Elite 1 féminine – Play-off, Play-down et… plaies ouvertes

0

La quasi-totalité des équipes d’Elite 1 féminine a foulé les pelouses pour la sixième et dernière journée de la phase qualificative. « Quasi », car le duel entre Lyon et Blagnac (poule 3) a été disputé il y a deux semaines (large victoire du BRF à la clé). Et celui entre Bobigny et Grenoble (poule 4) a été annulé suite à des cas de Covid côté isérois, entraînant une péréquation (voir dans l’article). Voici donc le point complet après ces ultimes rencontres, et une projection sur ce qui nous attend pour les play-off et play-down ! (par Jeremy VdC et David Campese)

Ce qu’il faut retenir de la dernière journée de la phase qualificative

Dans la poule 1, l’intérêt principal résidait dans le duel Lons – Villeneuve-d’Ascq, au coude-à-coude pour obtenir la deuxième place synonyme de play-off. Malgré une ouverture du score rapide des « Lionsoises », les Nordistes ont rapidement répliqué par deux essais de Favre et Christiaens, transformés par Paris (5-14 à la pause). La centre internationale (à 7) du LMRCV s’offrait ensuite un doublé peu après la reprise, enfonçant le clou. Lons ne était récompensé en fin de partie par un essai de Cerenys, scellant le score à 12-21. Avec ce résultat, les deux formations terminent à égalité au classement de la poule, mais ce sont bien les Béarnaises qui se qualifient, grâce à une meilleure différence de points particuliers (5-4, grâce au bonus offensif récolté lors du match aller). Pour le Lille MRC Villeneuve-d’Ascq, finaliste en 2017, c’est une nouvelle désillusion après être déjà passé à côté des dernières phases finales disputées (lors de la saison 2018-2019). Reste désormais à assurer le maintien lors des play-down. Inversement, l’équipe du Lons RFBP confirme sa progression, et goûtera pour la première fois aux play-off depuis son retour en première division en 2018.

152254970_2861072570876583_2877304267820964035_o
Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les joueuses de Lons se sont assurées une participation à la prochaine saison en élite 1 (photo Poums64)

Dans l’autre duel du jour, Montpellier n’a pas laissé beaucoup d’espoirs au RCVRGP lors de son déplacement à La Valette, avec un succès sec 48-0. Huit essais, du jeu et voilà les dernières championnes de France qui terminent avec trente points sur autant de possible, et une première place indiscutable au classement inter-poules. Les tenantes du titre sont bien présentes, et se positionnent encore comme les grandes favorites à leur propre succession. Quant à La Valette, à la recherche d’un premier succès, le maintien reste toujours en ligne de mire. Les Varoises vont devoir se préparer en conséquence…

Les Montpelliéraines ont fait respecter la logique en s'imposant sur la pelouse du promu La Valette (crédit MRC)
Les Montpelliéraines ont fait respecter la logique en s’imposant sur la pelouse du promu La Valette (crédit MRC)

classement poule 1 elite1


Du côté de la poule 2, les places qualificatives étaient déjà distribuées aux Stades, Toulousain et Rennais, le Stade Français, lui, et Rouen, sont invités à passer par la case play-down. Restait à définir les positions, essentielles pour la suite. En déplacement en terre bretonne, les Toulousaines, Rufas et Imart en tête, ont impressionné face à Rennes (malgré un 0-10 à la pause), avec une victoire nette 5-46. Avec ce succès bonifié, les Toulousaines consolident leur première place de la poule 2 et s’offrent la deuxième au classement inter-poules. Les vice championnes 2019, comme Montpellier, assument donc leur statut de favorites. Quant au Stade Rennais, il faudra confirmer lors des play-off, dans une poule plutôt très relevée ! (voir plus bas)

Dans l’autre match du jour de cette poule, le Stade Français est allé chercher sa deuxième victoire de la saison, une nouvelle fois face à Rouen. Sur ses terres, l’ASRUC espérait pourtant conjurer le sort (la dernière victoire normande remontant à mai 2019, face au Stade Bordelais pour le maintien en Elite 1). Mais les Pink Rockets étaient les plus fortes, avec leurs internationales Corson et Diallo, en grande forme. Les Normandes ont sauvé l’honneur grâce à un essai de l’arrière Berthelot. Score final : 7-43, ce match aura permis aux deux formations de tirer des enseignements pour les play-down, où elles ne se recroiseront pas.

classement poule 2 elite1

Malgré la défaite, les Rennaises peuvent regarder vers les play-off (crédit SR)
Malgré la défaite, les Rennaises ont le sourire et sont déjà tournée vers les play-off (crédit SR)

Au sein de la poule 3, comme détaillé il y a deux semaines, Blagnac était allé consolider sa première place sur le terrain des Louves lyonnaises. Et ce dimanche, les Neskak de l’AS Bayonne, déjà assurées de jouer en play-off, ont terminé leur phase qualificative par une courte victoire face à Chilly Massy. En effet, les Basques démarraient tambour battant la rencontre en inscrivant deux essais, les visiteuses répondaient peu avant la mi-temps pour rester au contact (12-7). Le deuxième acte, toujours équilibré, voyait les coéquipières de l’internationale Bourdon (titulaire à la mêlée) passer une nouvelle fois derrière la ligne. Mais les Essonniennes, surmotivées dans l’optique de dépasser Lyon au classement en cas de victoire, recollaient au score (19-14) et empochaient le bonus défensif. Avec ce point précieux, les Franciliennes se retrouvent ex-aequo au classement de la poule avec le LOU, mais devraient rester quatrièmes à la différence du goal-average particulier (19 points marqués pour Lyon sur les deux affrontements, contre 16 pour Chilly). Quant à Bayonne (demi-finaliste en 2019), cette victoire va servir à bien se préparer pour aborder sereinement les play-off.

Petite victoire mais grands sourires pour les Neskak de Bayonne (crédit ASB)
Petite victoire mais grands sourires pour les Neskak de Bayonne (crédit ASB)

classement poule 3 elite1


Une péréquation qui passe mal… très mal !

Enfin, la poule 4 a réservé du suspense jusqu’aux ultimes minutes de cette dernière journée qualificative. En effet, comme détaillé en introduction, le duel entre Bobigny et Grenoble a été reporté pour cause de Covid-19 chez les Iséroises. Or, la phase play-off/play-down devant débuter le week-end prochain, la péréquation était inévitable. Une mauvaise nouvelle pour les Balbyniennes, qui restaient sur une victoire bonifiée… à Grenoble. Et avec seulement trois points de retard sur le Stade Bordelais, la qualification pour les play-off était encore envisageable en cas de large victoire lors de la réception du FCG, mêlée à une défaite girondine du côté du leader Romagnat. Vous suivez ?

Les Lionnes bordelaises ont d’ailleurs concédé une défaite, sans surprise, et sans bonus, en terre auvergnate. Les « Jaunardes » de l’ASM ont dominé les débats grâce à trois essais en puissance et à la botte de Coudert (22-0 aux citrons). Romagnat enfonçait le clou via Merle (qui s’offrait un doublé), Bordeaux se rebellait dans les dix dernières minutes, avec deux passages dans l’en-but local pour Gbamy et Mothes. Insuffisant toutefois pour repartir avec le bonus défensif (27-10 au coup de sifflet final). Avec cette victoire l’ASM Romagnat consolide sa première place et termine troisième au classement inter-poules.

« Toutes les filles sont démoralisées, c’est vraiment incompréhensible. » 

Les Lionnes du Stade Bordelais elles, peuvent également savourer une qualification acquise sur le fil, en play-off. En effet, le site de la FFR annonce bien depuis hier soir une péréquation pour le duel Bobigny-Grenoble. Et après les calculs détaillés dans les règlements généraux (article 341-3 pour les plus tatillons), l’AC Bobigny échoue à la troisième place de la poule 4, avec 13,2 points au compteur, contre… 14 pour Bordeaux. Rageant pour les Franciliennes, ce que l’entraîneur Alexandre Gau ne digère pas, et s’est exprimé ainsi chez nos confrères de Rugbyrama : « L’effectif de Grenoble a contracté plus de 3 cas de Covid, Ce n’est même pas de notre faute. Des cas identifiés 11 jours avant la rencontre, que Grenoble aurait pu isoler. Dimanche, on a envoyé des mails à tous les responsables du rugby féminin mais nous n’avons pas reçu de réponse. Nous subissons un système de péréquation qui nous accorde 2,2 points, du coup ça ne passe pas […] Nous sommes devant bordeaux sur toutes les lignes. Au goal-average particulier, général, on est allé chercher un bonus défensif à Romagnat et pas elles. Et puis on avait gagné de 35 points à Grenoble. La logique voulait qu’on s’impose chez nous. Le calendrier de la seconde phase est tombé lundi soir, et nous figurons en play-down. On nous a simplement transmis le règlement en guise d’explications. Toutes les filles sont démoralisées, c’est vraiment incompréhensible. » 

Quant au FCG, cette péréquation n’a pas d’incidence sur sa position. Reste aux Amazones à bien se préparer pour jouer leur survie en Elite 1, dans une poule où elles devraient, en théorie, recroiser l’ACB. Sans covid cette fois…

L'ASM Romagnat a confirmé son statut d'outsider pour les phases finales, et aura fort à faire pour la suite de la compétition (crédit ASM)
L’ASM Romagnat a confirmé son statut d’outsider pour les phases finales, et aura fort à faire pour la suite de la compétition (crédit ASM)

classement poule 4 elite1

Avec l'annulation du match face à Grenoble, Bobigny a dit adieu à ses chances de qualification en play-off... (crédit photo Karine Valentin)
Avec l’annulation du match face à Grenoble, Bobigny a dit adieu à ses chances de qualification en play-off… (crédit photo Karine Valentin)

Et maintenant, à quoi s’attendre pour les play-off/play-down ?

Initialement prévue entre décembre 2020 et avril 2021 (avec une pause « 6 Nations »/ »Coupe de France à X » en février et mars), la phase de play-off/play-down débutera le weekend du 27-28 février. Pour ce qui est de la composition des nouvelles poules (deux en play-off, deux en play-down), celles-ci sont réalisées à partir du classement inter-poules et selon le schéma suivant :

classement interpoules elite 1

Annotation 2020 05 15 085945

De quoi nous donner les poules suivantes :

  • Poule 1 Play-off : Montpellier RC / Blagnac RF / Stade Rennais / Lons RFBP
  • Poule 2 Play-off : Stade Toulousain / ASM Romagnat / AS Bayonne / Stade Bordelais
  • Poule 1 Play-down : LMRC Villeneuve-d’Ascq / Lyon  / RC Chilly Massy / AS Rouen UC
  • Poule 2 Play-Down : AC Bobigny / Stade Français Paris / FC Grenoble Amazones / RC La Valette RGP

Pour rappel, une fois les six journées de ces play-off/play-down disputées (chaque équipe affrontant deux fois les trois autres de sa poule), et sous réserve de modifications en cas d’évolution de la crise sanitaire, les formations terminant premières des poules de play-off seront directement qualifiées pour les demi-finales, tandis que les équipes terminant deuxièmes et troisièmes s’affronteront lors de barrages.

Quant aux play-down, les équipes terminant aux deux dernières places des poules seront envoyées en Elite 2 (suite à la réforme des championnats). En théorie, l’équipe classée « moins bonne deuxième » des deux poules devrait disputer un barrage face à l’équipe championne d’Elite 2, le club vainqueur disputant le prochain championnat d’Elite 1. Mais avec la suspension des championnats amateurs (dont l’Elite 2), ce match pourrait ne pas avoir lieu.

Les week-ends de match (sous réserve de modification) : Journée 1 le 28/02 ; Journée 2 le 07/03 ; Journée 3 le 14/03 ; Journée 4 le 11/04 ; Journée 5 le 18/04 ; Journée 6 le 02/05

Les matchs de la 1ère Journée

Play-off
Montpellier – Lons
Blagnac – Rennes
Bayonne – Romagnat
Toulouse – Bordeaux

Play-down
Chilly Massy – Lyon
Villeneuve-d’Ascq – Rouen
Grenoble – La Valette RGP
Bobigny – Stade Français

Les équipes de Montpellier et Toulouse, finalistes en 2019, se retrouveront-elles après les phases de play-off ? (Crédit photo Christophe Fabries)
Les équipes de Montpellier et Toulouse, finalistes en 2019, se retrouveront-elles après les phases de play-off ? (Crédit photo Christophe Fabri7s)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here