nous n’arrivons pas à nous mettre en tête que le rugby reste le rugby. Si tu n’arrives pas dans le match avec l’état d’esprit pour faire ce qu’il faut, même contre des équipes moindres, tu ne repartiras pas avec ce que tu venais chercher. Alors ok, ils sont vaillants mais ce sont des gamins. Sans vouloir manquer de respect et en étant objectif, nous sommes supérieurs sur le papier à priori. On ne l’a pas vu sur ce match Notre problème est le manque de motivation contre ces équipes mais nous sommes toujours présents lors des gros matchs. On va quand même passer un coup de gueule mercredi à l’entrainement mais je ne peux pas non plus reprocher beaucoup aux joueurs. Revel avait plus à jouer que nous et nous repartons quand même avec la victoire. Nous n’avions pas particulièrement besoin du bonus puisque déjà 4 points de plus que Castelnaudary qui a perdu à Tournefeuille (8-6). Ce n’est pas le fait de n’avoir pas pris le bonus offensif qui me dérange le plus. C’est le contenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here