PH – Caussade, les bleus à lame

0

Caussade est devenu champion hier, un titre qui vient de loin. D’une cinquième place déjà, acquise en phase de poule, obligeant les bleus à passer par des barrages. Une victoire maîtrisée contre le TEC leur ouvrait les portes d’un quart et d’un derby face à Bressols, un des deux grands favoris pour le titre, premier de poule. Mais les chapeliers ont renversé les pronostics. Ils n’avaient toujours pas le statut de favori non plus contre Saint-Juéry, deuxième de poule. Et pourtant, là aussi, les Caussadais l’emportaient, assez logiquement, et s’assuraient un retour en Honneur une saison après l’avoir quitté. Le titre vient couronner un groupe qui a pris conscience de son potentiel sur le tard, mais pas trop tard…(par Herminator)

caussade mazeres finale ph jr huc (1)
La défense de Caussade intraitable, un des points forts des bleus (photo JR Huc)

Hier, les parieurs de l’ovale donnaient encore du 45-55 en faveur de Mazères-Cassagne, équipe au parcours plus régulier en poule (2ème) et qui a acquis la montée le dimanche précédent, également. Le MCS attaquait mieux la partie, plus présent physiquement, et ouvre le score sur pénalité. Mais Caussade remet la main sur le ballon, et met la pression sur une pénal touche. Florent Malby finira le travail pour marquer le premier essai du jour. Galy, l’artilleur tarn-et-garonnais longue distance, tente une pénalité face au vent. Le ballon, freiné, n’atteint pas son but, mais verra Sylvain Pralong profiter d’un avant adverse pour décaler Adrien Artoux, qui court le long de la touche et plonge sous les perches. 14-3, puis 17-3 sur une pénalité de Julien Luans, juste avant la pause. Mazères a bien essayé de réagir, mais vainement.

Caussade, le mur bleu

Les Hauts-Garonnais inscriront bien trois poins au retour des vestiaires, mais l’espoir d’un retour sera vite anéanti par l’essai de Paul Pénard, en coin. Mazères est visiblement dans les cordes, bousculé, se heurtant à un mur infranchissable en défense. Les rouge et noir, qui avaient fait des ballons portés une force et un atout majeur pour éliminer Tarascon au tour précédent, n’arrivent pas à se structurer. Et quand ils y arrivent, ils tombent le ballon. Les Caussadais, impitoyables, vont même s’offrir un quatrième essai à un quart d’heure de la fin. A 27-12, la messe est dite, ils gèrent la fin de la rencontre, jusqu’au coup de sifflet final. Oui, le cinquième de poule est devenu champion, mais une fois de plus, Caussade s’est montré intraitable en défense, entreprenant en attaque et réaliste en diable. Cette équipe, dans le dur en décembre, a connu une renaissance au moment des phases finales. Aucune équipe n’a pu stopper cette dynamique printanière, qui ne demande qu’à être maintenue pour le championnat de France. Mazères de son côté, se consolera avec le titre glané en réserve, et une montée, qui permet à tout un club de bâtir pour l’avenir…

caussade mazeres finale ph jr huc (2)

Teddy Pecharman (3ème ligne Caussade) : On a fait un gros match, personne ne nous attendait-là. On mérite cette victoire. Je suis fier de cette équipe. Ca fait vraiment plaisir de lever un bout de bois, maintenant on va le fêter cela avec nos supporters.

Sylvain Pralong (capitaine Caussade) : On nous a un peu vite enterrés en décembre. Il nous a fallu beaucoup de courage et de travail pour des entraînements à effectif réduit. Mais on s’est accrochés pour se qualifier d’abord et, au fil des tours, on a commencé à croire en nous. Beaucoup de cœur et d’envie pour cette bande de copains qui méritent le titre.

Joël Marcel (co-entraîneur Mazères) : Ca se joue sur des détails, mais qui ont tous basculés en faveur de Caussade, qui a fait le match qu’il fallait. On tourne à 17-6 au lieu d’un 14-11 possible. Mais ils ont de bons de joueurs, plus féroces devant, et plus rapides derrière, donc je suis déçu oui, mais il faut reconnaître leur supériorité. A titre personnel, c’est un remake de 2008, on avait qualifié les deux équipes mais seule la réserve avait gagné. Il faut justement retenir cette belle saison ponctuée d’un titre pour l’équipe réserve, une finale et une montée en honneur en Une. C’est bien pour les deux villages, qu’on a réussi à faire bouger. C’est beau aussi. Et puis, retenons aussi le superbe parcours de nos jeunes que l’on va soutenir pleinement ce week-end.

Eric Rodrigues (entraîneur Caussade) : Il y a eu une finale car Mazères a été un adversaire de valeur. Mais ce dimanche, il n’y avait pas photo. On inscrit quatre essais, contre zéro encaissé, dans une rencontre assez bien maîtrisée de notre part.

Christopher Delpech (Caussade)  :  On a eu du mal à rentrer dans le match, mais une fois qu’on a mis la main sur le ballon, on a réussi à accélérer et mettre notre jeu en place. C’est la réussite d’un groupe qui a galéré toute l’année et qui a pris conscience de ses qualités pendant les phases finales ! Je pars pour vivre au canada dans 15 jours, donc je peux partir tranquille. Un immense merci à nos supporters également, qui ont été géniaux.

Feuille de match

à Pechbonnieu US Caussade 27-12 Mazéres Cassagne Sport 27-12 (mi-temps 17-6)
Arbitre:Mr Cyrille Grasset (Comité des Pyrénées) Assistants:Clément Tanis-Laurent Breil (Comité des Pyrénées)

Pour Caussade : 4E Malby 20, Artoux 30, Penard 45, Encausse 66 1P Luans 40+4 2T Luans 20,30
Pour Mazéres Cassagne : 4P Galy 7,40,43,57

Us Caussade : Gonzales, Penard, Palot, Luans, Artoux, (o) Hebrard, (m) Pralong (cap), Encausse, Pécharman, Carbonnel, Forano, Lagarrigue, Malby, Calvy, Miquel
Sur le banc: Aldrovandi, Riviere, Barot, Charmois, Krzyzoniak, Delpech, Rouzies
Exclusion temporaire: Hebrard (carton jaune 28) Riviere (carton blanc 74)

Mazeres Cassagne Sport : Dinnat, Raufast, Feuillerat, Gauthier, Fourcade, (o) Galy, (m) Rougemaille, Crone, Salnikoff, Lagerle, Doumenc, Chaubet, Galeazzi, Abadie (cap), Dupuy
Sur le banc: Combes, Morte, Cazabet, Coste, Juette, Cachen, Payreau
Exclusion temporaire: Doumenc (carton jaune 17)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here