Séries : forfaits illimités ?

0

Il faut croire que la trêve hivernale n’a pas suffi à se refaire une santé pour certaines équipes à court d’effectif. Après seulement une journée de reprise en 2017, la deuxième a en effet été marquée par plusieurs forfaits… 

Il arrive malheureusement assez souvent que des équipes réserves fassent les frais d’un manque d’effectif. Ce fut le cas pour Carmaux, qui a dû déclarer forfait face à l’équipe 2 de Portet dimanche. D’autres équipes réserves en flux tendu, se sont déplacées à 12 joueurs, mais ont évité la sanction administrative.

Mais le manque d’effectif se fait ressentir aussi en équipes premières visiblement. De là à opter pour un forfait, c’est assez rare. On a certes vu Auterive (Honneur), en fin d’année 2016,  contraint de ne pas se déplacer par manque de joueurs (alors que le club avait déjà déclaré forfait général en réserve, tout comme Luzech en PH d’ailleurs), mais cela ressemblait à un cas isolé. Bonnac aussi, s’était dispensé de déplacement en début de saison, puis d’une réception en décembre, en 2ème série. Grisolles maintenu en 3ème série contre son gré, fleurte avec les trois forfaits éliminatoires, suite à ces deux absences consécutives, toujours en décembre.

Au coeur de cet hiver rude et froid donc, dimanche dernier, quatre forfaits sont venus se rajouter à cette longue liste. Et ce, en équipes Une ! Et sur une seule journée. Ce fut le cas pour Castillon et Lherm-St Clar, en 4ème série.

A tous ceux qui avanceraient qu’à ce niveau, ce n’est pas si étonnant, Puylaurens et l’Honor de Cos, pourtant en première série, n’ont pas été en mesure non plus d’aligner 22 joueurs (ou un peu moins) sur une feuille de match…un 15 janvier. Inquiétant pour le reste de la saison ? Peut être. Révélateur ? Sûrement. Les blessés et les grippés ne doivent pas cacher que les clubs de séries ont de plus en plus de mal à bâtir deux équipes avec un nombre de joueurs suffisant pour traverser une saison complète…

aviron castrais usam frantz
En décembre dernier, l’Honor de Cos (en noir) avait défendu ses chances à Castres contre l’Aviron. Hier, le club tarn-et-garonnais ne s’est pas déplacé à Villefranche de Rouergue (photo Frantz Meyers)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here