Séries : un club ariégeois déclare forfait également

3

Nous nous inquiétions d’un possible forfait supplémentaire, mais pas forcément aussi rapidement. Flagnac (Aveyron), qui vient de jeter l’éponge officiellement avant-hier, est imité moins de 24 heures plus tard par un autre club de 4ème série. Et c’est au tour de l’Ariège cette fois de déplorer la mise en sommeil d’un de ses représentants. Impuissants face à un manque de joueurs constaté depuis trois ans, Castillon vient donc grossir les rangs des plus démunis…

Photo coc castillon
Photo du groupe castillonais 2016-2017

“C’est la larme à l’œil et le cœur gros que je viens vous confirmer le Forfait Général de l’équipe senior du CO Castillonnais en 4ème Série Poule 2 pour la saison 2017/2018. Après 2 années de galère et malgré tous les efforts déployés par un noyau dur de joueurs et de dirigeants, il a fallu se rendre à l’évidence et prendre cette décision ô combien difficile. Pour autant,le club n’est pas en sommeil et va continuer à vivre grâce aux licences du comité directeur et de l’école de rugby, maintenant ainsi des braises qui, nous l’espérons, pourront être réactivées la saison prochaine. Bien cordialement à tous. Ce n’est qu’un au revoir…”

C’est en ces termes que Jean-Louis SENTENAC, trésorier du COC a informé par courrier le Comité Midi-Pyrénées hier après-midi. Damien Souqué, le président, nous en explique les raisons, non sans peine : “On s’est réunis vendredi soir et on s’est regardés entre quatre yeux. On galère depuis deux ou trois ans. L’an dernier, on avait commencé à trente joueurs, mais dès qu’il y a eu des blessés ou des absences, ça devenait rapidement compliqué, on a joué à 15 parfois. Des nouveaux joueurs devaient nous rejoindre, mais ça ne s’est pas fait. Là, on allait débuter la saison à 22…Il a donc fallu se résoudre à prendre une décision, radicale, difficile, mais collective, entre joueurs et dirigeants”. 

Un genou à terre, mais pas les deux (photo club)

Au club depuis huit ans déjà, Damien Souqué ne cachait pas son immense déception : “J’avais le coeur lourd vendredi soir, c’est sûr oui. On aurait pu repartir, mais avec 22 gars, même si c’est un noyau dur, et que l’on pouvait compter sur eux, on aurait galéré aux entraînements et en match. Or, le but, c’est de s’amuser à ce niveau. Là, cela n’aurait pas été le cas. Ce club a trente ans, on a tout essayé pour le maintenir…sauf de le mettre en sommeil. Donc peut être que c’est un mal pour un bien, un électrochoc qui nous permettra de nous relancer la saison prochaine. C’est notre objectif. D’autres clubs en sont passés par là avant nous, avant de se relever, donc on verra bien.”

Le co-président s’est fendu d’un message tardif avant hier soir, aussi mobilisateur que touchant, à l’attention de tous les joueurs et dirigeants :  “C’est le coeur gros que je pars me coucher. Huit ans de rire, de tristesse, de conneries, d’engueulades, de rigolade, de partage, de chansons et de larmes aussi. Des personnes extraordinaires, qui ont des valeurs, avec qui des liens indestructibles se sont créés. une page se tourne mais le livre n’est pas fermé. Tout simplement merci à tous !”

Nous ne pouvons que souhaiter retrouver Castillon dès la saison prochaine, à qui nous souhaitons bon courage. Ce que les Couserannais ont à revendre, assurément. Ils l’ont prouvé maintes fois sur le pré, en ayant un genou à terre, mais pas les deux…

3 Commentaires

  1. Et si les licenciés de Castillon sont prêts à porter leurs maillots, le Kercorb est prêt à se déplacer ou à recevoir pour un match amical ou un entrainement dirigé….

  2. Vous pouvez ajouter le RCMR, Roquemaure 30, qui ne présente pas d’équipe sénior en 4ème série territoriale Provence pour les mêmes raisons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here