Promus en Fédérale 2 – Oursbelille Bordères, de grandes espérances

0

Suite de notre tour d’horizon des promus de Fédérale 2, avec l’Oursbelille-Bordères RC, qui évolue en poule 5… (Par Marco Matabiau)

En début de saison dernière, Bernard Gaillanou avait été on ne peut plus clair, se qualifier pour les phases finales. Sans plus, mais pas moins. Le président de l’OBRC revient sur un exercice 2021/2022 finalement complètement fou : « On est allés au-delà de nos espérances oui. Aujourd’hui, on est en Fédérale 2, et le plus dur reste à faire. C’est le résultat d’un long travail, l’aboutissement du projet de tout un club. »

En effet, l’OBRC n’a pas chômé depuis 2014 et le sacre national de première série (5 ou 6 membres du groupe figurent encore dans l’effectif actuel). Sont depuis venus compléter la vitrine à trophées le titre de champion d’Armagnac-Bigorre Honneur (le dernier de l’histoire) obtenu face à Argelès-Gazost (2017/ 2018) et le titre d’Occitanie, toujours en Honneur (le premier de l’histoire) face à L’Isle-en-Dodon la saison suivante. Bernard Gaillanou exprime tout de même quelques regrets quant à la fin de saison passée : « On perd le troisième ligne Belardi (tendon d’Achille) et l’arrière Belin (croisés) en fin de phase régulière contre Argelès-Gazost, puis l’ouvreur Anel se fracture la main deux jours avant de jouer la Salanque, contre qui on a été en-dessous de tout. » Ce qui n’a pas empêché le groupe de copains de se marquer au fer rouge cette superbe aventure humaine, au propre comme au figuré (voir article).

DSC_0381
Belle prise en touche, mais difficile retour sur terre face à Salanque Côte Radieuse lors du quart de finale de F3 disputé à Muret (Photo Jeff Granal).

A l’orée de cette nouvelle aventure, le groupe sera donc certainement revanchard. Le pilier Soules et le deuxième ligne Pène mettent certes un terme à leur carrière, alors que le talonneur Montagudo et le trois-quart centre Ebel filent vers l’entente Bazet-Andrest. Le club a ainsi effectué un recrutement qualitatif. Le pilier Palacio arrive de Bagnères. Il sera accompagné de l’arrière Carassus. Toujours derrière, en provenance des Espoirs du Stado Tarbais, le trois-quart centre Bégué et le polyvalent Desmarre. De quoi se préparer au mieux pour les rudes affrontements de la poule 5, dans laquelle l’OBRC retrouvera le Grenade Sports et l’USEP,  déjà côtoyés dans la poule 10 de Fédérale 3 la saison passée, mais aussi des habitués de ce niveau de compétition avec Morlàas, Lourdes, Rieumes, Saint-Girons ou encore Coarraze-Nay, ce qui fait dire au président Gaillanou : « On sait vers quoi on s’achemine. Il n’y aura aucun match facile la saison prochaine. Le but sera bien entendu de nous maintenir à cet échelon, ce sera déjà très bien. »

Le match inaugural a donné entière satisfaction : une victoire nette contre Morlaas (27-9) assortie d’un bonus offensif. Les hommes du duo Romo-Lerbey ne pouvaient rêver de meilleurs débuts en fédérale 2. Le déplacement à Pont-Long avait valeur de test grandeur nature. La défaite chez un prétendant aux première places (42-30) a permis de constater que les avants avaient du répondant, et que l’arsenal offensif permettait d’inscrire 4 essais à l’extérieur. Reste encore quelques réglages à faire, pour démontrer qu’il faudra compter avec le Noir et Blanc. Nouveau test ce dimanche avec la réception de l’USEP, champion de France de fédérale 3 en juin dernier. Les supporters des deux camps s’en lèchent les babines à l’avance. Sans le moindre rapport avec le repas d’avant match à 15€, vin non compris !

IMG_0113
Oursbelille Bordères retrouvera sur son chemin le Grenade Sports (Photo Alain Montségur).

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here