Mercatovale : Ovidiu Tonita, le nouveau gros coup de La Salanque

0

La Salanque est véritablement une Côte Radieuse. L’entente qui regroupe les villes de Canet en Roussillon, Torreilles et Sainte-Marie, montée en fédérale 2 cette saison, avait déjà défrayé la chronique il y a quelques semaines avec un recrutement XXL. Et vient de réaliser un nouveau gros coup…

Romania's Tonita Ovidiu (C) fights for the ball with Coral Alejo (L) of Uruguay during the 2011 World Cup qualifier second leg rugby match, in Bucharest on November 27, 2010. Romania won 61-33. AFP PHOTO DANIEL MIHAILESCU
Les charges de Tonita vont s’ajouter à celles Tuilagui (Infoziare © AFP PHOTO DANIEL MIHAILESCU)

Tout d’abord rappelons nous du coup double avec Henry Tuilagui et Kisi Pulu. Puis de l’arrivée d’un autre ex-Usapiste, Farid Sid. Trois joueurs qu’on ne présente pas. Et bien, désormais, le club compte un quatrième fantastique, puisque l’international roumain, Ovidiu Tonita (35 ans – 72 sélections) qui a lui aussi porté les couleurs sang et or pendant huit ans, revient dans les Pyrénées Orientales pour un dernier (?) défi. Les Catalans, actuellement 7ème de la poule 5, comptent un victoire (à Villefranche de Lauragais) et deux défaites (à domicile contre Céret et Saint-Sulpice-sur-Lèze). Leurs prochains matchs risquent donc d’attirer la grande foule, à commencer par L’Isle-Jourdain, le 1er novembre, où Kisi Pulu et Tonita devraient être du voyage. Louis Carles, dirigeant emblématique du club nous le confirmait : “Ils devraient être à L’Isle-Jourdain oui. Tuilagui sera présent à partir du 8 novembre normalement. Farid Sid aussi sans doute”. L’ancien maire de Toreilles souhaitait aussi couper court aux rumeurs qui circulent dans le Rousillon : “Nous n’attirons pas ces joueurs avec de l’argent, nos voisins proches sont plus riches que nous de toute façon. Ils ne touchent pas plus que nos jeunes et sont logés à la même enseigne. Ils viennent finir leur carrière par envie, et amitié envers notre coach Christophe Porcu. Ils sont contents d’être ici, ce dimanche, Kisi Pulu et Henry Tuilagui nous préparent quatre cochons cuits comme dans le Pacifique, on garde les pieds sur terre et nos valeurs. On sait très bien qu’ils ne sont pas l’avenir du club, mais ils peuvent nous aider à nous maintenir en fédérale 2, en montrant la voie à nos jeunes ici. Et je peux vous dire qu’aux entraînements, quand Tuilagui charge, il faut du courage pour ne pas se sortir, même avec un bouclier (rires). On est heureux d’avoir ces quatre grands joueurs, mais on sera encore plus heureux si on remonte au classement. On verra bien fin novembre où on se situe.”

Mondial-de-rugby-et-de-cinq-pour-TNT-Ovidiu-Tonita_article_popin
Tonita est en grande forme, qu’on se le dise (photo AFP)

L’Isle-Jourdain le 1er novembre, Fleurance le 8, et Saverdun à Paul Finès le 29 passeront donc le test. Puis Mazamet le 6 décembre et enfin Balma le 13, auront eux aussi l’occasion de se faire leur propre opinion sur le sujet. Rappelons que Saint-Sulpice avait réussi l’exploit de s’imposer en terre catalane le 4 octobre dernier.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here