Fédérale 1 – Blagnac tue le suspense à Tulle

0

Sous un ciel clément mais avec des températures assez basses, un duel des plus déséquilibrés était prévu dans la capitale Corrézienne. Le SC Tulle, bon dernier (une seule victoire en 8 rencontres) accueillait Blagnac, actuel quatrième (5 victoires pour 3 défaites) et prétendant à la qualification. Le match des réserves voyait la victoire sans surprise des visiteurs 28-6, montrant ainsi la voie à l’équipe fanion. Retour sur un match de folie, avec pas moins de dix essais inscrits…(par Jérémy VdC)

sct-bscr_la-melee-lieu-de-duels-intenses-durant-le-match
Les avants blagnacais ont rapidement pris le dessus en première période (photo VdC)

Tradition locale oblige, l’entrée des joueurs se fait entourée par la « confrérie de la Farcidure et du Millassou » de Sainte-Fortunade (cherchez sur Marmiton si vous voulez les recettes !). Un moment de recueillement est ensuite observé avec une minute d’applaudissement en l’honneur de Jean-Claude Rossignol, ancienne figure du rugby corrézien (passé notamment par Tulle et Brive, international à une reprise en 1972) décédé dans la semaine. Blagnac ne laisse pas longtemps de place à l’émotion et, dès la réception du coup d’envoi, part investir le camp adverse et suite à un maul en sortie de touche à vingt-cinq mètres de l’en-but corrézien, le pilier droit Belhaouari aplatit en force pour le premier essai de la rencontre (0-7, 2’). S’en suit un duel de gagne-terrain entre les deux ouvreurs, amenant à une touche sur les cinq mètres des locaux. L’alignement des rouge et bleu vole le ballon et Belhaouari s’offre un doublé sur une nouvelle démonstration de force (0-14, 7’). Sonnés par cette entame canon, les bleu et blanc se réveillent. Blagnac est sous pression et commence à faire des erreurs, en témoigne le carton jaune de Van Blerk pour fautes répétées dans les rucks. Tulle multiplie les pénal’touches et refuse de prendre les points au pied. Après un duel âpre en mêlée et une longue phase de pilonnage, les locaux sont enfin récompensés grâce à Domingo (7-14, 23’).

Le sort va s’acharner malgré tout sur les corréziens, qui perdent un de leurs ailiers à la retombée du coup d’envoi, à la suite d’un gros plaquage, se blessant à une cheville. Le jeu continue alors que le joueur se fait soigner le long de la ligne de touche, et l’ailier « caouec » Villemur, profite du bon décalage de son demi de mêlée et de l’absence de vis-à-vis pour filer dans l’en-but (7-19, 26’). Bis repetita sur le renvoi suivant, le SCT perd son second ailier et Charrueau dépose ses adversaires le long de la ligne de touche après une belle prise d’intervalle pour aggraver la marque (7-24, 29’). Les corréziens tentent de réagir, mais tel Bauden Barrett, Charrueau intercepte une passe et place un contre assassin pour servir Dauraubedin sur un plateau (7-29, 34’). Face à des tullistes la tête et les épaules sous l’eau, le BSCR ajoute même un nouvel essai sur la sirène grâce à Tolofua (7-36, mi-temps).

sct-bscr-decale_blagnac-ne-savait-plus-ou-donner-de-la-tete-dans-les-maules
Tulle ne savait plus où donner de la tête sur les mauls de Blagnac (photo VdC)
Le réveil de Tulle mais…

Au retour des vestiaires, les hauts-garonnais repartent sur la même cadence et la paire de centres de Blagnac s’amuse avec la défense adverse, permettant à « Patchou » Pages, tout juste entré, de finir sous les perches (7-43, 41’). Le froid se faisant sentir, les joueurs décident alors de se réchauffer à l’ancienne avec une bonne vieille générale, et distribution de châtaignes pour tout le monde. L’arbitre sévit et envoie Mignonat côté visiteur, et Tafili côté local, se rapprocher du chauffage des vestiaires. L’événement semble remotiver les tullistes, qui font alors parler le célèbre orgueil corrézien. Après un essai refusé à la suite d’un maul écroulé dans l’en-but, les bleu et blanc inscrivent deux essais en dix minutes, sauvant quelque peu leur honneur ,devant une tribune d’où s’élèvent plusieurs « démission » à chaque action tulliste (21-43, 67’).

Durant les dernières minutes, Blagnac tentera d’inscrire un essai supplémentaire, mais se heurte à une défense héroïque des locaux réduits à 13 après la blessure d’un troisième ailier (!), alors que tous les remplaçants sont entrés en jeu. L’arbitre siffle la fin de la rencontre, permettant à Blagnac d’obtenir les cinq points de la victoire bonifiée sur les terres corréziennes et de grimper à la troisième place du classement. Quant au SC Tulle, avec 9 points de retard sur l’avant-dernier Trélissac, la trêve hivernale ne sera pas de trop pour tenter de se relancer et éviter la descente en Fédérale 2.

sct-bscr_le-trio-mercadier-daylaud-vachon-tout-juste-remplace-donne-les-consignes
Christophe Deylaud crie ses consignes en seconde mi-temps. Eric Mercadier intériorise (photo VdC)

Les réactions

Eric Mercadier (co-entraîneur de Blagnac) : « Déjà, le point de bonus offensif à l’extérieur, c’est formidable ! Sur la première mi-temps, c’est pas trop mal, mais très déçu de la seconde. On a fait beaucoup de turnovers, mais ce n’est pas que ça, parce que les mecs qui sont rentrés sont capables de jouer en première période. Juste on s’est laissé un petit peu endormir, on a fait des fautes, on a moins joué. On a pris un rouge qui me fait ch… parce qu’il y a bagarre, l’arbitre prend ses responsabilités, mais ça ne servait à rien de mettre un rouge de chaque côté alors qu’il y avait déjà quarante points au score, c’est dommage. Pour le bonus, avec 7 essais à 3, on avait un peu de marge en fin de match. Il me semblait qu’on pouvait encore appuyer un peu sur l’accélérateur pour marquer, on ne l’a pas fait. Je pense que si on avait été en difficulté, on l’aurait fait. Maintenant nos joueurs ont fait le job, on ne s’attendait pas en début de saison à être dans les deux ou trois premiers, même si l’objectif est la qualification bien sûr. On gagne deux fois à l’extérieur, c’est vraiment bien. On est toujours exigeants, on veut toujours plus, toujours mieux, mais bon, aujourd’hui, ça va ! »

Benjamin Besombes (troisième-ligne aile et capitaine de Tulle) : « Ce qui a manqué sur ce match ? Tout simplement ce qui nous suit depuis le début de saison ! On fait le jeu, on propose de bonnes séquences en attaque, mais le moindre ballon perdu, à chaque fois ça fait essai. Ça fait trop lourd pour remonter le score. À la mi-temps, l’écart au score ne doit pas être si grand, il y a deux trois essais qu’on peut s’éviter, et à la fin, la différence de vingt points se fait sentir. En deuxième mi-temps on s’est repris dans le jeu, mais le problème c’est qu’à ce niveau-là la moindre erreur défensive se paye, surtout face à une équipe comme Blagnac. Tant qu’on ne sera pas plus rigoureux en défense, ça n’ira pas. En attaque on arrive à faire la différence, à les bousculer, mais à chaque fois on prend un essai derrière. On y croit au maintien, même si on est derniers. On aurait aimé partir à la trêve avec une victoire, mais bon, les deux mois vont faire du bien, pour se vider les têtes et passer à autre chose. De toute façon on ne lâchera rien, on repartira en janvier, et on verra après à la fin. »

Robert Chassagnac (co-entraîneur de Tulle) : « Les matchs aller sont terminés, huit défaites, une victoire. L’impression de régresser. Entre le début de championnat où on avait fait quatre matchs intéressants dans le jeu, les comportements, les attitudes, malgré la défaite, on avait failli faire des résultats à l’extérieur. Et puis là, depuis quatre matchs, on ne retrouve pas ce qu’on travaille à l’entrainement, on ne retrouve pas l’énergie. Je pense que les joueurs accusent le coup de plus en plus, au fil des défaites, malheureusement. Aujourd’hui, le constat est qu’on regarde jouer l’adversaire pendant une mi-temps et on prend trente points. Et en seconde on pense à jouer, et on la gagne 14-7. Donc voilà, il y a beaucoup de travail, on le savait. Maintenant c’est plus dans les têtes qu’il faut faire quelque chose que dans le jeu en lui-même. C’est plus individuel que collectif, parce qu’en face, il y a peut-être un cran au-dessus, mais il n’y a pas une telle différence. Il faut se poser les bonnes questions, il faut revoir pleins de choses, tous ensemble et pas chacun dans son coin. Le maintien, ce n’est pas la première chose à régler. Il y en a d’autres avant, se parler, échanger entre nous, que ce soit les dirigeants, tout le club en lui-même, les coachs, les joueurs ; voir ce qu’il y a à modifier, à remanier, à améliorer. Il faut une grosse remise en question pendant la trêve de deux mois, et après on verra pour les matchs retours. »

Matthieu Vachon (troisième-ligne aile et capitaine de Blagnac) : « Une victoire comme celle-là, ça fait du bien, surtout avant la longue trêve qui nous attend ! On était venus pour gagner, c’était l’objectif principal ; le point de bonus offensif, c’est la cerise sur le gâteau. C’était tendu sur le terrain, Tulle est mal classé, ils ont pris un peu l’eau à un moment, ça arrive quand on perd à domicile, il y a eu quelques fois des représailles et de l’énervement, mais bon, rien de bien méchant. On a vu les résultats du weekend, ceux devant nous au classement ont aussi gagné, mais c’est sûr que c’est bien parti pour la qualification, deux victoires à l’extérieur, c’est très important.

La feuille de match

Au stade Alexandre Cueille de Tulle (19) :
Sporting Club Tulle Corrèze 21-43 Blagnac Sporting Club Rugby (mi-temps : 7-36)
Arbitres : Guilhem Capdevielle (comité Normandie), assisté de Patrick Benoit (Périgord Agenais) et Henri Massaud (Périgord Agenais)

Pour Tulle : trois essais de Domingo (23’), Florea (58’) et Framont (67’), trois transformations de Fraysse (23’, 58’) et Geraudie (67’)
Carton rouge : Tafili (coups de poing, 54’)

Pour Blagnac : sept essais de Belhaouari (2’, 7’), Villemur (26’), Charrueau (29’), Dauraubedin (34’), Tolofua (40’) et Pages (41’), quatre transformations de Ducousso (2’, 7’, 34’, 41’)
Carton jaune : Van Blerk (fautes répétées, 13’)
Carton rouge : Mignonat (coups de poing, 54’)

Évolution du score : 0-7, 0-14, 7-14, 7-19, 7-24, 7-29, 7-36 ; 7-43, 14-43, 21-43

Les compositions

SC Tulle : Naves ; Morello, Vialle, Rebotton, Lagnoux ; Geraudie (o), Fraysse (m) ; Besombes (cap), Branescu, Tafili ; Balthazar, Domingo ; Rosolini, Fernandes, Kazalikashvili
Remplaçants : Farge, Framont, Passaportis, Brachet, Farfart, Florea, Noailhac, Lafont
Entraîneurs : Vincent Dessemond et Robert Chassagnac
Buteurs : Fraysse (transformations : 2/2), Geraudie (transformation : 1/1)

Blagnac SCR : Dauraubedin ; Villemur, Tolofua, Laguerre, Charrueau ; Ducousso (o), Brun (m) ; De Freitas, Vachon (cap), Fono ; Sicard, Van Blerk ; Martin, Piffero, Belhaouari
Remplaçants : Raynaud, Parriel, Mignonat, Jouve, Pages, Fuertes, Ferre, Lebrequier
Entraîneurs : Christophe Daylaud et Eric Mercadier
Buteur : Ducousso (transformations : 4/7)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here