Retraite : l’heure de raccrocher pour Jérôme, et tant d’autres

0

La fin de saison est synonyme aussi de fin de carrière pour certains. Cet ultime match, disputé lors de la saison régulière, ou lors des matchs couperets des phases finales. Le coeur serré, les souvenirs qui remontent à la surface, et les copains qui vous rendent hommage…

Parmi tous ces néo retraités de cette première vie, il y a Jérôme Raoul, à Labruguière (81), un parmi tant d’autres, aussi anonyme pour le grand public, qu’incontournable pour son club, c’est dire. Il sera dans la lumière quelques instants grâce à cet article, comme d’autres le mériteraient aussi bien sûr (mais on ne peut pas tous vous citer), et il repensera sûrement à froid, tout son parcours depuis son enfance jusqu’à ce dernier dimanche où il aura pris le sac, avant de le vider, et le reposer définitivement, voire la cacher. Alors oui, il ne termine pas sur un titre, il clôture même sur une défaite, lourde qui plus est, mais l’essentiel n’est pas là.

On se souvient de la première fois… et de la dernière aussi

Le plus important, et notamment pour ses copains, c’est de lui rendre hommage, et de lui laisser le soin de s’exprimer dans nos colonnes, comme il l’a fait tant de fois comme capitaine avant, pendant et après tous ces matchs qui ont jalonné tant de saisons : “L’objectif est atteint par le club, à savoir la montée en 3ème série. Après avoir fait partie de ce très beau groupe de copains, je tire ma révérence oui. Les quelques blessures et l’envie de passer plus de temps en famille sont également des facteurs déterminants. Je suis heureux d’avoir pu vivre ça avec Labruguière et je resterai présent de l’autre côté de la main courante.” Nul doute que beaucoup se reconnaîtront à travers ces quelques mots, alors bonne retraite sportive à Jérôme, à tous ceux qui, comme lui, ont pris cette décision, pas simple au demeurant, et à tous ceux qui dans les semaines à venir, vivront cette émotion toujours particulière, de la dernière. Car si on se souvient tous de notre première fois, vous verrez, on se souvient aussi de la dernière. Avec encore plus d’émotions parfois. C’était dimanche dernier, une éternité déjà…

55939764_316814359034443_950059268524998656_n
Jérôme Raoul porté en triomphe. Quelques secondes de reconnaissances pour des années de passion

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here