Eric Mercadier : “Etre sélectionneur du Monténégro est une fierté”

0
Après Tintin au Tibet, Tintin au Congo, voici… Merca au Monténégro. Et oui, Éric Mercadier, entraîneur de Blagnac avec Christophe Deylaud, sera absent pour le match retour face à Lavaur lors du quart de finale retour de fédérale 1. La raison ? Il est au Monténégro, pas pour des vacances, non, mais pour conduire l’équipe nationale vers deux victoires primordiales dans l’European Championship…
18237744_524265867925705_8115626159263862326_o
Eric Mercadier change de costume le temps d’une semaine (photo Itata’é)
Merca avait, lors de sa carrière, évolué au LOU avec le président de la fédération monténégrine Michel Milovic. Ce dernier a pensé à lui pour prendre les rennes de l’équipe nationale, et le début de l’aventure commençait ainsi. Ce weekend le Monténégro affronte la Slovaquie, avant de rencontrer, la semaine prochaine, son homologue bulgare. Un beau programme en perspective pour l’entraîneur caouec qui nous a confié son état d’esprit depuis sa chambre d’hôtel, à la sortie d’une conférence de presse (à voir absolument en fin d’article) face aux télévisions locales.
“Tout d’abord, j’ai vraiment le cœur serré de laisser mes joueurs de Blagnac pour ce 1/4 e finale retour qui nous donnerait la possibilité d’être en 1/2 finale du championnat, mais j’ai vraiment confiance en eux et en Christophe pour gagner. Au Monténégro ce n’est pas culturel de jouer au rugby, ce n’est pas comme chez nous une religion. Il faut que je fasse comprendre aux joueurs les codes sur et en dehors du terrain, ainsi que les valeurs que notre sport draine. Bloquer les joueurs 15 jours, une semaine de stage, plus une semaine de tournoi n’est pas chose facile car ils travaillent tous et le rugby n’est qu’un loisir ici. Donc il y a eu pas mal d’absences pour la préparation. Ils ont de grosse lacune sur la technique individuelle et sur les repères collectifs, parcontre ils sont pleins de bonne volonté, respectueux et à l’écoute. Cette année sera sûrement une année de transition mais je sais qu’ils vont tout donner sur les matchs par rapport à des équipes plus structurées”.
Et quand on demande à coach Merca sa sensation d’être un sélectionneur national, sa réponse fuse : “Être sélectionneur, même d’un “petit” pays, est pour moi une grande fierté et un grand honneur. On est peut être pas les meilleurs, mais ma motivation et leur patriotisme vont faire des étincelles sur le terrain. Michel Milovic le président, et Didier Alasset mon adjoint, sont également très motivés pour ce challenge !”
Quelque chose nous dit en effet que la motivation d’avant match made in Mercadier risque d’être une belle découverte pour les joueurs monténégrins…
La conférence de presse qui a eu lieu ce jour à midi, avec Eric Mercadier qui prend la parole au bout de neuf minutes. Le temps lui semblait long jusque là visiblement…

18301164_1163311537108175_3658887632850868586_n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here