Report de match : suspicion de staphylocoque, l’USC Pouyastruc mis en quarantaine

0

« Sur la base du principe de précaution, les présidents de l’USCP ont alerté la Ligue Occitanie vendredi matin au sujet d’une suspicion d’infection à contamination inter humaine. Une douzaine de joueurs séniors étant concernés. Dans l’attente des premiers résultats, des prélèvements supplémentaires sur les joueurs mais aussi sur les installations sportives vont être réalisés dans les prochains jours. Compte tenu de cette situation jugée grave et après avis médical validé par le médecin de la Ligue, la décision a été prise par la Commission des épreuves de reporter les matches programmés ce week end et de suivre l’évolution pour les week end à venir. » Tel était diffusé le communiqué officiel du club de Pouyastruc (65), évoluant en Honneur Occitanie. Nous avons demandé à Guy Lamarque, co-président, de nous donner plus de détails sur la situation, et les dernières nouvelles à propos des joueurs concernés…

72560567_169698740817446_5938904292407640064_o
Les joueurs de Pouyastruc n’ont plus accès au stade Jean Azpiroz, mis en quarantaine (photo club)

Président, pouvez-vous nous expliquer ce qu’il se passe à Pouyastruc ?
Guy Lamarque (co-président) : « Tout d’abord, il est bon et important de préciser que lorsque nous parlons d’une infection cutanée avec contamination, on pense à un staphylocoque. C’est une suspicion à l’heure où je vous parle. Plusieurs joueurs sont concernés, une dizaine en séniors, plus un cadet. Un lien est établi au niveau des séniors qui ont le même germe, pour le cadet on ne sait pas encore, on attend les derniers examens. Même si l’on peut imaginer qu’il s’agit du même germe. Cela voudrait dire qu’il y a une bactérie dans nos vestiaires, chez nous, ou ramenée d’ailleurs.

Vous ne connaissez donc pas l’origine de cette infection ?
Ce genre de germe peut rester en sommeil très longtemps et se déclarer subitement. Donc, pour répondre à votre question, non, nous ne pouvons pas en déterminer l’origine avec précision. Cela peut dater de notre premier match amical au mois d’août à un match plus récent. C’est pourquoi, nous avons prévenu tous les clubs contre qui nous avons joué jusqu’à présent, pour qu’ils sensibilisent leurs propres joueurs et aviser en fonction. Nous avons des retours négatifs à ce jour, tant mieux.

« Toutes les mesures de précaution à prendre sont en cours depuis la semaine dernière. »

Qu’est-ce qui est fait pour endiguer la propagation de cette infection ?
Je souligne ici le fait qu’il n’y a pas de raison de dramatiser. Ce sont des choses qui arrivent, il faut juste éviter de propager en effet, comme certaines infos lues ici ou là d’ailleurs, et se montrer réactif pour traiter. C’est ce que nous avons fait. Toutes les mesures de précaution à prendre sont en cours depuis la semaine dernière. Tous les joueurs contaminés sont passés par l’hôpital de Tarbes, qui va les revoir pour s’assurer que tout va bien. Les autres restent sous « surveillance ». Par ailleurs, nous allons devoir désinfecter méticuleusement les vestiaires, sanitaires et tout autre espace du stade, qui est en quarantaine. Je précise également que nous sommes suivis par le médecin de la Ligue dans ce dossier, et par l’ARS (Agence Régionale de la Santé).

Quel message peut-on envoyer aux équipes que vous avez rencontrées ?
Tout simplement qu’en cas de fièvre ou toute autre suspicion de maladie, d’aller consulter.

Et concernant vos prochains matchs ?
On a demandé logiquement à reporter ceux du weekend dernier, pour les séniors et toute l’école de rugby, nos entraînements ont été annulé aussi bien sûr. Et s’il faut reporter une autre rencontre, on le fera sans hésiter au nom du principe de précaution. Nous serons fixés d’ici la fin de semaine.

stade jean azpiroz
Les portes du stade Jean Azpiroz restent fermées jusqu’à nouvel ordre (photo club)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here