David Loubet : « Cette règle sur les changements n’est pas du tout adaptée au rugby amateur ! »

21

Notre article d’hier, « Changements illimités, vos papiers s’il vous plaît » a suscité sur la nouvelle règle bon nombre de réactions, en grande majorité unanime pour dénoncer de nouvelles règles inadaptées au rugby amateur. Les premiers matchs ont permis de s’en rendre compte assez rapidement. Au milieu de ce mécontentement quasi général, la voix d’un entraîneur connu pour ses prises de position affirmées, s’élève aujourd’hui. Celle de David Loubet, celui qui a fait de Montredon-Labessonnié, un « petit » club de rugby tarnais grandissant, respecté pour sa formation et ses résultats dans toute la région. Celui aussi qui endosse souvent le costume de porte-parole des clubs. Nous lui avons donc donné l’occasion de s’exprimer, ce qu’il fait avec sa verve et sa détermination habituelles…

David Loubet espère qu’un grand nombre de clubs vont se mobiliser (photo Maxx Pierre)

L’article que nous avons diffusé hier au sujet de la nouvelle règle sur les remplacements en cours de match, vous pousse à vous exprimer aujourd’hui…
Oui, nous voilà confrontés à une situation inédite dans notre rugby amateur où l’IRB devient un facteur déterminant de nos règlements, tout est calqué sur le World Rugby, déjà difficile à prononcer pour nous les gens du Sud Ouest, mais tellement à la mode, qu’on ne peut pas y échapper. Alors, tout d’abord, je voudrais évoquer la suppression de la table de marque, et l’apparition des tickets modérateurs pour les changements. La table de marque était entrée dans les mœurs et tout se passait bien. Des amitiés naissaient même entre dirigeants alors qu’avant, tout le monde se regardait en chien de faïence. A l’heure où des évolutions d’état d’esprit entre clubs sont manifestes. Désormais, on a l’impression d’une surveillance permanente, et ce, même si les représentants fédéraux sont d’une grande gentillesse et amoureux du rugby de la même façon que nous.

Parlons de ce qui pose, a priori, le plus problème : la règle sur les changements donc…
Ces changements anciennement illimités, deviennent légiférés et inflexibles alors que le monde professionnel connaît l’inverse. Je pense que l’argument principal de ceux qui défendent cette hérésie, est bien de se calquer sur le World Rugby. Plus facile à écrire qu’à dire je le conçois, mais paradoxalement la nouvelle règle des 12 changements dans le monde pro n’est appliquée qu’en France, car la règle internationale, elle, ne change pas, et se limite à 8 changements. Et l’on nous demande à nous, de ne pas garder notre exception des changements illimités dans notre monde amateur, c’est un peu exagéré non ?

« On ne peut pas, et on ne va pas les laisser seuls à mener ce combat.

Concrètement, qu’est-ce qui change, et quelles sont les conséquences ?
Les conséquences ? C’est de dire, allez les gars, cette année il faut serrer les boulons, on est que 45 pour deux équipes, on engage la réserve, mais il ne faudra pas tricher un seul dimanche. Et le premier dimanche, tu as 7 mecs frais en une, tout va bien, mais le coach décide sportivement d’en conserver deux jusqu’à la fin, qui ne jouent que 5 minutes ou pas du tout. Après un déplacement de 3 heures de bus aller, et 3h retour, une licence payée à 100€ minimum, tu comprends bien que le gars ne sera pas à l’entraînement la semaine d’après, et qu’aux premières neiges, il sera au ski ! De plus, il deviendra papa, ou maman, selon si c’est du rugby féminin ou masculin, et ne guidera sans doute pas son enfant vers un terrain de rugby plus tard, car pas convaincu de sa propre expérience. Donc une perte de licenciés à court terme, et une catastrophe à long terme. Notre porte ouverte à tous est en train de disparaître, alors qu’elle faisait notre force.

Cette vision pessimiste semble partagée par beaucoup de clubs amateurs…
Et c’est bien normal. On peut se dire que les petits ne sont pas importants aux yeux des décideurs, mais ce sont eux qui forment les pépites de demain, ce sont eux qui remplissent le stade de France, en payant pour se faire un cadeau d’une virée ensemble, car au prix des places désormais, c’est compliqué. Plus on est nombreux dans un club, plus les dimanches soirs sont joyeux et font travailler les commerces du coin, rien n’est à ignorer, bien au contraire, chaque détail compte et cette règle des changements n’est pas du tout adaptée.

Que comptez-vous faire concrètement ?
Des dirigeants de club (référence à ceux d’Oursbellille Bordères hier, dans un article paru dans la Dépêche du Midi) ont interpellé la Ligue Occitanie par courrier. On ne peut pas, et on ne va pas les laisser seuls à mener ce combat. Et par l’intermédiaire de RugbyAmateur.fr, je tenais à leur dire aujourd’hui qu’ils ne sont pas seuls. Les clubs tarnais, et d’ailleurs, sont en train de se mobiliser depuis hier après-midi. Nous voulons profiter de la venue de notre président Bernard Laporte, la semaine prochaine, pour relayer la pensée de tout notre rugby amateur. Exprimer notre colère, celles des clubs qui n’ont pas été sondés avant la bataille. Je remercie donc notre média préféré de diffuser si gentiment nos vies de clubs dans les bons, mais aussi, comme aujourd’hui, dans les mauvais moments. En espérant que cela soit porteur et source de solidarité entre le plus grand nombre de clubs.

montredon saint lys demi finale 04 18 (1)
David Loubet est connu pour ses prises de position et sa faculté à les exprimer. Le débat est donc loin d’être clos (photo Bernard Rey)

Aucun article à afficher

21 Commentaires

  1. Ras le bol de ces règlements imposés aux petits clubs sans qu’ils puissent donner leur avis ! Ras le bol qu’on fasse payer au rugby amateur les turpitudes du rugby professionnel ! Ras le bol qu’on nous bassine avec la sécurité, mais qu’on autorise l’engagement de réserves de Fédérale en brassage 2e,3e,4e série ! Ras le bol de devoir imprimer les petits papiers pour les remplacements, les feuilles de matchs, les licences ! Ras le bol de voir notre sport mourir à petit feu, de voir les bénévoles se raréfier faute de reconnaissance, de voir qu’on se fout du rugby des « sans dents » alors que c’est par lui que tout commence !…
    JM Gros ex joueur, ex entraineur, et désormais dirigeant du RC Montreuil (au Club depuis 1974)

  2. Entièrement d’accord avec vous. Cette règle est une aberration. Nous avons finis notre premier match à 14 car tous les changements fais donc impossible de remplacer un joueur victime d’une grave blessure à l’épaule.
    Entraîneur rugby Saint Pourçain sur Sioule dans l’Allier.

  3. Tout à fait d’accord avec vous cette règle va tuer les petits clubs régionaux. Et éloigner beaucoup de joueurs des terrains. Surtout que les arbitre des équipes réserves sont obligés de se farcir tous les petits papiers du coup les matchs durent plus longtemps et les équipes À sont en attente.
    Ben
    Secrétaire ASC Saint Apollinaire
    Comité Bourgogne Franche-Comté

  4. 2 ans que l on assiste à des réunions pour cette nouvelle mise en place des ligues. 2 ans que nous échangeons avec les différents présidents de clubs et les hauts dirigeants afin d appliquer une logique, de mettre en place des facilités… puis arrive septembre 2018, la reprise de nos championnats respectif amateur, et là, j’ai le.gros.sentiment d avoir perdu mon temps et de ne pas avoir été entendu… Nos sommes entrain de faire mourir notre sport à petit feux…

  5. Je suis entraineur d un petit club a cote d agen colayrac et je suis entièrement d’accord revenins a nos habitudes car si l on continue il n y aura plus de petits club il faut que l on pens que les gars viennent pour jouer et se faire plaisir

  6. Je suis d’accord avec vous ont parle de sécurité du joueurs il est où ? Il vont mettre les joueurs en danger avec des remplacements que l’ont peux plus faire derrière C’est complètement aberrant et le risque de tricherie va revenir ( saignements) pour sortir un joueur il vont ou chercher de telles règles
    Club RCTrignac ( Loire Altantique)

  7. Je suis d accord…… de plus on nous parle de la sécurité des joueurs mais est ce qu un joueur fatigue car oui messieurs de la haut on ne s entraîne que 2 fois voir dans notre monde amateur qu une seul fois pour certains joueurs nous ne somme pas PRO….. donc le laisse sur le terrain n est il pas dangereux pour lui…… ???? Et puis entièrement d accord on est obligé de garde 2 voir trois types pour la fin ou cas où et les mecs on leurs fait une fois deux fois mais après tiens il est pas le mercredi puis le dimanche et merde on a perdu un jouers puis 2…… donc je trouve cette règle aberrante mais encore une fois on a pas consulté le.rugby d en bas qui pourtant donne les joueurs aux rugby dans haut un entraîneur mécontent……thierry Lajus entraineur au GAS…..

    • Ouai moi c’est surtout ton orthographe et ton manque de respect pour ceux qui vont déchiffrer ce que tu as écris qui sont abberants …

      • L ortaugrafe on sang fout tou le mondeux compren toi deux même hé mec ici tu né pa ché pivot alor va voir ailleurs si ça teu va pa !!! Ici l’important c’est le contenu et pas quelques fautes de français !!!

  8. Je suis entraîneur d une équipe de ph (cambrai)
    Je suis tout à fait d accord avec cet article . C est catastrophique pour nos joueurs qui pour certains vont faire que des bouts de matchs
    En plus je suis également arbitre et nous le dimanche on arbitre seul et je pense que l on a beaucoup d autres choses à gérer que cette multitude de petits papiers …. et je ne parle même pas du fait que ca casse le rythme (qui n est deja pas forcément élevé à notre niveau ) je suis persuadé que l on perd entre 5 et 10mn de jeu
    Bref cette règle est complètement inadaptée à notre niveau et comme on l a appris que très tard … on n a pas pu se révolter… dommage
    J espère que ce monsieur pourras se faire notre porte parole auprès de Mr Laporte et que l on reviendra sur nos changements illimités qui nous permettait de gèrer nos joueurs , leurs fatigues et surtout leurs temps de jeu
    Ce n est déjà pas évident de satisfaire tout le monde si en plus les règles nous mettent des bâtons dans les roues
    On risque de perdre beaucoup de licenciés

  9. Tout à fait d’accord avec ces propos, après 3 dimanche 3 règlements ou 3 applications différentes, un ailier bléssé fini en boitillant sinon on joue à 14, le sport amateur devient dur, les petits clubs devaient être la fédération mais ils ne sont pas consulté.

  10. Tout changement fait peur..Je suis pour conserver la table de marque. En ce qui concerne les changements il faut penser aussi à l’équité sportive : Quand les joueurs sont fatigués ont fait tourner ce n’est pas normal. Il faut maintenir le changement pour les premières lignes. Et pourquoi nos clubs n’ont plus de réserves, parce que la plupart veulent avoir une équipe mais il vaudrait mieux se regrouper car on est en train de tirer notre sport vers le bas. Le niveau est de plus en plus faible. Le top 14 lui aussi se brûlera les ailes car les matches à la télé deviennent fastidieux avec tous ces changements et ces interruptions pour la vidéo, les commandements en Mêlée etc…Moi je suis d’une époque où l’on jouait à XV sans changement mais nous avions une équipe réserve et là on pouvait faire jouer tout le monde. Mais nous nous disons des amateurs mais on copie sur les grands clubs sans parler de l’argent qui circule au niveau des petits clubs. Je sais que beaucoup ne seront pas d’accords mais qu’importe

  11. Belle analyse et tellement vrai.
    Petit club du nord, nous subissons de plein fouet, la perte de nos licenciés.

    Aligner deux équipes, même avec une réserve à 10, relève du défi. Nos entraîneurs de décarcassent pour fidéliser les joueurs chaque dimanche.
    Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre un seul joueur, et cette règle en poussera forcément quelques uns vers la sortie.
    Par votre intermédiaire, j’espère que nous serons entendu.

  12. Ça faisait bien longtemps qu’un première ligne n’avait pas fait 80 mn…..
    On était bien comme on était, et au moins, tout le monde jouait.
    Nous verrons bien leur intelligence à l’adaptation

  13. Je suis totalement solidaire de ces propos, je l’ai déjà dit en ligue, le rugby de série n’a pas été consulté pour ces mesures ..comment va t on expliqué a un joueur (euse) qui physiquement ne tenait pas forcement un match, mais que l’on pouvait faire soufflé,que dorénavant c’est sera difficile parce que limité dans les changements….on va perdre des licenciés…il est ou le rugby pour tous? il faut que le rugby amateur soit solidaire et se fasse entendre…
    présidente LUZECH

  14. Solidaire avec vous. Votre démarche est plus que justifiée. Votre analyse est juste, vous défendez si le rugby et ses valeurs. .. (Le peu qu’il nous reste)
    Un grand merci à vous.
    Jean-Pierre Maury
    Co-Président de l’U. S.THUIR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here