Saint Sulpice-la-Pointe : “Kojak” se remet petit à petit

0

Grande peur dans les rangs de Saint-Sulpice-la-Pointe dimanche 12 février, lorsque le soigneur Serge Cosandey dit Kojak, s’est effondré dans les tribunes du stade de Bazas pendant la rencontre des équipes réserves. Il a dû être transporté par les pompiers à l’hôpital de Langon où il est resté une nuit en observation après des examens d’usage… (par Herminator)

kojak (2)
Kojak pouce levé et avec le sourire, le RCS espère revoir cette image très vite (photo Serge Cartou)

C’est le secrétaire général du RCS, Bernard Soulet, témoin, qui nous nous a remonté cette désagréable information : “Kojak a été malade toute la nuit précédente, il est arrivé au départ du bus, blanc comme un linge, nous ne voulions pas le prendre avec nous, mais il a tellement le club chevillé au cœur et au corps, qu’il a absolument tenu à nous accompagner. Lors du repas du midi avec les joueurs, il a été incapable d’absorber une quelconque nourriture, se contentant d’un verre d’eau et d’un cachet. Pendant le match des équipes réserves, il faisait un vent glacial, et il s’est écroulé”.

Présent lui aussi, le président saint-sulpicien Thierry Tonon a eu “très peur” selon son propre aveu, il tenait à saluer un bénévole “comme on n’en fait plus, qui est au club depuis plusieurs saisons pour s’occuper de la logistique aux entraînements et les jours de matchs”.

Serge est resté en observation à l’hôpital de Langon plusieurs jours avant d’être transféré à celui de Lavaur. Le diagnostic a révélé une rupture d’anévrisme, autant dire que les conséquences auraient pu être bien pires. Kojak se remet en douceur, et a donc suivi de loin la victoire de son équipe préférée ce dimanche, qui lui dédie à cette victoire, comme nous l’a souligné Damien Auriac, joueur du RCS : “c’est la moindre des choses de penser à quelqu’un qui ne pense qu’aux autres, sans rien attendre en retour. Ces deux victoires d’hier sont pour lui”. De quoi redonner du baume au coeur au bénévole au grand coeur.

Nous souhaitons un bon repos et un bon rétablissement à Kojak.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here