Mercatovale : les frères Jacques changent de registre

0

Le deuxième ligne de grand métier, Ludovic Jacques a pris sa décision. Alors qu’il pensait arrêter sa carrière, il a décidé de relever un dernier défi. En effet, il quitte Toulouse Lalande Aucamville pour retourner dans club qu’il a déjà connu par le passé : l’entente Seilh-Fenouillet-Aussonne…

freres jacques avec nolan le fils de ludo
Ludo Jacques (à gauche) avec Jordan à droite, qui entourent Nolan, le fiston heureux de voir son papa porter les mêmes couleurs que lui

Même s’il reconnait que le départ des deux entraîneurs du TLA (Sébastien Baeza et Bruno Bousse) a compté, ce n’est pas ce qui a fait pencher la balance : “C’est un choix de coeur avant tout, parce que mon fils y joue en U8 en effet, et je l’entraîne. Donc j’avais gardé le contact avec Seilh. Il insistait lourdement pour que l’on porte les mêmes couleurs. J’y avais passé deux bonnes saisons à l’époque, et m’y étais énormément épanoui. C’est un club convivial, avec des dirigeants en or, qui sont là uniquement pour le confort des joueurs. Je vais donc retrouver des amis avec qui j’ai vécu des choses formidables, et je voulais retrouver tout ça avant d’arrêter. Et comme mon frère me suit…”

Et oui, Jordan Jacques, le cadet de la fratrie, qui avait déjà convaincu son aîné de faire une saison de plus pour qu’ils puissent jouer ensemble, suit le même chemin que le grand frère. Deux beaux renforts donc pour la nouvelle entente du nord est toulousain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here