Promotion Honneur – Saint-Orens passe entre les gouttes face au TLA

0

Pour ce match, noyé sous la pluie et un ciel bas, il ne fallait pas s’attendre à voir du grand rugby entre deux équipes aux parcours différents. Saint Orens, passé par les barrages (victoire à Foix) après une sixième place et une saison compliquée, et le TLA, auteur d’une saison très honorable avec une deuxième place. Mais lorsque les phases finales arrivent les compteurs sont remis à zéro… (par Beud Spencer)…

Saint orens Tla 04 18 domy gonzalez (4)
Saint-Orens à l’attaque (photo D. Gonzalez)

Dans cette rencontre entre deux équipes au jeu assez proche, c’est Saint-Orens qui va dégainer en premier. A la 12′, Aguilar passe une pénalité (3-0). Le TLA est pénalisé dans un ruck. Le jeu est très haché du fait de nombreuses fautes de mains. Les Saint-Orennais posent beaucoup de problèmes à leurs adversaires car ils sont plus agressifs. Défensivement, ils récupèrent beaucoup de ballons. Pourtant, contre le cours du jeu et pour sa première incursion dans le camp adverse, le TLA va récupérer une pénalité que va convertir Nogues (36′, 3-3). Toulouse Lalande commet beaucoup de fautes de mains (9 ballons tombés, 6 ballons arrachés): il est bien entendu très difficile d’attaquer dans ces conditions, mais le score de parité à la pause peut être considéré comme un signe encourageant.

Saint orens Tla 04 18 domy gonzalez (5)
Le jeu au pied, une arme aux conséquences importants en seconde période

Saint-Orens réaliste…

Confirmation au retour des vestiaires, avec d’autres intentions côté TLA. Mais quand le sort s’acharne sur une équipe, il est difficile de faire face. Pour preuve, cet essai « casquette » encaissé par les Toulousains. Alors en attaque, ils font tomber le ballon, poussé au pied par  le centre de Saint Orens. L’ailier du TLA glisse a la réception, le ballon reste sur le terrain. Nouveau coup de pied à suivre, l’arrière du TLA cafouille aussi, et Cazaux (Saint Orens) prend le cuir pour aplatir (8-3, 50′). Action similaire à la 53′: ballon gratté par les avants de Saint Orens, chandelle sur l’ailier du TLA qui laisse rebondir, Dupont récupère le ballon pour aller marquer (13-3). Les joueurs du TLA viennent de prendre un gros coup derrière la tête. Ils continuent d’ailleurs à bafouiller leur rugby avec un grand nombre de ballons tombés ou arrachés.  Les Rouge et noirs sont agressifs en défense mais proposent aussi de belles séquences en attque, commettant très peu de fautes de mains. Le TLA réduira tout de même le score sur une pénalité de Nogues (13-6, 61′), mais plus rien ne sera marqué.

Au terme d’un match plutôt maîtrisé, Saint-Orens continue sa route, après avoir connu des moments difficiles dans la saison, notamment la perte d’Alexandre et l’arrêt de Christian Rolland pour cause de maladie. Ce qui expliquait sûrement les larmes de joie aperçues sur les joues de Michel Minvielle, le président emblématique, forcément heureux. Pour sa part, le TLA trébuche au terme d’un match dans lequel peu de joueurs ont évolué à leur réel niveau. Les Toulousains peuvent avoir des regrets d’être passés à côté, mais pas d’avoir perdu cette rencontre, revenue à l’équipe qui en voulait le plus…

Saint orens Tla 04 18 domy gonzalez (2)
TLA sur le reculoir, est passé à côté de son match (photo D. Gonzalez)

  Les réactions:

Christophe Basset (entraîneur ST Orens): « Le TLA est passé à côté de son match. Il fallait compenser notre manque de physique par l’envie et l’agressivité. Nous avons vécu des choses difficiles cette saison. Je dédie d’ailleurs ces phases finales à Alexandre et à Christian Rolland. Nous avons un groupe qui vit très bien, tant sur le terrain et qu’en dehors.Il faut continuer ! »         

Ben Jullie (capitaine Saint Orens): « Après une saison compliquée, il fallait  très bien se comporter dans les phases finales. Nous avons un bon groupe, maintenant ce qu’il nous arrive ce n’est que du bonheur. Prendre Lézat en demie ? C’est une grande joie. »               

Pierre Dupont (entraîneur TLA): « Nous avons fait trop de fautes individuelles, la seule satisfaction est la touche. Sinon, ils ont été bien meilleurs que nous, ils méritent la qualification, nous n’avons pas trouvé la faille. » 


Les compositions :

Saint Orens : Chaumet, Gonzalez, Etchebarne, Delrieu, Pelfort, Chauvet, Murard, Jullie, Dupont, Aguilar, Molet, Cauquil, Cazaux, Petton, Orriere, Sisquet, Dubes, Vicente, Filiquier, Jean, Grison, Ramos

TLA : Mounier, Inaud, Andre, Muller, Mandet, Saule, Andre, Albert, Clair, Burgues, Beuste, Bedos, Carsi, Darcel, Nogues, Joseph, Mesplie, Phebidias, Roques, Crouzel

Saint orens Tla 04 18 domy gonzalez (1)
Après Foix, Saint O accroche TLA à son palmarès de l’année (photo D. Gonzalez)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here