PH – Verfeil-TLA, un point d’écart et…un final des plus confus

2

Match à gros enjeu ce dimanche au Stade Gabriel-Dandrieu de Verfeil. En effet, dans une poule largement dominée par Lauzerte où une victoire peut vous faire entrevoir une qualification et une défaite vous mettre face au spectre de la relégation, l’Union Sportive Verfeilloise (6ème, 30 points), qui restait sur trois beaux succès à domicile, recevait Toulouse Lalande Aucamville (8ème, 28 points), pour sa part auteur de trois victoires sur les quatre derniers matchs. Un derby du nord-est toulousain qui s’annonçait donc capital et explosif, d’autant que les Verfeillois avaient probablement encore à l’esprit le sévère 34-3 concédé au match aller… (Par Marco Matabiau)

usv_lalande05
Éclaircies dans le jeu verfeillois en première période (photo Emmanuel Vaksmann).

Un vent violent était l’invité surprise de ce début de match, et ce sont les visiteurs du TLA qui allaient en bénéficier en première période. Du coup, Verfeil essayait de tenir le ballon et d’enchaîner autour des points de rencontre par ses avants. C’est néanmoins l’ouvreur et capitaine des locaux Allières qui trouvait la première brèche (2è) mais son coup de pied à suivre trouvait les bras de l’arrière Nogues qui gratifiait le public d’une belle relance côté gauche. Le match était bien lancé. Lalande réagissait et obtenait une pénalité que le même Nogues, promu buteur en l’absence de l’artilleur habituel Accorsi (touché au tendon), transformait (3-0,6ème). Le buteur visiteur ratait deux pénalités pourtant réalisables dans les minutes suivantes, ce qui semblait booster les Verfeillois qui remettaient la main sur le ballon et continuaient d’enchaîner au près. Le vent toujours aussi violent, rendant très délicate toute tentative de passe un peu longue.

A la 20è, Imacht, le pilier de Lalande, écopait d’un carton jaune suite à un accrochage. Dans la foulée, les locaux continuaient d’insister autour des regroupements, notamment par Possamai et Vergely, et voyaient leur travail de sape récompensé d’un essai de pénalité. Allières transformait (7-3, 24ème). Trois minutes suffisaient pourtant aux joueurs d’Abde Meskiti et de Ludovic Dujarry pour recoller au score sur une nouvelle pénalité de Nogues (7-6, 27è). A la 31è, l’arrière buteur ne se faisait pas prier pour redonner l’avantage aux rouge et bleu (9 -7). Une avance que les visiteurs n’allaient conserver que quelques courts instants. A la 35è, suite à une pénal touche, Verfeil organisait un maul porté et emportait le pack adverse sur plus de 20 mètres : 12-9 pour les locaux, score à la pause.

Un final des plus confus…

usv_lalande02
Duel de gros en seconde mi-temps (Photo Emmanuel Vaksmann)

Une pluie fine et glaciale faisait son apparition après la pause citrons. Verfeil, désormais adossé au vent, profitait d’entrée de cet avantage et investissait le camp du TLA grâce au jeu au pied d’Allières. La sortie du troisième ligne Alibert sur blessure poussait cependant les Verfeillois à réorganiser leur paquet d’avants: Garrigues entrait au talonnage et Plautard glissait en huit. A la 50è, suite à un nouvel accrochage, M. Gimat, l’arbitre de la rencontre, voyait rouge à l’encontre du pilier visiteur Imacht, déjà averti en première période. Les locaux accentuaient alors leur emprise et optaient pour des choix de jeu ambitieux : ils ne tentaient pas une pénalité dix mètres face aux barres et préféraient se constituer, à nouveau, en maul porté, espérant profiter de leur supériorité numérique. Pari payant puisque la cocotte verfeilloise emportait tout sur son passage et finissait derrière la ligne (17-9, 52ème).

On pensait le TLA démoralisé par cet enchanement, mais bien au contraire, c’est le moment que les rouge et bleu choisissaient pour mener à terme une des plus belles actions de ce match. Roucou, toujours aussi actif et précieux, relançait un jeu au pied approximatif des Verfeillois, le ballon circulait de mains en mains, arrivait jusqu’à Albert, qui prenait l’intervalle. Après s’être engouffré dans la défense, il servait à son intérieur l’ouvreur Loubrieu qui, d’une passe aveugle, envoyait Cruzel entre les barres. Nogues transformait et ramenait les siens à un tout petit point (17-16, 55è). Lalande faisait désormais feu de tout bois autour du duo Roucou – Loubrieu mais la défense verfeilloise s’arcboutait et tenait bon. Face au vent, Nogues tentait une nouvelle pénalité, mais le ballon heurtait le poteau (60è).

On se préparait à vivre une fin de match haletante quand, de façon assez inexplicable, M. Gimat, pourtant auteur jusque-là d’une bonne prestation, au plus près des actions, des points chauds et des zones d’affrontement, mettait un terme à la rencontre…alors que de l’avis des divers protagonistes des deux camps, il restait entre cinq et sept minutes à disputer, sans compter les arrêts de jeu. Une fin de match pour le moins confuse donc, qui laissait des regrets aux joueurs du TLA, malgré l’obtention du point de bonus défensif, tant ils avaient su relever la tête, et reprendre l’initiative du jeu après avoir été réduits à 14. Les Verfeillois, quant à eux, empochent une victoire des plus précieuses et peuvent pousser un grand «ouf» de soulagement, puisqu’après avoir parfaitement négocié la première période face au vent, ils s’étaient mis à déjouer et semblaient bien fébriles à l’approche des dernières minutes. Ce petit point d’écart risque de valoir cher à l’heure du décompte final…

verdeil tla Jean Sabatie
Roucou, ballon en main, s’est une nouvelle fois illustré pour le TLA (photo Jean Sabatie)

Réactions

Bruno Bousse (Entraîneur, Verfeil): «Une bonne première mi-temps et après… beaucoup moins. On a assuré le minimum syndical. On n’a pas su utiliser le vent. On s’est affolés alors qu’en plus, on était en supériorité numérique une grande partie de la seconde période. Quand Lalande prend le carton, je pense qu’on tombe dans la facilité, on se dit inconsciemment que ça va être plus simple. On ne reste pas sur nos fondamentaux. On savait qu’on voulait les prendre dans l’axe et se rattraper du non-match qu’on avait livré chez eux à l’aller. En toute humilité, c’est quand même dommage qu’en menant trois essais à zéro, tout en bénéficiant de l’appui du vent, on laisse échapper le bonus offensif à la sortie.»

Anthony Verdalle (Deuxième ligne et capitaine, Lalande): «On loupe un peu la première mi-temps où, malgré l’appui du vent, on tourne avec trois points de retard. On prend deux essais. Pourtant, on a fait preuve d’agressivité. Certes, on en met un peu plus du moment où on prend le carton. Là, on se réveille, on se met à jouer, et on voit que quand on se met à jouer, ça devient compliqué de nous arrêter. On tient le ballon, on joue comme on ait le faire. Devant, on est solides et on leur tient tête. On était plus ou moins prévenus qu’ils voulaient nous prendre devant. On a bien répondu dans le combat face à une équipe plus lourde que nous. Je suis fier de ce qu’on a fait. On prend un point. Dans cette poule, tous les points sont importants. Je pense qu’il ne faut pas lâcher. Nous, on lâche pas, on le voit sur des matchs comme ça. On vient mourir à un point. Si on était repartis d’ici avec la victoire, je pense qu’il n’y aurait rien eu à dire.»

usv_lalande07
Le vent aura joué son rôle pendant cette partie, et a perturbé les buteurs des deux camps (Photo Emmanuel Vaksmann).

Feuille de match

A Verfeil (Stade Gabriel-Dandrieu): US Verfeil bat Toulouse Lalande Aucamville (mi-temps: 12 – 9)

Arbitrage: M. Jules Gimat (Comité Midi Pyrénées)

Pour Verfeil: trois essais pénalité (24è), collectif (35è, 51è), une transformation Allières.

Pour Lalande Aucamville: un essai Cruzel (54è), trois pénalités (6è, 27è, 31è), une transformation Nogues

Cartons jaunes: à Lalande, Imacht (20è).

Cartons rouges: à Lalande, Imacht (50è).

Composition

Verfeil: Faye ; Montal, Guallar, Espitalier, Costes ; Allières (o, cap), Arif ; Alibert, Desangles, Soriano ; Fontez, Vergely ; Miquel, Plautard, Possamai.

Sur le banc: Garrigues, Pac, Vicente, Lecussan, Susigan, Peysson, Milhavet.

Entraîneurs: Sébastien Baeza et Bruno Bousse.

Lalande Aucamville: Nogues ; Rabier, Cruzel, Ramanoelina, Reche ; Loubrieu (o), Bonzom (m) ; Albert, Vié, Roucou ; Muller, Verdalle (cap) ; Mari, Djalil, Imacht.

Sur le banc: Joseph, Jacomet, Mesple Somps, Bordeloup, Clair, Leroy, Accorsi.

Entraîneurs: Abde Meskiti et Ludovic Dujarry.

2 Commentaires

  1. J.Gimat n’est pas un arbitre de derby. Il faut qu’il retourne faire ses classes en jeune ou au pire en 4ème série.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here