Promotion Honneur – Saint-Lary – Louey-Marquisat, objectif reconquête

0

Match à enjeu différent pour deux équipes haut-pyrénéennes qui doutent pour plusieurs raisons. Louey-Marquisat tout d’abord, dernier du classement, qui vit une saison galère, mais s’accroche à chaque sortie, avec beaucoup de coeur. Une équipe qui mérite pas vraiment cette place vu ce qu’elle propose en terme de jeu, mais n’arrive pas à basculer dans la spirale positive. Saint Lary ensuite, avec une 8ème place au général, provisoire, avec trois matchs de retard au compteur cause covid. Les gars de la Vallée d’Aure ont besoin de points bien sûr, mais surtout de retrouver un groupe qui s’est dispersé avec ces matchs reportés et ce championnat à trous. Cette rencontre semblait plus équilibrée que ce que le classement laissait croire… (par GR Vin)

Arnaud présent au pied et à la main
Arnaud présent au pied et à la main

Dès l’entame du match, on s’aperçoit vite que les deux formations ont des intentions, assez faciles à décrypter. Du côté de Louey concentre d’abord le jeu devant, autour de son capitaine N°8 Dejardin. En face, pas d’hésitations avec là aussi le capitaine Duffart en 10, qui oublie le pied et accélère tous les ballons. Ce début de match est agréable à suivre, avec beaucoup de qualité technique et une bonne circulation de balle. Les visiteurs ouvrent le score sur pénalité, mais perdent leur ouvreur qui se blesse rapidement. Arnaud, buteur du COS, rétabli l’équilibre rapidement sur un hors-jeu de ligne (3-3). Chaque buteur aura ensuite l’occasion de prendre l’avantage mais les poteaux en décideront autrement. Dans ce contexte de jeu au large, l’excellent arrière de Saint-Lary, Moragas, met le feu sur chaque ballon touché. Une première fois petit côté, il décale Goube qui ne parvient pas à se défaire des derniers défenseurs. Partie remise, dans la foulée, ballon écarté et cette fois Moragas bat trois défenseurs et ne laisse à personne le soin d’aller marquer. Du bord de touche, Arnaud transforme (10-3). Appliqué, Louey ne veut pas subir, gagne les ballons dans le combat, met son jeu direct en place et provoque les fautes d’une défense qui subit. Par deux fois le buteur Fabre réduit le score juste avant la mi-temps (10-9).

Moragas relance encore et toujours
Moragas à la relance, encore et toujours

Saint-Lary accélère…

Louey a regagné les vestiaires, tandis que St Lary est resté au soleil, sur le pré. On ne sait pas s’il faut y accorder une quelconque importance, mais les évènements sont là. Louey est pris de vitesse sur la première action des locaux, Duffart fidèle à son jeu, s’engage dans la défense, ressort pour Arnaud, et l’inévitable Moragas laisse tout le monde sur place pour conclure une superbe action. Arnaud transforme (17-9). Toujours sous l’impulsion de son capitaine, le COS va faire la différence : Delarue, l’expérimenté N°9, en mode ministre de l’Intérieur, vient concrétiser l’échappée de son capitaine. On passe à 24-9 et on ne joue que depuis 9 minutes en seconde période.

IMG_0085
Delarue en bon 9….

Saint Lary semble avoir pris le dessus sur une équipe bousculée mais qui va resserrer les rangs. Louey va profiter du relâchement local, mais malgré de louables efforts, aura du mal à se défaire de défenseurs acharnés, à l’image de Caumont, toujours aussi précieux dans ce domaine. Il faudra attendre deux pénalités et deux pénal touche assorties d’un carton blanc pour que collectivement les visiteurs passent la ligne pour revenir au score (24-16). Saint Lary qui subit depuis un moment va reprendre les choses en mains. Duffart à 20m de l’en-but joue une pénalité à la main et malgré trois défenseurs, parviendra à étendre le bras pour marquer entre les poteaux (31-16). Il reste 5 minutes à jouer, le COS a le bonus en poche, mais c’est Louey qui aura le dernier mot suite à une belle action avants- trois quarts, qui voit Micheletti marquer en bout de ligne.

Saint Lary peut être satisfait de sa prestation mais regrettera d’avoir laissé un point en route. Avec ses deux matchs en retard et les péréquations à venir, tous les espoirs sont permis pour se qualifier. La double confrontation contre Vic Bigorre, devant pour un point et un match en moins) sera décisive pour l’attribution des places qualificatives. Louey-Marquisat, de son côté, reste visser à la dernière place, ce qui paraît incroyable au vu de sa prestation. La deuxième sortie des vestiaires s’est mal passée, mais les entraîneurs pourront travailler sur les cotés positifs de cette rencontre, somme toute encourageante pour l’avenir.

Les avants ont aussi bien travaillé
Les avants ont aussi bien travaillé, des deux côtés

Les joueurs : Au COS la charnière très expérimentée Duffart Delarue maîtrise parfaitement les choses. Moragas à l’arrière fait figure d’extra-terrestre. Arnaud, Caumont, Loste Fournié ont été très en vue. A Louey Marquisat : Dejardin le capitaine, Aché, Luby, Fabre et Micheletti méritent la citation.


Les réactions

Guillaume Verdoux, co-entraîneur Louey-Marquisat : On tient bien en première mi-temps mais on ne score pas. On reste dans les vestiaires ensuite, en 10mn on prend deux essais. C’est ce qui nous manque à la fin, on s’accroche on revient, mais l’écart est trop grand. Voila, on se retrouve dernier de poule. On accroche toutes les grosses équipes mais on n’arrive pas à gagner et ça nous manque. On venait ici pour se refaire et garder nos chances pourtant…

Guilllaume Verdoux
A l’eau Guilllaume Verdoux

Sébastien Colomes, co-entraîneur CO Saint-Lary : C’est dommage de laisser le point de bonus à la fin. Mais si on regarde bien, on revient de loin et prendre les 4 points c’est déjà ça. On est content des gars, l’investissement était bon, c’était très important car on a passé des moments de doute avec des matchs annulés. Du coup, pour les entrainements c’est compliqué aussi. On a un groupe de qualité avec des gars d’expérience et des jeunes. On peut légitimement espérer se qualifier car on a trois matchs de retard. Franchement le groupe est de qualité, et ça vit bien.

Sébastien Colomes
Sébastien Colomes satisfait après une période tronquée

Pierre Duffard, capitaine COS : On avait besoin à tout prix de gagner ce match et on l’a bien fait. On fait un bon début mais ensuite on baisse un peu d’intensité. L’équipe en face ne se déplace pas trop, mais nous a posé des problèmes. On repart fort et on marque trois essais, c’est dommage de laisser en chemin le bonus. On avait besoin de gagner je le répète. De par la crise et les matchs annulés, en fond de vallée si on perd des gars, c’est vite compliqué. On a des blessés en plus, donc avec cette victoire, ça va re-booster le groupe.

Duffart cherche le soutien
Duffart cherche le soutien

Thibaut Dejardin, capitaine Louey-Marquisat : On fait une belle première mi-temps, on est vaillants, accrocheurs. On colle bien au score, c’est vraiment pas mal. Ensuite, on fait une entame de 2ème mi-temps catastrophique, on prend beaucoup de points en 10 mn. On paye cher ces 10mn d’errance même si on revient bien sur la fin avec une bonne mentalité. Mais on ne peut pas se permettre d’avoir ces temps faibles qui nous coutent très cher. Le constat est un peu dur, on est une équipe en manque de confiance. On a su redresser la tête, ça va nous servir pour continuer à travailler et espérer des jours meilleurs.

Dejardin capitainel
Dejardin capitaine montre le chemin de jours meilleurs

Feuille de match

Saint Lary – Louey Marquisat : 31-21 (Mi-temps :10-9)

Arbitre : Mespledes Adrien – Spectateurs : 200 environ

Vainqueurs : 4 E Moragas (21, 42) Delarue (49) Duffard (71) 4T Arnaud (21,42,49) Moragas (71) 1P Arnaud (10) Carton blanc : Fraysse (61)

Vaincus :2 E Collectif (61) Micheletti (76) 1T Fabre (61) 2P Fabre (6, 40+3) Carton blanc : Luby (31)

Evolution du score : 0-3, 3-3, 10-3, 10-6, 10-9 / 17-9, 24-9, 24-16, 31-16, 31-21.

Saint Lary :Moragas, , Goube, Labarthe, Arnaud, Tollis, (o) Duffard (cap), (m) Delarue, Carrot, Caumont, Escalona, Loste H, Ozun, Bouton, Cascarra A,

Sur le banc : Silva, Loste E., Fraysse, Fournie, Cazcarra, Sarrat, Bat.

Entraineurs :Urcelay, Colomes.

Louey Marquisat : Tapie, Micheletti, Hernandez, Fabre, Soulier, (o) Dumers, (m) Lonca, Dejardin, Maytre, Luby, Jouanolou, Igau, Dhugues, Ache, Lapeyre.

Sur le banc : Martinez, Toffoli, Bourda, Jumere, Boueyguet, Rouzil, Coste.

Entraîneurs : Verdoux, Mounic

Duffart Soulier pour le gain du ballon,
Duel Duffart – Soulier pour le gain du ballon. Les deux équipes ont régalé par leur envie

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here