Belascain (1/16e de finale) – Saint-Gaudens fait déborder La Seyne

0

C’est à Armissan dans l’Aude que l’équipe Belascain du Stade Saint-Gaudinois Luchonnais entamait ce dimanche la quête du bouclier national, entrevu de si près l’année dernière (défaite en finale aux tirs aux buts). Cette génération dorée qui prendra en mains, pour la plupart, les destinées de l’équipe fanion descendue en Honneur, a à coeur de réaliser un beau parcours pour leur dernière campagne commune chez les jeunes. (par GT64)

Leur route croisait pour les 16èmes de finale celle de La Seyne, club varois de fédérale 1 et mieux classé au niveau national suite aux matches de poule. En première mi-temps Saint-Gaudens va meubler le score au pied sur 4 pénalités du centre Anthony Castets qui réussira à s’adapter au vent soufflant par rafales violentes. La pause est sifflée sur le score de 12 à 3. L’écart est maigre sachant que le deuxième acte va se dérouler contre le vent. Pourtant, ce sont les Commingeois qui vont prendre le jeu en mains et rapidement concrétiser la domination des avants par un groupé pénétrant démarré aux 40 mètres et qui finira dans l’en-but adverse. Le bouillant 3ème ligne Hillaire concluant le beau travail des “gros”. L’essai ne sera pas transformé mais l’on sent déjà que quelque chose se passe et que le match vient de basculer. Effectivement, cinq minutes plus tard, après une prise en touche magnifique au niveau des 22 adverses, les avants saint-gaudinois emportent tout sur leur passage et amènent Simon Pozzerle marquer un deuxième essai en moins de 10 minutes (22-3). Ca sent bon les huitièmes, surtout que, cinq minutes plus tard, sur un énième ballon gratté par Jean-Baptiste Hillaire, le surpuissant deuxième ligne Anthony Fernandes dit “la rouille” délivre une charge magistrale sur 20 mètres et provoque un ruck au milieu du terrain. La suite est magnifique : le ballon est rapidement libéré pour le demi de mêlée Loïc Crivellari qui sert immédiatement dans le sens du jeu l’arrière Romain Perbost qui transmet sur un pas à Benjamin Forgeois. Celui-ci feinte judicieusement la passe, franchit le premier rideau défensif et décale sur l’extérieur le centre Castets qui malgré le bon plaquage du dernier défenseur, relève le ballon pour l’ailier Matthieu Bach qui file entre les perches. La Seyne vient d’exploser en un quart d’heure, au sens propre comme au figuré car c’est le moment que choisissent les Varois pour déclencher « une générale », rattrapés par leur sulfureuse réputation. S’en suivent quelques minutes affligeantes qui ne méritent pas d’être relatées. L’arbitre, très bon tout au long de la rencontre, prend alors la sage décision d’arrêter le match à la 55° et de donner la victoire aux Saint-gaudinois sur le score de 32 à 3. Toute l’équipe commingeoise est à féliciter pour la qualité du jeu produit et la gestion pleine de sagesse et de maîtrise de cette fin de partie mouvementée. Le chemin est encore long pour rééditer l’exploit de la saison passée mais avec cette équipe, rien n’est impossible.

Réactions 

Christophe Laurent (entraîneur Saint-Gaudens) 
C’était une première mi-temps assez pauvre, hachée par les pénalités. Mais on a quand même maîtrisé notre sujet. Une grave blessure du côté de La Seyne avant la mi-temps a provoqué un gros arrêt de jeu. On a prévenu les garçons, on savait qu’ils allaient revenir avec un excès d’engagement et que si on ne répondait pas présent, on allait se faire emporter. Je dois dire que j’ai été impressionné par la maturité du groupe qui, non seulement n’a pas répondu aux incessantes provocations, mais en plus, a inscrit un essai d’avants sur un groupé pénétrant qui a progressé sur des dizaines de mètres. Et malgré des coups reçus au moment d’aplatir, il est reparti sans broncher, a récupéré un enième ballon au sol pour inscrire un superbe essai qui a assomé la partie. Avec des enchaînements parfaits et du jeu debout, ce à quoi, nous les entraîneurs, nous aspirons mais surtout je le répète une maîtrise par rapport aux événements et au contexte d’une opposition lamentable dans l’état d’esprit. On souhaite aller loin avec cette équipe puisque des joueurs vont monter en séniors. Alors bien sûr on peut perdre, dès le prochain tour, mais il faudra être très fort pour nous battre si on maintient cette mentalité, cette qualité et cet état d’esprit. 

Anthony Castets (centre et buteur Saint-Gaudens) 
C’était un match bizarre avec un fort vent. Le jeu se cantonnait au milieu de terrain avec pas mal de jeu au pied et peu de ballons derrière. On tourne à 12-3 avec le vent favorable en première mais on n’était pas inquiet. On marque d’entrée de seconde mi-temps et ça leur fait mal. Ils prennent un jaune et après ils explosent. Pour le reste, inutile de revenir dessus, c’est dommageable mais ils n’avaient manifestement plus que ces arguments là à faire valoir. Mais c’est bien on a su ne pas répondre à la provocation.

 

Feuille de match 

A Armissan (Aude) – Championnat de France BELASCAIN (-22ans) – 16° de finale 

SAINT-GAUDENS-BOULOGNE 32-3 LA SEYNE-SUR-MER (mi-temps : 12-3) 

Pour Saint-Gaudens : 3 essais de Hillaire, Pozzerle et Bach – 1 transformation et 4 pénalités de Castets 

Pour La Seyne : 1 pénalité 

Composition de Saint-Gaudens : Picot, Rives, Courdil – Clouzet, Coumes (cap.) – Hillaire, Audibet, Forgeois – Crivellari (m) – Marty (o) – Carthéry, Castets, Pelou, Bach – Perbost 
Sur le banc : Pozzerle – Fernandes – Mallet – Bergès – Pascoe – Piquemil – Dupuy 

Entraîneurs : Perin – Morterol – Laurent 

Au prochain tour Saint-Gaudens affrontera le rassemblement Sud Littoral Catalan à Villemoustaussou (11) pour le compte des 1/8e de finale. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here