1/2 finale champ. de France 4ème série – La Palme-Corneihan, il ne pouvait en rester qu’un

1

L’histoire d’une saison est un véritable film, plus ou moins long, plus ou moins bon, mais dont le scénario n’est jamais écrit à l’avance. Corneilhan avait remporté le premier titre de 4ème série sous sa forme occitane, c’était en avril dernier face à… La Palme. On se disait alors que l’histoire serait bien belle si les deux formations pouvaient se retrouver pour un épisode 2, en championnat de France. Et que croyez-vous qu’il arriva ?  La suite a été d’égale qualité que le premier opus, avec le même suspense. On vous raconte le film, sans le “spoiler”, promis… (par Jonah Lomu, photos Bastaro)

La Palme Corenilhan demi finale France 06 19 (5)

Il ne fait aucun doute que dans chaque camp, les retrouvailles étaient attendues, espérées même. Et qu’au soir de leur qualification pour le dernier carré national, tous les esprits, même embrumés par les effluves de quelques verres houblonnés, étaient déjà tournés vers cet appel du 9 juin. C’est donc à Narbonne que tout ce beau monde avait rendez-vous pour en découdre.

Corneilhan ouvrait le bal, et inscrivait deux essais lors d’une première demie-heure maîtrisée. A 17-3, les supporters palmistes se posaient des questions. Qu’ils se rassurent, leurs favoris s’en posent moins. Un essai et une pénalité plus tard, les voilà revenus à 17-13 au moment de rentrer aux vestiaires pour un entracte bienvenu.

La Palme Corenilhan demi finale France 06 19 (9)

De retour d’une pause bienvenue, Alexis Clottes enquillait trois points de plus et permettait à la Palme de recoller à une unité. Ce même Clottes, au rôle principal et toujours aussi remuant, se montre décisif sur le premier essai des siens conclu par Ségovia (17-21). Corneilhan est dans les cordes, mais en champion qu’il est, réagit et reprend même l’avantage sur un troisième essai (non transformé, 22-21). Il reste vingt minutes à jouer. La Palme ne veut pas revivre le même scénario qu’ne avril dernier, et marque à son tour un essai… mais refusé pour un en avant. La chance des Audois venait-elle de passer ? Sans doute, puisque Alexis Clottes, pourtant impeccable dans ses tentatives de pénalité, ratait la cible à deux reprises. Mais à la Palme, un Clottes en cache un autre, aussi le frangin, Thomas arrive à la rescousse pour prendre le but et endosser, peut-être, le costume du héros du jour.

La Palme Corenilhan demi finale France 06 19 (10)

La Palme Corenilhan demi finale France 06 19 (15)

On joue la 77ème minute, tout le monde retient son souffle, même Éole, ce qui, à Narbonne, n’est pas une mince affaire. Le ballon de l’ailier audois s’élève et passe entre les perches. 22-24, Corneilhan va bien sûr tout donner pour remporter ce mano à mano… et obtient sa récompense : une pénalité. A 50m face aux poteaux, vent favorable, les Héraultais pourraient la tenter mais font le choix de la pénal touche. Le ballon est bien capté mais il est ensuite subtilisé par les avants palmistes. Fin du suspense hitchkokien, la palme d’or va à vous savez qui. Mais le grand prix du jury félicite les deux équipes pour ce beau scénario joué à merveille par des acteurs encore bien inspirés, qui n’ont pas fait de la figuration et dont l’état d’esprit est aussi à mentionner (cf réactions plus bas). Au générique de fin, tout le monde mérite donc la citation. Le clap de fin lui, aura lieu à Gaillac, face à Lons, tombeur de Cénac (31-3). Réservez donc vos billets, le film de ce match s’annonce tout aussi palpitant…

Bonus : Selon nos sources, il se murmure que la fête a été aussi belle que longue à la Palme. Et que le restaurant La Pacheyrasso a accueilli le bonheur de tout un club, dont le décor magnifique aurait été propice à entendre une promesse de demande en mariage. Et ça, c’est pas du cinéma…

La Palme Corenilhan demi finale France 06 19 (4)


Réactions

Alain Esquirol, président La Palme : Nous avons eu du mal a rentrer dans ce match, fébriles, fautes de main, pénalisés, en infériorité numérique, nous leur laissons de l’avance que nous comblons un peu juste avant la mi-temps ce qui nous permet de rester dans le match. La deuxième mi-temps est beaucoup plus sérieuse dans tous les domaines. Nous allons pour la première fois en finale nationale, ce groupe mérite d’être là. Maintenant “Y a plus qu’à” comme on dit !

Guillaume BENOIT (Président de Corneilhan) : “Nous sommes bien évidemment sous le coup de la déception à l’issue de ce match. Échouer à 2 petits points d’une finale nationale est plus que râlant, mais c’est le sport et il faut l’accepter ainsi. Certains essaieront certainement de mettre la faute sur telle action ou telle décision, mais au final le meilleur sur ce match l’a emporté, pas d’excuses ni de coupables à désigner. Nous avons assisté à une demie finale de très bon niveau entre deux magnifiques représentants d’Occitanie. Ce coup-ci, le petit village sur la colline est hélas du mauvais côté. Dommage. Une fois la déception passée, je crois qu’il faut tout de même revenir à cette saison juste EXTRAORDINAIRE pour notre club, pour nos dirigeants, pour notre village, pour nos partenaires, pour nos familles et pour nos fidèles supporters. Au final, les tumultes rencontrés tout au long de la saison n’ont fait que forger le caractère de ce groupe qui n’a qu’une hâte, c’est de se retrouver pour revenir encore plus fort la saison prochaine. A présent place aux vacances et à la fête car oui, nous sommes bien les premiers champions d’Occitanie de 4ème série et comptons bien fêter ça encore un bon moment. un Gros M…E à La Palme pour leur finale de ce dimanche, faites honneur Messieurs à notre région et ramenez le “bidule” en terres occitanes.

Jeannot Ferrutgia entraîneur La Palme : Je tiens à féliciter cette belle et grande équipe de Corneilhan pour son parcours cette saison. J’adresse un grand bravo à tous mes joueurs pour leur vaillance et leur courage. Nous avons souffert, mais avec le mental, nous voici en finale, que nous allons aborder avec beaucoup d’espoirs et de détermination. Allez l’EOP ! Amis supporters, venez nombreux !

Fabien Gleyzes, ouvreur et capitaine de la Palme : On fait un très gros match dans l’engagement, tout le monde avait à coeur de ne pas s’arrêter là. Nos avants ont donné leur corps à la science, et derrière on avait du feu dans les jambes. Même si on a été beaucoup pénalisé en première mi-temps, on arrive à rester dans le match, pour finalement prendre le score. On se fait quelques frayeurs avec des pénalités qui auraient pu nous coûter très cher, mais finalement on tient notre revanche. Je voulais remercier tous les joueurs, leur dire que le rêve n’est plus qu’a 80 minutes. Je remercie aussi le staff et les supporters qui encore étaient très nombreux pour venir voir notre petit village. Et merci à vous aussi, RugbyAmateur, de suivre et faire vivre l’histoire des petits villages, ici et dans toute la France On se revoit pour la finale !

 

Merci à Romain (©Bastaro photos) et Claudia pour leur participation active à la réalisation de cet article

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here